1. Quel(s) métier(s) pour Théo, en terminale L ?
Coaching

Quel(s) métier(s) pour Théo, en terminale L ?

Envoyer cet article à un ami
Théo aime la lecture, l'anglais et l'histoire-géographie. // © Bernard Desprez pour l'Etudiant
Théo aime la lecture, l'anglais et l'histoire-géographie. // © Bernard Desprez pour l'Etudiant

Théo est passionné de surf. Les métiers du tourisme et des loisirs dans le secteur maritime pourraient lui permettre de faire le lien avec son hobby pour la glisse. Il apprécie aussi le monde de l’audiovisuel pour avoir déjà fait des stages dans le montage.

Son parcours scolaire

Après une année de seconde sans forcer et une petite moyenne générale de 10 sur toute l'année – avec toutefois un 17 en histoire –, Théo n'était attiré ni par la filière S ni par le bac ES. Il se voyait bien en L puisqu'il aime lire.
Content de son choix, il a bien vécu son année de première malgré des résultats un peu justes, car Théo n'est pas très "scolaire". Sa moyenne générale était à 10, puis 11-12 et 9 en fin d'année. S'il s'en sortait bien dans ses matières préférées : en anglais, avec une moyenne de 12-13, et en histoire-géographie, ses résultats restaient faibles en français. Il n'a obtenu au bac qu'un 6 à l'écrit et un 4 à l'oral, un 9 en TPE et un 12 en sciences. Il a quelques points de retard. Passé en terminale de justesse, il est motivé pour travailler davantage cette année et décrocher son bac. Il souhaite prendre des options pour gagner des points, notamment en audiovisuel et en natation.

Lire aussi : Pour quelles études êtes-vous fait ?

Sa personnalité

Théo a besoin de bouger, d'action et de terrain. D'esprit technique et créatif, il est à l'aise avec les technologies, a de l'imagination et fait notamment du montage vidéo. Plus jeune, il a dessiné a même rêvé d'être dessinateur.

Sportif, il fait de la natation. et dès qu'il peut, il pratique le surf depuis sept ans. "Je suis l'actualité du surf, je m'intéresse à la culture et au monde de la glisse", précise le jeune homme. Guidé par son instinct et ses passions, il a le goût du voyage et de la découverte. Il aime le contact et, surtout, se sentir utile.

"Attiré par le métier de monteur, j'ai déjà fait deux stages mais je ne me vois pas enfermé toute la journée", explique Théo. Il a pensé, un temps, devenir serveur dans la restauration. Il cible, aujourd'hui, un métier "en rapport avec le tourisme, autour du surf et de la communication".

Les filières du tourisme et loisirs

Communication, animation, entrepreneuriat dans le domaine des loisirs nautiques, événementiel sportif, les métiers du tourisme peuvent permettre à Théo de s'orienter vers une activité professionnelle liée au surf. Quelques pistes de formations.
- Le BTS tourisme, proposé par le CFA (centre de formation d'apprentis) sport animation tourisme loisirs d'Aquitaine (64), avec un complément tourisme et eaux sous forme de travaux pratiques.
- La licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) management du sport.
- La Rochelle Business School of Tourism (17) avec son Bachelor management du tourisme, hospitality, événementiel avec ses spécialisations animation événementielle, tourisme sportif et loisirs nautiques, croisières et tourisme littoral.
- La licence mention sciences sociales, parcours tourisme, hôtellerie, restauration et événementiel de l'université d'Angers (49) : en licence 3, option tourisme et nautisme aux Sables-d'Olonne (85).
- Le master internationalisé STAPS, spécialité management et ingénierie du sport, option management et ingénierie des sports de glisse de l'université de Bordeaux, à Bayonne (64).

Les filières de l'audiovisuel

Théo, avec ses connaissances en montage vidéo, peut cibler des métiers dans le secteur de l'audiovisuel. Il pourrait se spécialiser dans le film touristique ou sportif, ou encore devenir technicien audiovisuel ou régisseur. Quelques pistes de formations.
- Les MANCAV (mises à niveau cinéma-audiovisuel) pour les bacheliers ES, L et S, pour intégrer le BTS (brevet de technicien supérieur) métiers de l'audiovisuel (options montage, image ou son) ou un DMA (diplôme des métiers d'art) régie de spectacles, options son et lumière.
- Le BTS métiers de l'audiovisuel option image.
- Les écoles spécialisées en audiovisuel postbac comme 3iS (78), l'ARFIS (69), CinéCréatis (44), Ciné Fabrique (69), Cinémagis (40), EICAR (33, 93), l'ESRA (06, 35, 75, Bruxelles), l'EMC (92), l'IDEM (66, Barcelone).
- La formation de technicien du spectacle vivant et de l'événementiel au GRIM (Groupe de recherche interdisciplinaire sur la musique) EDIF (69), par exemple.
- Les formations à la régie (son, plateau, lumière) comme celles du CFA spectacle vivant et audiovisuel, à Bagnolet (93).

 

Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant