Médecin du sport

Médical
Niveau d'études nécessaire
bac+10
Salaire moyen
plus de 2 500€
Sommaire du secteur

Description

Secteur Médical
Niveau d’études minimal Bac+10
Bac conseillé S (jusqu’en 2020)*
Alternance Non
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant brut mensuel  Plus de 2 500€


* Pour les bacheliers à partir de 2020, il faudra choisir ses spécialités en lien avec les études menant au métier ciblé. Lire aussi https://www.letudiant.fr/tag/choisir-sa-specialite.html.


Il est la nounou des sportifs, leur ange gardien. Le médecin du sport veille sur la santé des athlètes de haut niveau et s’assure que leur corps peut répondre aux efforts fournis quotidiennement. Une mauvaise grippe ? Une entorse pendant l’entraînement ? Le médecin soigne tout cela.

En réalité, ce praticien est avant tout un médecin généraliste capable de soigner les petits bobos comme de conseiller les sportifs sur leur hygiène de vie. La seule différence avec les généralistes “classiques” est qu’il exerce auprès d’une population bien particulière, souvent dans un sport précis. Très disponible, il intervient au moindre appel et doit être sans cesse à l’écoute de ses protégés.

S’il est peu souvent reconnu à sa juste valeur, il a la satisfaction de travailler avec des champions et de participer à de grands événements sportifs. La plupart des médecins du sport exercent en libéral et sont attachés à un club, une fédération, une équipe…

Ses compétences

Soigner, conseiller, préparer.

Sa formation

Jusqu’à présent, après un parcours de médecin généraliste (neuf années d’études), le futur médecin du sport préparait un DESC (Diplôme d’Études Spécialisées Complémentaire) Médecin du sport. Dans le cadre de la réforme du troisième cycle des études médicales, tous les DESC ont été supprimés, y compris celui de médecine du sport. Il n'est désormais plus possible aux nouveaux internes de s'inscrire. 

Le DESC est remplacé par une formation spécialisée transversale en médecine du sport à partir de la rentrée 2020. Elle durera un an et comprendra deux semestres de formation pratique et des cours de formation théorique. Cette formation se met en place progressivement. 

Il existe aussi des diplômes d’université spécialisés (Physiologie et pathologie du sport, à Rennes, Dopage, à Montpellier…).

Autres témoignages