1. Bac 2021
  2. Bac 2019 : les pétitions sont de retour !
En bref

Bac 2019 : les pétitions sont de retour !

Envoyer cet article à un ami
Au bac de français, les candidats ont dû commenter un poème d’Andrée Chedid jugé trop difficile. // © l'Etudiant
Au bac de français, les candidats ont dû commenter un poème d’Andrée Chedid jugé trop difficile. // © l'Etudiant

Les sujets 2019 du bac français des séries ES et S puis de l'histoire-géo en terminale ES, jugés trop durs, font l'objet de pétitions. Un moyen de contestation devenu habituel au baccalauréat...

À chaque année, sa pétition. En 2018, l'épreuve de mathématiques du bac S s’était attirée les foudres des candidats. En 2017, c’était le "bac buzz" et l’année de toute les pétitions. Trois avaient été lancées l'année précédente.

Andrée Chedid est une femme

En 2019, c'est au tour des élèves de terminale ES de râler contre la difficulté de leur étude de documents critique en histoire-géographie. Juste avant, les élèves de première ES et S avaient ouvert la voie de la protestation à la suite de leur épreuve anticipée de français. Une pétition sur le site change.org regroupe déjà plus de 32.000 signatures. Les candidats ont dû commenter un poème d’Andrée Chedid, "Destination : arbre", jugé trop difficile. Les professeurs pointent du doigt un sujet non prévu au programme. "Ils ont dû réviser quatre sujets d’études (le roman, la poésie, l’argumentation, et le théâtre), les comprendre, s’entraîner pour finalement tomber sur une chose, un type, un genre qui n’a pas été étudié et de cela en ressort du regret", précise la pétition. En outre, beaucoup d’élèves ne connaissaient pas l’auteure du poème, une femme et non un homme.

Lire aussi : Bac 2019 : homme ou femme, devinez le sexe de ces écrivains !

"Souvent, en poésie, les auteurs sont presque inconnus des élèves (au contraire des autres objets d’études où il y plus de chances de tomber sur des auteurs connus), donc Andrée Chedid suivait la continuité, admettent les auteurs de la pétition. La difficulté de l’épreuve était extrêmement élevée par rapport à la capacité des élèves à raisonner et à connaître des notions sur la poésie", indiquent-ils.

Lire aussi : Bac 2019 : les sujets et corrigés de français (toutes séries)

Une pétition peut-elle jouer sur la notation ?

La pétition se termine en demandant l’indulgence des correcteurs. "C’est pour cela que nous appelons à assouplir les critères de notations donnés par l’Éducation nationale sur la session 2019 du baccalauréat de français pour les séries S/ES pour que cette année corresponde à ce qu’un baccalauréat de français devrait être".

La pétition n’a pas manqué de faire réagir sur Twitter. Les internautes moquent une initiative perdue d’avance.

"Je pense qu’on ne devrait pas mettre en place des pétitions à la moindre difficulté. Selon moi les critères de notation doivent être les mêmes. Cela me gênerait d’avoir une bonne note alors que mon travail ne le mérite pas", estime Ambre, 17 ans, en série ES au lycée Eugène-Delacroix à Maisons-Alfort (94). Une pétition qui ne fait donc pas l’unanimité.

Pour aller plus loin : Bac S 2018 : le ministère répond à votre pétition sur l'épreuve de maths / Bac 2019 : vos impressions après le français et l'histoire-géo en bac pro / Bac 2019 : les sujets et corrigés de français (toutes séries) / "Le bac, c'est de l'eau" : vos impressions après l'histoire-géo