1. À quoi sert le psychologue de l’Éducation nationale ?
Décryptage

À quoi sert le psychologue de l’Éducation nationale ?

Envoyer cet article à un ami
Le psychologue de l'Éducation nationale veille à ce que vous vous sentiez bien en classe et dans votre choix d'orientation. // © plainpicture/Westend61/Dieter Schewig
Le psychologue de l'Éducation nationale veille à ce que vous vous sentiez bien en classe et dans votre choix d'orientation. // © plainpicture/Westend61/Dieter Schewig

À partir de la rentrée 2017, le conseiller d’orientation-psychologue de votre collège ou lycée prend le nom de psychologue de l’Éducation nationale. L’occasion de revenir sur sa mission et sur l'aide qu'il peut vous apporter.

Le nom change mais les missions restent les mêmes. Le psychologue de l'Éducation nationale veille à ce que les élèves trouvent leur place au sein de leur établissement et de leur classe. Il s'assure également qu'aucun problème relationnel, familial, social, médical ou encore psychologique ne perturbe le bon déroulement des études. En d'autres termes, il prête aussi bien attention aux résultats scolaires qu'au bien-être. "Les deux sont liés, explique Sylvie Amici, présidente de l'Association des conseillers d'orientation-psychologues de France, avant d'ajouter : l'orientation peut être source d'angoisse comme de motivation. Le fait de se projeter dans des études ou un métier permet parfois d'aller mieux."

Prenez rendez-vous

Le psychologue de l'Éducation nationale est à votre écoute, mais n'est généralement pas disponible tous les jours. Il peut être présent à plein temps dans certains établissements, mais uniquement une fois toutes les deux semaines dans d'autres. Tout dépend de la taille et de la localisation de votre collège ou lycée.

Pour obtenir un entretien individuel (gratuit), vous devez inscrire votre nom dans le cahier de rendez-vous qui se trouve à la vie scolaire ou au CDI (centre de documentation et d'information). Un agenda en ligne remplace parfois ce cahier. Le psychologue assiste aux conseils de classe. Il peut donc être amené, sur recommandation des professeurs, à vous proposer lui-même un rendez-vous.

Des confidences mais pas de sofa

Le rendez-vous pris, vous vous présentez au jour et à l'heure convenus, vous frappez à la porte... et ensuite ? "Je ne demande pas à l'élève de s'allonger dans un sofa. L'entretien se fait tranquillement à mon bureau et je commence toujours par demander ce que je peux faire pour aider", explique Sylvie Amici. Lors de l'entretien, ne vous autocensurez pas et parlez librement. Le psychologue de l'Éducation nationale n'est pas là pour vous juger ou vous sanctionner, mais bien pour vous aider.

Ce dernier est notamment votre interlocuteur si vous rencontrez des problèmes de concentration, si vous êtes démotivé, sujet au stress ou phobique, victime de harcèlement ou en conflit avec l'un de vos camarades de classe. Il peut également vous donner des conseils pour prendre confiance en vous, travailler et apprendre de manière efficace ou choisir les études qui correspondent à vos envies et à votre personnalité.

Un suivi possible

Selon la gravité de la situation, le psychologue peut être amené à vous proposer d'autres rendez-vous (deux ou trois en moyenne). Il peut également, avec votre consentement et uniquement si cela est utile, faire appel à des tierces personnes. Par exemple, votre professeur principal, vos parents, le CPE (conseiller principal d'éducation) ou encore des professionnels extérieurs au collège ou lycée.