Bac ES 2015 : corrigé d’un sujet de géographie (mondialisation Nord et Sud)

Par Jessica Gourdon, publié le 15 Janvier 2011
4 min

Candidats au bac ES (économique et sociale) 2015, à quels sujets vous attendre en juin prochain ? Voici nos pronostics, basés en partie sur les avis d'enseignants. Avec, en prime, des corrigés de sujets pour vous entraîner, façon "bac blanc".

Le sujet : La mondialisation entre Nord et Sud
Par Aurélien Martin, professeur au lycée Corneille à La Celle-Saint-Cloud
 

Introduction

L’émergence d’un monde totalement interconnecté n’a pourtant pas fait disparaître les inégalités dans le monde. La différence entre puissants et faibles n’est plus fonction du potentiel industriel ni de la richesse du territoire, comme cela fut le cas à d’autres époques. Aujourd’hui, la puissance des États dépend assez largement de leur interaction avec le reste du monde, en d’autres termes, de leur intégration aux flux de la mondialisation. Cette intégration se fait de manière inégale, mais progresse à un rythme qui semble inexorable.
Ainsi, nous pouvons nous demander quelle place prennent les pays du Nord et du Sud dans ce processus de mondialisation et quelles interactions découlent de leurs différences.


I – Le Nord au centre de la mondialisation

Les États de la Triade sont les centres d’impulsion qui rythment les flux de la mondialisation. Ils ont une position centrale qui définit le rapport entre Nord et Sud.

A – La Triade comme centre de la mondialisation

Montrez en citant l’interpénétration des économies mondiales que les pôles de la Triade centralisent la vie économique de la planète.

B – L’archipel métropolitain mondial

Montrez ici que le phénomène de métropolisation, en concentrant les activités spécialisées et les centres de décision, accentue la prééminence du Nord.


II – Les inégalités Nord-Sud

La différence de développement entre Nord et Sud stimule de nombreux flux humains et économiques. Cela donne une place à certains États dans les échanges internationaux et en exclut certains.

A – Certains États du Sud sont intégrés à la mondialisation…

Montrez que certains pays du Sud ont trouvé une voie vers le développement en jouant des flux de la mondialisation. Vous pourrez citer les NPIA (nouveaux pays industrialisés asiatiques) ou un pays émergent en exemple.

B – … alors que d’autres en sont largement exclus

Montrez qu’à l’inverse les PMA (pays les moins avancés) cumulent des problèmes internes qui les maintiennent à l’écart de la mondialisation, aggravant par là même leur situation.

C – Les inégalités Nord-Sud créent tensions et problèmes

Montrez ici que la gestion des inégalités entre Nord et Sud crée des tensions. L’exemple de la méditerranée ou celui de la frontière États-Unis/Mexique peuvent être utilisés.


III – Un rapport Nord-Sud structurant pour la mondialisation

En définitive les inégalités Nord-Sud sont structurantes, car elles sont porteuses d’opportunités pour les États du Sud comme du Nord.

A – Pourtant, ces inégalités créent des liens entre les pays…

Montrez que l’inégalité Nord-Sud crée des opportunités de coopération économique, comme le montrent l’exemple de l’Alena ou des échanges entre le Japon et l’Asie du Sud-Est.

B – … Justifient la coopération

Montrez que pour traiter les questions émanant des inégalités Nord/Sud une coopération internationale est nécessaire. Vous pourrez citer l’émergence du G20 en place du G8 ou la coopération des polices dans la lutte contre l’immigration clandestine en Méditerranée.

Conclusion

Si les inégalités entre Nord et Sud peuvent choquer et montrer un aspect bien négatif de la mondialisation, ces différences ne sont pas stériles. Les différences de richesse et de développement entre Nord et Sud créent de nombreuses opportunités économiques qui à terme peuvent briser l’isolement des pays du Sud et faire naître de la différence une certaine coopération. Espérons que ces échanges inégaux ne soient pas qu’une autre façon de prendre avantage de la situation pour le Nord.

A la Une révisions du bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !