1. Bac 2017 : récapitulatif des chapitres tombés au Liban
Coaching

Bac 2017 : récapitulatif des chapitres tombés au Liban

Envoyer cet article à un ami
Les sujets du bac au Liban, un bon matériau pour vos révisions ! // © Google maps
Les sujets du bac au Liban, un bon matériau pour vos révisions ! // © Google maps

Comme pour Washington ou Pondichéry, l'Etudiant vous dévoile les sujets sur lesquels les lycéens français au Liban ont planché. Un matériau idéal pour vos dernières révisions !

Si vous souhaitez connaître les sujets du bac tombés récemment, c'est ici que cela se passe ! En effet, les élèves du lycée français du Liban ont passé leur examen du 30 mai au 2 juin 2017, soit quelques semaines après ceux de Pondichéry.

Lire aussi : Bac 2017 : les sujets de Pondichéry donnent la tendance

S'il y a peu de chances de retrouver les mêmes sujets en métropole, ce sont toutefois quelques indications précieuses, en plus d'être des moyens d'entraînement et de révisions.

Philosophie

En philosophie, l'art a eu les faveurs des concepteurs des sujets. Ce chapitre fait d'ailleurs partie des pronostics des enseignants interrogés par l'Etudiant. Ainsi, une des deux questions proposées aux ES était "L'art est-il une forme de connaissance ?". Quant aux L, ils pouvaient travailler sur "L'art peut-il nous éduquer ?".
Les autres questions pour les ES et les L portaient respectivement sur les chapitres de la justice et le droit ("Peut-on justifier une injustice ?") et la raison et le réel ("Les connaissances nous aident-elles à vivre ?").
Les candidats de la série S avaient eux le choix entre une question autour de l'inconscient ("Avons-nous réellement un inconscient ?") ou du travail et de la technique ("Doit-on faire du travail une valeur ?").

Lire aussi : Bac 2017 : nos pronostics sur les sujets

Histoire-géographie

Pour les ES/L, la majeure était la géographie, avec deux sujets de composition au choix : "La mondialisation en fonctionnement : processus, acteurs, débats" ou "L'Asie du sud et de l'est : les défis de la population et de la croissance".
En histoire, le sujet proposait l'étude d'un discours de Jimmy Carter, ancien président des États-Unis, à partir duquel il fallait montrer et expliquer les évolutions de la politique internationale et américaine au tournant des années 1980. Cela faisait référence au chapitre "Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours".

Pour les candidats de la série S, c'était majeure histoire. Ils devaient plancher sur une composition. Au choix : "Gouverner la France depuis 1946 : État, gouvernement, administration, opinion publique" ou "Les États-Unis et le monde depuis 1945". La géographie était donc en mineure, et il s'agissait d'un croquis autour du thème "Pôles et flux de mondialisation".

Mathématiques

Le sujet de maths de la série S comprenait quatre exercices. La partie A du premier exercice (noté sur 6 points) portait sur la géométrie dans l'espace (vecteur normal, intersection plan/droite) et la seconde sur le produit scalaire, angle, et étude de fonction. Le deuxième exercice, également sur 6 points, demandait de réfléchir sur les probabilités (loi exponentielle, loi normale…). Le troisième, sur 3 points, concernait la fonction exponentielle. Le quatrième exercice différait selon que vous ayez suivi la spécialité ou non. L'exercice pour les non spécialistes traitait de la fonction In et du tableur. En spécialité, le quatrième exercice portait sur de l'arithmétique et l'algorithme.

Pour les L et les ES, les exercices 1, 2 et 4 étaient communs. Le premier, un QCM (questionnaire à choix multiples), traitait de l'intégration, de la loi normale et de l'intervalle de fluctuation. La suite arithmético-géométrique et l'algorithme composaient le deuxième exercice. Le quatrième tournait, lui, autour de la fonction exponentielle et de la convexité.

En revanche, l'exercice 3 pouvait différer. Pour les candidats ES n'ayant pas suivi la spécialité et les L, l'exercice 3 portait sur les probabilités discrètes et la loi binomiale. Pour les candidats ES spécialité maths, l'exercice portait sur le graphe probabiliste, l'état stable, le graphe pondéré (algorithme de Dijkstra).

SVT

En SVT, le premier exercice portait sur le chapitre très attendu "Le domaine continental et sa dynamique". Il mêlait question de synthèse (sur 5 points) et QCM (sur 3 points). Le sujet se poursuivait avec un petit exercice (3 points) sur les groupes sanguins ("Quelques aspects de la réaction immunitaire"). Enfin, la plus grande étude de documents (5 points) faisait appel à une réflexion sur la tomate (chapitre "La plante domestiquée") et la création de nouvelles variétés. Quant aux spécialistes, ils ont planché sur la fabrication du vinaigre de cidre ("Énergie et cellule vivante"), qui semble la partie la moins probable en métropole... Mais, qui sait ?

Physique-Chimie

L'épreuve de physique-chimie tombée au Liban comptait trois exercices. Le premier d'entre eux, sur 5 points, traitait de "la mécanique au service de la pétanque". Une façon ludique de tester les connaissances des candidats sur la partie "Temps, mouvement et évolution", hautement probable en métropole. Le deuxième exercice – sur 10 points – permettait de parler chimie verte et de se projeter dans l'avenir avec la synthèse de l'acide lévulinique (chapitre "Synthétiser les molécules, fabriquer de nouveaux matériaux"). Enfin, le troisième exercice – partie obligatoire – comptant pour 5 points était consacré aux interférences avec des atomes. L'occasion de mêler la mécanique de Newton et les travaux de de Broglie (chapitre "Énergie, matière et rayonnement"). En spécialité, les candidats ont étudié le hautbois, un instrument à vent. Et c'est donc dans la partie sur le son et musique, très probable en métropole, qu'ont puisé les concepteurs du sujet.

Français-littérature

Lors de l'épreuve anticipée de français, les candidats devaient, à l'aide de quatre textes, répondre à une question sur quatre points avant de choisir entre un commentaire de texte, une dissertation ou une écriture d'invention. Pour la série L, le thème était "Le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours", alors que pour les ES et S, la thématique était "Écriture poétique et quête de sens, du Moyen Âge à nos jours".

En littérature, pour les candidats de la série L, il y avait deux questions à traiter autour de l'œuvre "Œdipe Roi", de Sophocle et Pasolini : "La figure de Jocaste est-elle la même dans les deux œuvres ?" et "Comment le sacré se manifeste-t-il dans les deux œuvres ?"

SES

Dans le sujet obligatoire de SES, les candidats avaient le choix entre deux sujets. Ils pouvaient opter pour la dissertation, en s'appuyant sur un dossier de quatre documents, dont la question était "Peut-on dire que les évolutions de la famille remettent en cause son rôle dans l'intégration sociale aujourd'hui ?". Ou ils pouvaient choisir l'étude composée, en trois parties. La première était constituée de questions de cours sur la croissance puis sur le conflit social. La deuxième traitait des inégalités d'accès à la propriété, à partir d'un tableau. La troisième, enfin, demandait, à l'aide de trois documents et des connaissances, d'expliquer le rôle des fluctuations de la demande sur l'instabilité de la croissance.

Les candidats de spécialité "sciences sociales et politique" devaient en plus travailler sur un autre exercice. Au choix : un sujet sur la participation de diverses organisations au système politique démocratique, en s'appuyant sur un document, ou un sujet sur les déterminants de l'abstention électorale, à partir de deux documents.

Ceux de la spécialité "économie approfondie" avaient deux possibilités également : les difficultés de financements de protection sociale (deux documents) ou les barrières à l'entrée des entreprise et leur pouvoir de marché (deux documents).

Schoolmouv


Des fiches de cours en accès libre


Pour le bac 2017, Schoolmouv et l'Etudiant s'associent et mettent en place un espace commun dédié aux révisions. Pour les séries générales, vous pourrez revoir vos cours grâce à des fiches de cours en accès libre et gratuit, par matière : maths, philosophie, histoire-géo, sciences économiques et sociales, SVT, physique-chimie... de quoi compléter vos cours et assurer le jour J !