1. Après un bac ES : comment intégrer les filières sélectives ?
Boîte à outils

Après un bac ES : comment intégrer les filières sélectives ?

Envoyer cet article à un ami

Intéressé par intégrer une filière sélective après votre bac ES ? Mieux vaut alors d'ores et déjà vous préparer à affronter les concours et les entretiens de motivation. Le point sur ce qu vous attend, extrait du guide Que faire avec un bac ES ?, de Bruno Magliulo.

Que faire avec un bac ESLa sélection est le mode de recrutement des classes préparatoires aux grandes écoles, de nombreuses écoles (grandes ou spécialisées), des IUT, des classes conduisant aux divers BTS, au DCG (diplôme de comptabilité et de gestion).

Certaines filières universitaires qui ont obtenu un statut dérogatoire peuvent également procéder ainsi. En fait, seule l'entrée dans la plupart des premiers cycles universitaires n'est pas sélective.

Un principe : plus de candidats que de places

Le principe est simple à comprendre. Prenons l'exemple d'une classe préparatoire économique et commerciale, option économique, offrant 35 places, et pour laquelle plusieurs centaines d'élèves de terminale ES envoient un dossier de candidature. Certains vont être éliminés d'office parce qu'ils n'ont pas obtenu leur bac (condition obligatoire). Les responsables devront ensuite faire le tri parmi les candidats afin de n'en retenir que 35.

Liste principale et complémentaire


En réalité, le système n'est pas totalement manichéen. Il faut tenir compte du fait que, le plus souvent, chaque lycéen est candidat à l'admission dans plusieurs établissements du même type, qu'il classe par ordre de préférence sur le site Admission Postbac.

Si un élève de terminale ES a postulé auprès de six classes préparatoires économiques et commerciales, rangées par ordre de préférence, il est très probable qu'il renonce aux classes qui l'intéressent le moins s'il reçoit une réponse favorable de son premier choix.

Chaque établissement dresse donc une liste principale d'admis, correspondant strictement au nombre de places offertes, et prévoit aussi une liste supplémentaire. Au fur et à mesure des éventuels désistements, les places disponibles sont alors proposées aux élèves retenus dans cette seconde liste, dans l'ordre de leur classement.

Retrouvez toutes les infos sur Admissions Postbac dans notre article "APB 2013 décrypté : comment se repérer sur le site Admission Postbac"

Les modalités de sélection

Quel que soit l'établissement sélectif visé, vous devez vous attendre à être confronté à deux critères complémentaires de sélection à l'entrée : une analyse de votre profil scolaire et un examen de votre personnalité et des motifs de votre candidature par lettre et/ou entretien de motivation.

Deux systèmes prédominent : la sélection sur concours et l'entretien de motivation, ou la sélection sur dossier (avec lettre de motivation et parfois curriculum vitae du candidat).

Pour les entretiens de motivation, vous rencontrerez des formules très diverses : ni le nombre d'examinateurs, ni la durée de l'épreuve, ni son contenu ne sont les mêmes. Même chose pour les dossiers, les écoles sont plus ou moins exigeantes. Certaines demandant les bulletins scolaires de terminale, mais aussi parfois de première, voire de seconde, d'autres les résultats aux épreuves anticipées du bac en fin de première, d'autres encore réclament des avis complémentaires des professeurs de la classe terminale.

Concours et entretien de motivation

Ce système est un grand classique, mais ce n'est pas le système de sélection que vous rencontrerez le plus fréquemment au niveau bac (il est en revanche dominant pour les procédures de sélection à bac+2/3, après les deux années passées en classe préparatoire par exemple).

Dans ce cas, vous serez jugé sur les résultats obtenus aux épreuves, sans tenir compte (ou très peu) des résultats acquis auparavant. Pour un élève qui a accompli un parcours très moyen en première, c'est un système de sélection avantageux, à la condition bien sûr de s'être "réveillé" en terminale.

fleche-rouge Préparer les épreuves

C'est l'inconvénient de cette formule : il faudra nécessairement préparer à l'avance un programme plus ou moins dense, bien avant les dates des épreuves, ce qui vient évidemment alourdir la charge de travail. Vous avez donc intérêt à privilégier les concours dont les programmes sont proches des programmes de la classe de terminale ES. Un conseil : n'attendez pas trop longtemps pour mettre un programme de révision en œuvre !

Dossier et lettre de motivation

Pour les recrutements niveau bac, ce système est nettement plus répandu que le précédent (concours + entretien). Il est systématique à l'entrée des classes préparatoires – encore que, dans beaucoup d'entre elles, on n'exige pas de lettre de motivation –, des IUT, des classes conduisant aux BTS, au DCG (diplôme de comptabilité et gestion).

C'est également le cas de nombreuses écoles, et même de certaines universités.

fleche-rouge Des avantages et des inconvénients

Dans le dossier doivent généralement figurer les bulletins de notes et les appréciations de terminale et de première (et même parfois de seconde), ainsi que les résultats aux épreuves anticipées du bac (épreuves passées en fin de première). C'est sans doute une évaluation plus représentative de la qualité de votre parcours scolaire, mais, si vous avez raté votre première, cela pèsera négativement.

fleche-rouge La lettre de motivation

Elle est parfois accompagnée d'un curriculum vitae et devra figurer dans votre dossier de candidature. N'hésitez pas à la préparer le plus tôt possible ! Ne serait-ce que pour éviter les fautes d'orthographe et les erreurs de style, mais aussi pour que votre argumentaire soit prêt à l'avance et donc crédible aux yeux des membres du jury qui va décider de vous accueillir ou pas. N'hésitez pas à demander conseil autour de vous. Retrouvez d'autres conseils dans notre dossier "CV et lettre de motivation par secteur".