1. Quel(s) métier(s) pour Bruno, en terminale STMG ?
Portrait

Quel(s) métier(s) pour Bruno, en terminale STMG ?

Envoyer cet article à un ami
Bruno, artiste et entreprenant. // © Florence Levillain
Bruno, artiste et entreprenant. // © Florence Levillain

Bruno, en terminale STMG, entreprenant et créatif, a de la musique plein la tête ! Les spécialistes des Services Orientation de l’Etudiant se sont penchés sur son cas.

Son parcours scolaire

C'est par défaut que Bruno a opté pour le bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), estimant ne pas avoir le niveau pour aller en ES. En travaillant le minimum, il a navigué, en première, à environ 11/20 de moyenne générale, avec de meilleurs résultats en anglais et en sport et des notes faibles en espagnol et en éco-droit. S'il pense avoir peut-être été "à côté" pour l'écrit de français des épreuves anticipées du bac et accepte son 5/20, il conteste sa note d'oral à 6/20, car il considère qu'il maîtrisait le texte et a répondu aux questions. En option SIG (systèmes informatiques de gestion), Bruno a plutôt bien démarré l'année de terminale avec 11-12 de moyenne à mi-trimestre. C'est l'anglais et la philo (avec une première note à 10/20) qu'il préfère.

Sa personnalité

Une personnalité très "artiste", c'est bien le qualificatif qui correspond au jeune homme, attiré par la scène et le spectacle. "Je voudrais être dedans ou autour de tout ça", explique-t-il en évoquant la sphère artistique... Piano, guitare, voix, il écrit des paroles, il compose. Bruno se dit guidé par son feeling : c'est sa manière de travailler la musique. Quand il assiste à un concert, il s'intéresse également aux éclairages. Il aime aussi se rendre dans les musées. Très autonome et entreprenant, il aime décider par lui-même et c'est ainsi qu'il s'est lancé seul dans la musique. Aidé sans doute aussi par son goût du concret et de la réalisation, son côté manuel et son esprit technique. Bruno est à l'aise avec les machines et l'informatique, cherche par lui-même et trouve. Il a commencé à enregistrer et se sert d'une table de mixage.

Sa vie, ses hobbies

La vie et les hobbies de Bruno tournent donc autour de la musique. Il a déjà son nom de scène, Com Rade, et fait du pop-rock "non commercial et pas joyeux". Avec son groupe, Calgary, dans lequel il est guitariste et chanteur, il participe au festival Fallenfest à Paris, un tremplin pour les jeunes talents de la scène musicale : le prochain concert au Petit Bain lui permettra peut-être d'atteindre la finale qui se déroulera à La Cigale. Les concerts rythment son temps libre. "J'ai eu la chance de monter sur scène pour un morceau avec M qui avait demandé un musicien dans la salle, et je me suis lancé", évoque-t-il avec enthousiasme. Il a posté quelques vidéos sur youtube dont l'une a déjà été vue plus de 20.000 fois !

Ses questions, ses idées

"Percer" en tant que musicien fait partie de ses rêves, mais il a aussi pensé aux métiers d'ingénieur du son, de la régie et de la lumière ou encore à la vente dans un magasin de musique.


Bruno, coaching 2 Des pistes pour Bruno : arrangeur sonore, ingénieur du son... // © Florence Levillain


Création, scène et techniques de la musique et du spectacle

Passionné par la musique, doté d'un réel potentiel créatif et capable de prendre des initiatives, Bruno pourrait bien se retrouver sur les scènes musicales et dans nos rayons disques dans les années à venir... Les métiers techniques et créatifs de la musique et du son peuvent lui convenir : créateur ou arrangeur sonore, technicien ou ingénieur du son... Son besoin de liberté, sa capacité à aller à "l'aventure" et sa curiosité combinés à l'ambition, au sens du contact et à son goût pour les outils technologiques correspondent bien aux métiers de la musique et plus largement du spectacle et de l'audiovisuel.


Des filières qui peuvent l'intéresser

fleche-rouge Les formations du lycée Suger (93), lycée des métiers de la musique et du son
fleche-rouge L'ITEMM (Institut technologique européen des métiers de la musique)au Mans (72) et ses formations de régisseur son, technicien spécialisé instruments, gestionnaire culturel...
fleche-rouge Les CFPM (centres de formation professionnelle de la musique) : réseau d'écoles supérieures de musiques actuelles et son (musicien MAO et son, technicien son...)
fleche-rouge Le CMDL (Centre des musiques Didier-Lockwood), à Dammary-les-Lys (77), pour la licence musique et arts du spectacle en partenariat avec l'université d'Évry Val-d'Essonne (91)
fleche-rouge Le BTS (brevet de technicien supérieur) métiers de l'audiovisuel, option son (option a priori réservée aux bacs S et STI2D)
fleche-rouge La licence musique et métiers du son de l'université Paris-Est Marne-la-Vallée (77)
fleche-rouge Les écoles spécialisées audiovisuel et métiers du son : SAE Institute Paris, EMC à Malakoff (92), ISTS – filière son de l'ESRA –, à Paris, Nice (06) et Rennes (35)
fleche-rouge Les formations de régisseur de spectacle son ou lumière du CFA (centre de formation d'apprentis) du spectacle vivant et de l'audiovisuel à Bagnolet(93).

Commerce, distribution et production de la musique et du son

Avec son bagage en management et gestion après un bac STMG, son goût d'entreprendre et son côté passionné, les métiers de la production et de la diffusion de la musique pourraient constituer une excellente piste pour Bruno. Producteur, tourneur, programmateur... sont des métiers qui lui permettraient de côtoyer la scène, les salles, les festivals... Le conseil et la vente dans des magasins spécialisés (instruments, disques...) lui conviendraient aussi parfaitement.

Des filières qui peuvent l'intéresser

fleche-rouge L'IMM (Institut des métiers de la musique) à Paris, pour sa formation de chargé(e) de communication, administration et commercialisation de la musique
fleche-rouge Les Formations d'Issoudun (36) : assistant de production, régisseur de production...
fleche-rouge Le BTS métiers de l'audiovisuel, option gestion de production
fleche-rouge Le DUT (diplôme universitaire de technologie) GACO (gestion administrative et commerciale) musique de l'IUT (institut universitaire de technologie) de Chambéry (73)
fleche-rouge La filière commerciale de l'ITEMM : formations de vendeur de disques ou instruments
fleche-rouge Le DUT techniques de commercialisation, en orientant les stages vers la musique et le son.

À consulter
Vous êtes intéressé(s) par les métiers du son ? La médiathèque de la Cité de la musique, à Paris, vous donne des informations utiles sur le secteur, ses métiers et ses formations.



Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant