1. Après un bac ES, puis-je faire autre chose que des études économiques ?
Boîte à outils

Après un bac ES, puis-je faire autre chose que des études économiques ?

Envoyer cet article à un ami

Ce n’est pas parce que vous avez passé un bac ES que vous serez obligé de suivre des études économiques. D’autres possibilités s’offrent à vous, généralistes ou appliquées. Nos conseils, extraits du guide Que faire avec un bac ES ?, de Bruno Magliulo.

Vous êtes nombreux à penser que le bac ES – ou, comme il est souvent appelé, le "bac éco" – prépare principalement à des études supérieures économiques. Or, cette vision des choses est en partie infondée et réductrice : certes, les bacheliers ES sont nombreux à opter pour des études supérieures économiques, mais ils sont beaucoup également à emprunter d'autres voies.

L'une des caractéristiques du bac ES est qu'il ouvre sur une très grande variété de débouchés. Si on voulait résumer la situation en une phrase, on pourrait dire que le bac ES conduit à tout, sauf à des études supérieures et à des carrières purement scientifiques !


Les différentes voies de l'économie

Si vous voulez entrer dans une filière d'études supérieures économiques, comme la moitié des bacheliers ES le font, plusieurs choix s'offrent à vous. Vous pouvez entamer un premier cycle général d'études économiques à l'université ou opter pour des filières économiques appliquées, qu'elles soient courtes (IUT, STS, écoles spécialisées) ou longues (grandes écoles à recrutement niveau bac).

À chaque solution, ses contraintes et ses avantages. Votre objectif doit être d'essayer de limiter au maximum les choix par défaut.

fleche-rouge De l'éco, mais pas seulement

Il faut savoir qu'au cours du premier cycle, les études supérieures économiques ne sont jamais uniquement économiques. Peu ou prou, toutes ces filières sont pluridisciplinaires, et les enseignements de nature économique, générale ou appliquée, ne sont qu'une partie – importante, il est vrai – d'un ensemble dans lequel vous apprenez bien d'autres choses : des langues, des sciences sociales, du droit, des sciences de gestion, des mathématiques, etc., dans des proportions variables selon la formation suivie.

fleche-rouge Cycle général ou appliqué

Les études universitaires économiques qui concernent les bacheliers ES sont celles d'économie-gestion et d'AES (administration économique et sociale). Beaucoup s'orientent également vers les grandes écoles économiques (commerce, gestion, banque-finance, management des entreprises, etc.) et les classes préparatoires économiques et commerciales.

Quant aux études supérieures économiques courtes, elles se répartissent entre les sections économiques des IUT, les sections de technicien supérieur préparatoires aux BTS économiques et les écoles économiques spécialisées (programmes bachelor, etc.).


S'ouvrir à d'autres horizons

Il existe de nombreuses formations supérieures non économiques dans lesquelles les bacheliers ES peuvent être à leur aise. Là encore, ceux-ci se partagent entre ceux qui choisissent de commencer par un premier cycle général (universitaire ou, pour une petite minorité, en classe préparatoire aux grandes écoles, avant de choisir une filière professionnalisée à bac+2/3) et ceux qui s'attaquent tout de suite à des études professionnalisées courtes (IUT, STS, écoles spécialisées) ou longues (dans diverses grandes écoles à recrutement niveau bac).

fleche-rouge Large palette d'études

Vous avez la possibilité de suivre les filières universitaires en droit, langues, information/communication, psychologie, sociologie, histoire, géographie, lettres, arts, sciences et techniques des activités physiques et sportives.

Vous pouvez également rejoindre les grandes écoles non strictement économiques (arts, architecture, communication, Sciences po, journalisme, armée, police...) et les classes préparatoires non économiques (littéraires, militaires).

fleche-rouge Les formations professionnelles

De nombreux bacheliers ES se tournent vers des formations professionnelles préparant à des carrières aussi diverses que l'armée, la police, l'éducation, le sport, l'animation, le social, certaines professions paramédicales, la communication, le journalisme, la documentation, l'édition, l'humanitaire, etc.

Beaucoup s'orientent aussi vers des études supérieures professionnelles courtes non économiques : IUT, BTS, écoles artistiques, de communication, paramédicales, sociales, militaires, etc.