Bac 2021 : une pétition demande le report des épreuves de spécialités

Par Thibaut Cojean, publié le 04 Decembre 2020
3 min

Plusieurs associations de lycéens et de professeurs demandent à revoir le calendrier du bac 2021. Ils estiment que les élèves ne seront pas assez préparés pour les épreuves de spécialités qui doivent avoir lieu en mars, ni pour le grand oral, programmé pour juin prochain.

Une vingtaine d’associations et de syndicats lycéens et enseignants demandent au ministère de l’Education nationale de reporter les épreuves de spécialités de mars à juin 2021. "A cause du confinement, les élèves n’ont pu bénéficier en 2019–2020 d’une année scolaire normale", écrit ce collectif dans une pétition.

Lire aussi

Élèves pas assez préparés

Les auteurs estiment que les élèves ne pourront pas être efficacement préparés aux épreuves de spécialités d’ici le 15 mars. Leur pétition demande également "la suppression de l’épreuve du grand oral", "un aménagement de toutes les épreuves du bac" et "une limitation des contenus des programmes attendus pour les épreuves".

Le 3 décembre, la pétition comptait un peu plus de 16.000 signatures. Elle a été lancée de concert par sept syndicats contestataires de la réforme du bac (CGT, Snalc, Sud et Snes FSU, côté enseignants ; Fidl, MNL et UNL, côté lycéens) et 13 associations de professeurs enseignant des spécialités. Parmi eux, les profs d’histoire-géographie, de SES, de physique-chimie, de maths, de sciences médico-sociales, de langues ou encore de biologie et géologie.

"Avec ce qu'on a connu au printemps dernier et avec ce que l'on connaît dans les lycées depuis octobre-novembre, (…) globalement les collègues nous disent tous : on n'est pas prêts pour faire passer des épreuves de spécialité à la mi-mars", a expliqué Jean-Rémi Girard, président du Snalc, auprès de France Info, avant de préciser qu’aucun créneau horaire n’est prévu pour la préparation au grand oral.

Lire aussi

Des épreuves déjà assouplies

Début novembre, quelques jours après le début du second confinement, le ministère de l’Education nationale avait annoncé un assouplissement du bac général et technologique. Toutes les évaluations communes de première et de terminale ont été annulées, et les épreuves de spécialités du bac, aménagées. Conservées sur le calendrier à la mi-mars, elles devraient proposer des exercices au choix permettant aux élèves d’être interrogés sur une partie du programme qu’ils ont déjà étudiée.

Contacté par l’Etudiant, le ministère n'a pas apporté de commentaire sur le maintien ou le report des épreuves.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !