Classe prépa B/L : les spécialités de lycée à choisir

Par Agnès Millet, Nalini Lepetit-Chella, publié le 24 Octobre 2022
5 min

INFOGRAPHIE. De nombreuses spécialités du lycée sont étudiées en classe préparatoire "Lettres et sciences sociales", aussi appelée prépa B/L. Maths, SES, sciences ou lettres : comment les choisir au mieux en première et terminale ?

Maths, SES (sciences économiques et sociales), français, histoire, philosophie, langues et parfois géographie : les prépas B/L cultivent la pluridisciplinarité. C'est même une des spécificités de cette filière proposée par une trentaine de lycées dans toute la France.

Mais en lycée général, le nombre d'enseignements de spécialité est limité : trois en première et deux en terminale. Impossible, donc, de prendre toutes les matières de la B/L. Alors, comment choisir ses spécialités pour préparer au mieux un dossier de candidature en prépa "lettres et sciences sociales" ?

Ne pas dramatiser

"Un élève de seconde a plutôt du mal à se projeter dans des orientations aussi précises" qu’une classe préparatoire déterminée, analyse Stéphanie Pion, professeure principale en seconde au lycée Ambroise Brugière de Clermont-Ferrand (63). Pour choisir leurs spécialités, les élèves se demandent plutôt : "Comment avoir mon bac sans trop me fermer de portes ?" explique l’enseignante de mathématiques.

Pour Gilles Martin, vice-président de l'association des professeurs de khâgne et d'hypokhâgne, "l'idéal est plutôt d'être cohérent dans ses choix au lycée, mais sans dramatiser : ce n'est pas en fin de seconde que tout se joue. Nous sommes conscients que tout le monde n’est pas fixé sur ce qu’il veut faire".

Kenzo en est l'exemple. Aujourd'hui étudiant en deuxième année de B/L au lycée Janson de Sailly, à Paris (75), il était loin de s'imaginer dans cette prépa en seconde : "Je n’avais pas encore d’idée très précise, je pensais à Sciences po ou aux écoles de commerce. Je n’ai découvert la B/L qu’en terminale".

Lire aussi

Une exigence : garder les maths jusqu'en terminale

Une chance pour le jeune homme, il avait coché les bonnes cases au lycées : spécialités maths et SES jusqu'en terminale, avec HGGSP (histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques) en première. En effet, un seul "prérequis" pour la B/L : garder les mathématiques jusqu'en terminale. "Nous n'examinons pas de dossiers d'étudiants n'ayant pas fait de maths en terminale", clarifie Gilles Martin.

Cela laisse plusieurs possibilités. La plus exigeante consiste à conserver la spécialité mathématiques jusqu’en terminale et à prendre l’option maths expertes, soit 9 heures par semaine. C’est ce que recommande Nicolas Thibault, professeur en B/L au lycée Janson de Sailly, à Paris.

Gilles Martin, en B/L au lycée Lakanal de Sceaux (92), juge lui aussi "préférable" de suivre la spécialité maths en première et terminale, "car le niveau d'exigence en mathématiques est très élevé" dans cette filière.

Ainsi, en 2021, 77% des néo-bacheliers qui ont reçu une proposition d'admission en B/L dès le premier jour sur Parcoursup suivaient la spécialité mathématiques en terminale, d'après les données transmises par le SIES, la sous-direction des études statistiques du ministère de l'enseignement supérieur.

Lire aussi

En prépa, des cours de soutien de maths

Il est aussi possible d'abandonner la spécialité maths en terminale, si l’on choisit l'option mathématiques complémentaires (3 heures par semaine). "Un module de soutien calibré dans ce but existe dans l’emploi du temps de la prépa. Cela nécessite un grand investissement, mais ce n’est pas infaisable", déclare Gilles Martin.

Kenzo précise d’ailleurs que ce module "n'est pas réservé à ceux qui ont fait maths complémentaires, mais est accessible à tous ceux qui le veulent". Lui-même suit ce cours chaque semaine, bien qu'ayant conservé la spécialité maths jusqu'en terminale et pris l'option maths expertes.

Lire aussi

Autres spécialités : "Nous sommes très ouverts"

Hormis les maths, quelles sont les matières à privilégier ? "Nous sommes très ouverts. D'autres spécialités au lycée peuvent aider dans un cursus B/L : histoire, littérature ou langues par exemple", liste Gilles Martin, ajoutant toutefois que la spécialité SES "donne une bonne culture dans cette matière, qui a souvent le plus fort coefficient dans les concours à l'issue de la B/L".

Maths et HGGSP, la doublette la plus demandée par les B/L

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une spécialités

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !