Grand oral : bien préparer les deux questions

Par Thibaut Cojean, publié le 11 Mai 2021
5 min

Lors de la première partie du grand oral, vous devrez répondre à une question que vous avez vous-même rédigée. Mais trouver une question digne d'intérêt est un exercice plus compliqué qu’il n’y paraît.

Pour la première partie du grand oral, vous devrez répondre à une question que vous avez vous-même écrite. Avant l’oral, vous présenterez deux questions au jury, qui choisira celle qui sur laquelle il souhaite vous entendre. Vous aurez alors 20 minutes de préparation pour remettre vos idées en ordre avant de vous lancer dans la réponse.

Lire aussi

Partir d’une matière et affiner vers une notion

Ces deux questions, vous devez les préparer plusieurs semaines avant l’épreuve. Mais comment trouver un sujet intéressant ? Pablo Martin-Paneda, professeur d’histoire-géo, recommande d’utiliser "l’image d’un entonnoir" : "Vous avez deux spécialités, dans lesquelles vous avez abordé différents chapitres. Sélectionnez, en fonction de vos points forts, de vos points faibles et des compétences acquises et à acquérir, les chapitres qui vous ont le plus marqué."

Ensuite, vous pouvez affiner. Sollicitez l'aide vos professeurs de spécialités et de votre prof principal, qui vous aiguilleront vers des notions plus précises. "C’est un travail personnel, mais les profs sont là pour vous guider dans vos recherches. Petit à petit, vous allez trouver la question qui va vous intéresser et à laquelle vous pourrez répondre avec maîtrise et naturel", promet le professeur, qui a créé une méthode pour passer l’oral avec des experts du Projet Voltaire.

Lire aussi

Donner un intérêt à la question

Une fois qu’une question commence à se dessiner dans votre esprit, "demandez-vous quel en est l’intérêt, recommande Gislain Prades, formateur en éloquence. S’il n’y a pas d’intérêt, il n’y a pas de question." Pour s’assurer d’avoir un sujet intéressant, il conseille de le présenter à sa famille ou des amis qui n’y connaissent rien. "Personne n’écoute quelqu’un qui parle pour parler", tranche le fondateur de l’Atelier de la langue française.

Mais l’intérêt d’un exposé dépend aussi de celui qui le présente. "Vous serez plus à l’aise sur un sujet qui vous intéresse ou qui vous passionne, et votre voix va porter plus naturellement", avance Pablo Martin-Paneda. Mais attention : "Être passionné ne veut pas dire être fermé ! Il vous faudra être capable d’entendre des points de vue qui ne sont pas les vôtres."

Lire aussi

Pas de par cœur !

Le jour J, pour transmettre votre intérêt au jury, il faudra faire preuve "d’authenticité". Gislain Prades insiste sur ce mot. "Dans un oral, on cherche de l’authenticité, qui ne peut être obtenue que s’il y a de la spontanéité." Or, pour créer de la spontanéité et du naturel, il conseille très fortement de ne pas réciter une réponse apprise en avance. "Si vous apprenez par cœur, soit ça va sonner faux en récitant, soit vous allez oublier, " tranche-t-il.

Si vraiment vous craignez les blancs, il recommande d’apprendre uniquement la première phrase de votre exposé. Ensuite, "votre cerveau va fonctionner par mots clés et va dérouler". Utilisez donc les 20 minutes de préparation pour coucher les mots clés de votre exposé sur une feuille, que vous pourrez garder pendant l’oral, après les derniers aménagements annoncés en réponse à la situation sanitaire.

Lire aussi

Respect du temps

La réponse doit se faire en cinq minutes. Or, le respect du temps fait partie de la grille de notation des examinateurs, et demande de l’entraînement ! Avec un chronomètre, essayez de répondre à vos deux questions devant vos amis, votre famille, ou mieux encore, avec d’autres élèves de votre lycée qui ne vous connaissent pas. Devant le jury, gardez un œil sur votre montre, et "prévoyez toujours une idée de secours", recommande Gislain Prades. Ainsi, si vous sentez que vous allez terminer trop rapidement, vous aurez une ouverture possible.

Enfin n’oubliez pas que "le sourire passe aussi par le regard", comme le martèle Pablo Martin-Paneda. Pas besoin de vous cacher derrière votre masque, au contraire : dès le départ, tâchez de donner une bonne impression !

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !