Comment travailler en crèche ?

Par Sandrine Damie, publié le 12 Juillet 2022
7 min

Vous appréciez le contact avec les enfants et cherchez à savoir comment travailler en crèche ? L’Etudiant vous éclaire sur les formations, métiers et salaires pour travailler dans une structure d’accueil collectif de la petite enfance.

Quels sont les différents métiers dans une crèche ?

Plusieurs professionnels de la petite enfance travaillent au sein d’une crèche. Vous avez des profils d’encadrants, des personnels de santé et du personnel éducatif.

La directrice ou le directeur de crèche

La directrice ou le directeur de crèche gère l’ensemble des aspects financiers, administratifs et d’équipe de la structure d’accueils des enfants de 0 à 3 ans. Gestionnaire et manager, le directeur de crèche doit veiller à ce que tout soit organisé pour le bien-être des enfants accueillis et du personnel qui les encadre. Entretien des locaux, service de déjeuner, salle de sieste, jouets et structures ludiques en bon état… autant de contrats et de commandes à gérer tout au long de l’année.

Assistant comptable et administratif

En fonction de la taille de la crèche, un assistant comptable et administratif est recruté pour épauler la direction de la crèche dans la gestion des contrats de travail, le paiement des salaires et des commandes, etc.

L’éducatrice ou l’éducateur de jeunes enfants (EJE)

L’éducatrice ou l’éducateur de jeunes enfants (EJE) contribue à l’éveil de chaque enfant et à son épanouissement. L’éducateur de jeunes enfants met en place des activités et jeux en fonction de l’âge de l’enfant offrant un cadre rassurant et propice aux différents apprentissages : vie sociale, autonomie, motricité, etc.

L’auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture contribue à la socialisation des enfants et à leur bien être en les accompagnant tout au long de leur journée en crèche. Elle change les couches, veille sur les enfants pendant la sieste, leur donne les repas, anime des ateliers, etc.

L’agent de crèche

L’agent de crèche accueille les enfants et apporte son assistance dans toutes les activités organisées dans la crèche comme la préparation du matériel d’un atelier, l’entretien des différents espaces de vie, les gestes de la vie courante (mettre un manteau, changer une couche, servir les repas, etc.).

L’assistante maternelle agréée

L’assistante maternelle agréée travaille dans des crèches familiales. Elle accueille un à trois enfants à son domicile et doit effectuer au moins une demi-journée en crèche avec les enfants. La spécificité de son agrément fait qu’elle est rémunérée par la crèche et non par les familles comme c’est le cas des assistantes maternelles exerçant sous statut indépendant.

La puéricultrice

La puéricultrice encadre une équipe d’auxiliaires de puériculture et d’agents de crèche. Elle met en place le projet pédagogique de la structure et participe aux activités avec son équipe. Grâce à sa formation d’infirmière ou de sage-femme, et son diplôme de puéricultrice elle porte une attention particulière à la santé des enfants, et peut réaliser les gestes de premiers secours.

Le psychomotricien

Le psychomotricien épaule l’équipe de la crèche par ses connaissances pointues en psychomotricité. Il propose des activités visant à l’appropriation de son corps par l’enfant, repère d’éventuels troubles, ou encore travaille sur la coordination des mouvements, etc. En cas de retard d’acquisition moteur ou psychomoteur, le psychomotricien met en place un accompagnement individualisé en concertation avec l’équipe et les parents.

Le médecin en crèche

Le médecin en crèche est spécialisé en pédiatrie. Pour être en conformité avec la Loi (Code de la Santé publique), « les établissements et services d’une capacité supérieure à dix places s’assurent du concours régulier d’un médecin spécialiste ou qualifié en pédiatrie, ou, à défaut, de celui d’un médecin généraliste possédant une expérience particulière en pédiatrie, dénommé médecin de l’établissement ou du service ». Le médecin en crèche veille au respect des normes en matière de santé et d’hygiène. Il assure également un suivi médical des enfants accueillis en crèche en complément du rôle du médecin traitant ou du médecin de PMI.

Nombreux sont les professionnels exerçant dans les crèches à débuter au SMIC : l’agent de crèche, l’auxiliaire de puériculture, l’assistante maternelle agréée.L’éducateur de jeunes enfants, le psychomotricien ou la puéricultrice débute autour de 2 000 euros bruts par mois.Comptez autour de 2 500 euros bruts par mois pour un poste de direction de crèche.La moyenne des salaires publiés sur les offres Apec pour des postes de médecin en PMI est de 79 100 euros bruts par an, soit près de 6 600 euros par mois.

Lire aussi

Quels diplômes pour travailler dans une crèche ?

  • Il est possible de débuter une carrière en crèche avec un niveau CAP. Le CAP AEPE, accompagnant éducatif petite enfance (ex CAP Petite enfance) est le diplôme requis pour devenir agent de crèche.
  • Le diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture se prépare en un an, au sein d'écoles spécialisées. Il est reconnu au niveau bac. La sélection se fait sur dossier et entretien. Si vous êtes titulaire du bac professionnel ASSP, Accompagnement, soins et service à la personne ou du bac pro SAPAT, Services aux personnes et aux territoires, vous pouvez bénéficier de dispenses de formation et d'une procédure de sélection spécifique.
  • Le DEEJE, diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants se prépare en trois ans après le bac. La sélection se fait sur dossier via le dispositif post bac Parcoursup. Cette formation est ouverte aux titulaires du bac ou équivalent mais aussi aux titulaires du diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture, du CAP accompagnement éducatif petite enfance, du diplôme d'État d'aide médico-psychologique ou du diplôme d'État d'auxiliaire de vie sociale, pouvant justifier de 3 ans d'expérience professionnelle dans le domaine de la petite enfance.
  • Le diplôme d'État de puéricultrice est accessible aux infirmières et aux sages-femmes, dès la dernière année de leurs études sous réserve d'obtenir le DE d'infirmier ou de sage-femme. Il est reconnu de niveau bac + 4.
  • Le diplôme d'État de psychomotricien. Selon les instituts de formation, l'accès à la formation se fait sur dossier via Parcoursup, ou après une première année d'études universitaire (PASS, L.AS, L1 STAPS, L1 Sciences). Certains instituts organisent également des épreuves d’admission.
  • Pour prendre la direction d’une crèche, il faut justifier d’au moins 3 ans d’expérience en tant que professionnel de la petite enfance avec l’un des diplômes suivants : diplôme d'État de puéricultrice, diplôme d'État d’infirmier, diplôme d'État de psychomotricien ou diplôme de docteur en médecine.

Lire aussi

Quelles qualités et compétences pour travailler en crèche ?

Dans les postes en relation directe avec les enfants, patience et disponibilité sont deux compétences à mettre en œuvre au quotidien quand il s’agit de travailler avec des petits. Les apprentissages demandent de la répétition, des essais nombreux pour devenir une habitude. Chaque professionnel de la petite enfance doit aussi faire preuve d’empathie et accompagner chaque enfant à son rythme.

Observer et analyser permettent aussi aux professionnels de la crèche de détecter une crainte, un manque d’appétit ou de sommeil, une difficulté dans un apprentissage. Il faut alors en parler en réunion d’équipe pour prendre les bonnes décisions et aider chaque enfant au mieux.

Travailler en crèche, c’est aussi savoir dialoguer avec les parents, leur partager les moments clés de la journée, les rassurer sur la sieste, le repas, le comportement. Cela demande de l’écoute et une prise de parole aisée.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !