Par Thibaut Cojean, publié le 03 Avril 2020
5 min

Les dispositions spéciales pour les examens de 2020 ont été annoncées par le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ce vendredi matin. Seule l’épreuve orale de français en première résiste au coronavirus. Toutes les autres, du bac et du brevet, seront notées en contrôle continu. L’année scolaire se terminera le 4 juillet dans les collèges et lycées.

Candidats au bac et au brevet voici ce qui vous attend. Les diplômes de fin d’année seront attribués sur la base du contrôle continu, a annoncé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, ce vendredi 3 avril. La crise sanitaire aura donc eu raison des épreuves des bac généraux, technologiques et professionnels, ainsi que du brevet.

Toutes les épreuves annulées sauf l’oral du bac français

"Les incertitudes sont nombreuses, notamment la date de retour à la normale", a introduit le ministre. C’est donc une décision préventive qui a été prise, l’important étant de "garantir l’égalité sociale et un bon niveau scolaire général". Le ministère a donc décidé d’annuler les épreuves pour deux raisons : elles seront trop difficiles à organiser et les supprimer permet de maintenir les lycées ouverts et donc de "permettre de travailler tout le mois de juin jusqu’au 4 juillet", date officielle de la fin d'année scolaire, pour tous les niveaux du primaire, collège et lycée.

Comment seront calculées vos notes ?

Pour les élèves de 3e, de 1re et de terminale concernés par les examens de fin d’année, les notes seront calculées à partir de celles des trois trimestres de l’année en cours, sauf celles obtenues en période de confinement. Les appréciations des bulletins seront aussi prises en compte, par des jurys d’examen et d’harmonisation, qui ajusteront les notes des candidats en fonction de leur année. Le calcul de notes sera pondéré par le coefficients habituels.

L’assiduité prise en compte et mentions maintenues

Afin d’inciter les élèves à se mobiliser jusqu’à la fin de l’année, "l’assiduité des candidats" entre la date de retour en classe et la fin de l’année sera également prise en compte, sous forme d'appréciation qui pourra influer positivement ou négativement sur la moyenne générale. En effet, sachez que les jury d'harmonisation habituels siégeront dans les académies pour étudier chaque livret scolaire afin d'attribuer les mentions, qui sont "maintenues" a dit le ministre. Ces jury se baseront notamment sur l'assiduité des élèves et "leur engagement".

Lire aussi

Les oraux de français maintenus

Les élèves de première sont soumis à un peu plus de changement que les autres, puisque l’épreuve orale de français est maintenue, mais avec un nombre de texte inférieur à ce qui était prévu. La 2e session d’E3C (épreuves communes de contrôle continu) est également supprimée, et les modalités de calcul varient d’une matière à l’autre (plus d’informations à venir sur letudiant.fr).

Comme d’habitude, les élèves de terminale ayant entre 8 et 10 de moyenne pourront passer des oraux de rattrapage. Nouveauté pour 2020 : ceux ayant moins de 8 pourront demander à passer le bac à la session de remplacement de septembre. Leur demande sera examinée par un jury, qui prendra sa décision en fonction de leur assiduité et de leur motivation.

Lire aussi

Soutien scolaire gratuit pendant les vacances

À noter que les dates de résultats des examens pourraient être modifiées par la situation, mais le ministre assure qu'elles seront proches des années précédentes (autour du 5 juillet pour le bac et du 10 juillet pour le brevet et les épreuves anticipées).

Enfin, pour les autres élèves, non concernés par les examens, des solutions de soutien scolaire seront mises en place pour aider un maximum de personnes à suivre les cours. Pendant les vacances de printemps, du soutien scolaire gratuit à distance sera proposé aux familles. Les chefs d’établissements et professeurs principaux contacteront les parents des élèves concernés.
Et si les dates des vacances d’été ne sont pas modifiées, une semaine de rattrapage gratuite sera également mise en place fin août, afin de favoriser la poursuite de l’enseignement dans le niveau supérieur.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !