Coronavirus : les épreuves du bac 2020 sont presque toutes annulées

Par Thibaut Cojean, publié le 02 Avril 2020
3 min

C'est officiel : le bac 2020 se passera, au moins pour une très grande partie, en contrôle continu. C'est le premier ministre lui-même qui l'a annoncé, jeudi 2 avril. Selon l'évolution de la crise sanitaire et la date du déconfinement, il reste possible d'organiser une seule épreuve, fin juin.

Lire aussi

"Le bac 2020 ne se déroulera pas dans des conditions normales", a annoncé le premier ministre, Edouard Philippe, jeudi 2 avril, lors d’une émission spéciale sur TF1. "C’est sur la piste du contrôle continu le plus complet qu’il va falloir se reposer", a-t-il complété, confirmant ainsi les options déjà évoquées par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, et les syndicats d’enseignants.

Le premier ministre a expliqué que "le bac est une énorme machine à organiser", et qu’en raison du confinement en cours, "cette machinerie ne pourra pas être mise en œuvre dans de bonnes conditions". Les épreuves écrites de juin ne se tiendront donc pas. Elles ne seront pas non plus reportées en juillet, car cela serait incompatible avec les calendriers de l’enseignement supérieur.

Lire aussi

Le bac délivré à partir des notes des bulletins scolaires

Mais le diplôme sera tout de même délivré. Pour les 750.000 candidats au bac, ce sont les notes des bulletins scolaires qui seront prises en compte. On ne sait pas encore quels trimestres de première et de terminale sont concernés. Toutefois, le premier ministre a indiqué que si un retour en classe suffisamment tôt permettait d’avoir le temps de terminer une partie des programmes, "on peut espérer conjuguer une épreuve organisée à la fin du mois de juin". Le ministre de l’Éducation nationale donnera prochainement des informations complémentaires sur ce sujet, ainsi que sur la tenue de la 2e session des E3C (épreuves communes de contrôle continu) et du brevet.

La possibilité d'organiser une seule épreuve en juin est toutefois très hypothétique, car elle dépendra de l'évolution de la crise sanitaire. Or, le premier ministre a également indiqué que le confinement s'étendra "probablement" au-delà du 15 avril. Quant au déconfinement, il sera progressif et son scénario n'est pour l'instant pas déterminé. On ne peut pas donc savoir, à ce jour, quand les établissements vont rouvrir leurs portes.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !