1. Ma vie d'étudiant à Lausanne : Gilles, en 3e année de Bachelor à l'EPFL
Portrait

Ma vie d'étudiant à Lausanne : Gilles, en 3e année de Bachelor à l'EPFL

Envoyer cet article à un ami
L'EPFL attire de nombreux étudiants étrangers. Dans le Bachelor de Gilles, par exemple, ils représentent 40 % des élèves. // © Pierre-Antoine Grisoni/Strates pour l'Etudiant
L'EPFL attire de nombreux étudiants étrangers. Dans le Bachelor de Gilles, par exemple, ils représentent 40 % des élèves. // © Pierre-Antoine Grisoni/Strates pour l'Etudiant

Après un bac S au lycée international de Ferney-Voltaire, dans l’Ain, Gilles, séduit par la réputation de l’EPFL, a choisi de poursuivre ses études en Suisse.

C'est en 2010 que Gilles a commencé ses études à l'école d'ingénieurs de l'EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne). "La ville de Lausanne n'est pas très loin de la frontière française et j'avais eu un bon écho des cours dispensés là-bas", raconte l'étudiant de 22 ans, aujourd'hui en troisième année de Bachelor sciences et technologies du vivant.

Coaché dès la rentrée

Dès son arrivée, Gilles a été encadré par les assistants pédagogiques, très à l'écoute des nouveaux. "Ce sont des doctorants qui nous aident à acquérir les bonnes bases de travail. C'est obligatoire et ça permet un bon suivi pédagogique", note-t-il. Gilles a ainsi pu prendre rapidement ses marques dans l'enseignement supérieur helvétique, sachant que, "pour ce qui est des évaluations, c'est comme à la fac en France avec un contrôle continu et deux examens par semestre, en janvier et en juin".

À l'issue de son Bachelor, le jeune homme, passionné par la biologie et la recherche pharmaceutique, envisage de poursuivre, toujours à l'EPFL, en master, puis en doctorat. Mais, avant cela, il aimerait passer par une année d'échange à l'international.

Gare au coût du téléphone

Si ses études ne coûtent pas très cher, un peu plus de 600 CHF (franc suisse, environ 560 €) par semestre, le coût du quotidien est assez élevé. "Le plus rentable pour se loger, c'est la colocation ! Pour un petit studio, quand on est seul, il faut débourser environ 700 CHF (environ 660 €)." Gilles habite à 1,5 kilomètre du campus et partage son loyer (904 CHF, environ 850 €) avec un colocataire. Ce qui impacte son budget, c'est le téléphone : "Les forfaits sont élevés. Je paie 20 CHF (environ 19 €) par mois pour 3.000 SMS, 3.000 minutes vers les réseaux de mon opérateur et vers les fixes, et 1 Go de données. Les autres communications sont surfacturées ! J'arrive facilement à des factures de 50 CHF (environ 47 €) certains mois !"

Un job à la fac

Pour parer à ses dépenses, même si ses parents prennent en charge l'ensemble de ses frais, Gilles est assistant étudiant, un petit boulot proposé par l'école qui consiste à faire du tutorat, payé 24 CHF (environ 22 €) de l'heure. L'activité est compatible avec les quelque trente heures de cours par semaine de Gilles. Le reste de son temps, il le consacre en bonne partie à l'AGEPoly, l'association générale des étu­diants, dont il est vice-président après s'y être occupé pendant un an des relations extérieures. "L'AGEPoly, c'est environ vingt heures par semaine et, lors de la semaine d'intégration, c'est du temps plein !"

Des profs internationaux

Ce que Gilles apprécie le plus, c'est l'atmosphère studieuse et détendue en cours, et le fait que ses professeurs sont d'origines diverses : "Beaucoup de nos profs viennent de France, d'Allemagne et des États-Unis ! Cela permet de se confronter à des accents originaux comme le suisse-américain et à d'autres techniques d'enseignement."

Un site riche en loisirs

Après les cours, le jeune homme profite parfois de ses moments de détente pour se faire une toile. Et Gilles peut profiter de la situation géographique de son campus pour s'évader, à quel­ques mètres de là. "On a la chance d'étudier dans un environnement attractif, à deux pas du lac ! Et les stations de ski ne sont pas loin ! Lausanne offre aussi une grande diversité architecturale qui est très agréable à contempler, on ne le sait pas forcément avant d'arriver !"

Avant de partir...
Préparez-vous à côtoyer plusieurs langues et plusieurs cultures : celles de la Suisse alémanique, de la Suisse romande et de la Suisse italienne ! En fonction de la situation géographique de votre établissement, les langues diffèrent. Pour les cantons de Genève, de Lausanne et de Neuchâtel, le français suffit. Mais, si vous décidez d'étudier à Bâle, à Berne, à Zurich ou à Saint-Gall, révisez votre allemand et votre italien ! À titre d'exemple, l'université de Fribourg est située dans un canton bilingue franco-germanique. Les cours sont donc dispensés dans les deux langues.

Vous n'avez pas besoin de visa. Mais vous devrez vous enregistrer auprès du service de la "police des étrangers", muni d'une pièce d'identité, d'une preuve de vos ressources financières (au moins 1.500 CHF, environ 1.400 €), d'attestations d'assurance maladie et d'inscription dans une école suisse. Vous devrez peut-être justifier d'une adresse fixe en Suisse. Votre permis de séjour vous permettra de travailler quinze heures par semaine en période scolaire.

Sur place...
Le système d'études
La Suisse compte dix universités cantonales et deux écoles polytechniques fédérales. Les spécialités dispensées dans les écoles d'ingénieurs sont similaires à celles proposées par les écoles françaises. Pour ceux qui envisagent de se tourner vers les domaines de l'hôtellerie et du luxe, la Suisse possède plusieurs établissements de renommée mondiale.

Logement
Les loyers sont élevés. Pour avoir une idée du prix des logements, rendez-vous sur www.fmel.ch/fr.

Transport
- Y aller : comptez entre 70 et 250 € pour un aller Paris-Lausanne sur le site de la SNCF (renseignez-vous sur les cartes de réduction). Les CFF (la SNCF suisse) proposent aussi des tarifs avantageux pour les jeunes : 129 CHF par an (environ 120 €), en plus de l'abonnement demi-tarif, de 175 CHF (environ 165 €). Il est même possible de voyager sans acheter de billet de train jusqu'à ses 25 ans. Le covoiturage est également une bonne affaire pour ceux qui ont des longs trajets ou des voyages moins fréquents à faire.
- Sur place : un ticket de métro coûte 3 CHF (environ 2,80 €). Il existe des vélos en libre-service.

Bons plans
Tous les bons plans étudiants (vêtements, ciné, restaurants, etc.) sont disponibles sur le site de l'AGEPoly.
L'EPFL possède aussi sa propre page de bons plans.

Les sites utiles
- L'ambassade suisse.
- Le CSAJ (Conseil suisse des activités de jeunesse).
- La CRUS (Conférence des recteurs des universités suisses), une mine d'informations sur les études en Suisse.