Entrepreneurs, financez votre création-reprise d’entreprise grâce au Prêt d’honneur Solidaire !

publié le 15 Novembre 2021
4 min

La question du financement empêche souvent de se lancer dans l’entrepreneuriat. Pourtant, des solutions existent ! Bpifrance vous explique tout sur le Prêt d’honneur Solidaire.

Aux côtés de ses partenaires – les pouvoirs publics, les régions et les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise – Bpifrance s’engage à mieux servir les créateurs éloignés de l’emploi, grâce au Prêt d’honneur Solidaire. Ce dispositif permet aux personnes en situation fragile d’obtenir un financement de leurs besoins personnels dans le cadre de leur création ou reprise d’entreprise.

Le Prêt d’honneur Solidaire constitue ainsi un véritable instrument de relance, tout en facilitant l’insertion professionnelle et sociale des jeunes de moins de 30 ans, des demandeurs d’emploi, des bénéficiaires de minima sociaux (ARE, ASP, ASS, etc.) et des créateurs/repreneurs d’une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

Que finance ce prêt ?

Le Prêt d’Honneur Solidaire permet à son bénéficiaire (une personne physique), accompagné par un réseau d’accompagnement, d’obtenir un financement de son projet de création ou de reprise d’entreprise. Ce financement est accolé à un prêt complémentaire bancaire ou assimilé afin de constituer les fonds propres de l’entreprise.

Les +

Le Prêt d’honneur Solidaire, garanti à 100 % par le Fonds de Cohésion Sociale (FCS), dispose de nombreux atouts. D’un montant compris entre 1000 euros et 8 000 euros, ce prêt à taux zéro ne nécessite pas de garanties de la part du porteur de projet. Flexible, il s’adapte au besoin du projet en s’étendant sur une durée d’un à cinq ans, avec un différé d’amortissement de zéro à six mois.

Il vient consolider les apports personnels du créateur-repreneur.

Déployé par les réseaux d’accompagnement, le Prêt d’honneur Solidaire est couplé à une offre d’accompagnement dans la durée, à même de faciliter la réussite du projet d’entreprise.

Les conditions pour en bénéficier

Le bénéficiaire du Prêt d’honneur Solidaire doit se faire accompagner par l’Adie, France Active ou Initiative France pendant les trois premières années de sa création-reprise d’entreprise. Par ailleurs, le prêt est obligatoirement couplé à un prêt bancaire d’un montant et d’une durée de remboursement au moins égaux.

Sur l’année 2022, 50 millions d’euros de Prêts d’honneur Solidaire seront mobilisés avec pour objectif d’accorder 12 000 prêts. Le Prêt d’honneur Solidaire s’inscrit dans la nouvelle offre de Prêts d’honneurs de Bpifrance (qui comprend également le Prêt d’honneur Création-Reprise et le Prêt d’honneur Renfort) visant à accroître les moyens financiers dédiés aux créateurs-repreneurs d’entreprise quels que soient leur profil et leurs besoins. En 2022, Bpifrance mobilisera 230 millions d’euros sur les trois dispositifs, assurant aux TPE un bouquet de solutions dès la création ou reprise d’entreprise.

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !