Changer de collège : pas simple, mais possible

Par La rédaction de l'Etudiant, publié le 25 Juin 2019 - Mis à jour le 23 Juin 2020
5 min

Plusieurs raisons peuvent pousser les élèves à changer de collège en cours de scolarité : un déménagement, un niveau jugé trop faible ou trop élevé, une option non proposée... Un collégien sur cinq en moyenne change d'établissement. Et les démarches ne sont pas si simples.

Vous souhaitez changer de collège ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas le premier ! Selon le ministère de l'Éducation nationale, un collégien sur cinq change d'établissement au cours de sa scolaritéLa démarche n'est pourtant pas si simple. 

Lire aussi : Le classement 2020 des collèges

Pour quelles raisons changer de collège ?

Les premières raisons qui poussent les élèves à s’inscrire dans un autre collège sont un déménagement familial, puis des problèmes de discipline et de sécurité au sein de leur établissement. Mais d'autres motifs sont aussi donnés par les familles, comme un niveau d'exigence trop faible ou trop élevé, un manque d'aide ou encore l'absence d'une option


Par ailleurs, plus les élèves sont âgés, plus ils sont nombreux à prendre cette décision : 6% en 6e, 8% en 5e, 10% en 4e...

 

null

Pour aller où ? 

Selon les données les plus récentes publiées par le ministère, les changements de collège sont plus nombreux dans l’enseignement privé (22%) que dans l’enseignement public (18%). Contrairement aux idées reçues, les départs du public vers le privé sont beaucoup moins nombreux. En effet, seuls 5% des collégiens de l’enseignement public se dirigent vers le privé. 

Comment changer d'établissement dans le public ?

Si vous souhaitez changer d'établissement, sachez avant tout qu'il y a des règles à respecter. Dans l'enseignement public, l'affectation en collège répond au principe de la carte scolaire. Les élèves sont automatiquement dirigés vers l’établissement près de leur domicile, dans le collège de leur secteur. 

En cas de déménagement, même en cours d'année, vous devez vous rapprocher de l'établissement de votre nouveau secteur. C'est le principal qui se chargera de votre inscription en fonction des capacités du collège. S'il n'y a pas de place, vous devrez alors voir avec la Dasen (direction académique des services de l'Éducation nationale) pour qu'elle trouve une solution. "C'est seulement pour la classe de 6e que les familles doivent prendre contact directement avec la direction départementale", précise Philippe Vincent, du SNDPEN (syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale). 

Lire aussi : Classement des collèges 2020 : cinq critères pour reconnaître un bon établissement

Hors de mon secteur ?

Vous pouvez aussi demander une dérogation pour être affecté dans un collège hors de votre secteur. Plusieurs motifs seront retenus par votre rectorat : un handicap, des soins médicaux particuliers, une bourse, le fait d'avoir un frère ou une sœur dans un autre établissement ou encore un parcours scolaire particulier (être sportif de haut niveau, par exemple). 

Attention, vous n'obtiendrez pas forcément satisfaction ! Tout dépend des capacités d'accueil de l'établissement souhaité. Si vous recevez une notification de refus, vous avez deux mois pour contester la décision auprès de votre académie.

Lire aussi : Collège : comment faire face à la solitude ? 

Passer dans le privé...

Pour être affecté dans un collège privé, la démarche est différente. C'est à vous de vous rapprocher des établissements visés. "Le collège proposera un rendez-vous à l'élève et à ses parents pour leur présenter le projet de l'établissement", explique Luc Viehé, président du SPELC, le syndicat professionnel de l'enseignement libre catholique.

Parmi les pièces à fournir : vos derniers bulletins. "Un établissement privé sous contrat ne peut pas refuser un élève sauf si la famille n'adhère pas au projet d'établissement ou s'il n'y a plus de place", relève Luc Viehé. Aussi, recommande-t-il "de s'y prendre au plus tôt" pour mettre toutes les chances de son côté. "Même si tout dépend des établissements, il vaut mieux s'inscrire dès janvier, février voire mars au plus tard", conseille-t-il. 

... Ou revenir dans le public

Si vous souhaitez rejoindre votre collège public de secteur après un passage dans le privé, vous devez vérifier avec le chef d'établissement si une place est disponible, puis valider la demande auprès du rectorat. Cette fois, il est recommandé d'attendre le mois de juin pour faire cette démarche. "C'est plus facile pour tout le monde de gérer une inscription à la fin de l'année scolaire pour la rentrée suivante en septembre", souligne Philippe Vincent.

Attention, dans le cas d'un passage du privé hors contrat à l'enseignement public, vous devrez passer par la case examens. Au programme : des épreuves écrites portant sur les matières générales (français, mathématiques, histoire-géographie voire LV1) à passer dans votre futur collège. 
Enfin, en cas d'exclusion, vous n'aurez pas de démarche à effectuer. En effet, si un élève est exclu définitivement de son collège, c'est l'administration qui a la charge de lui trouver un nouvel établissement.

Des documents à fournir

Quel que soit votre point de chute, vous aurez un certain nombre de documents à fournir lors de votre inscription :

- le certificat de radiation de votre établissement,
- la décision d'orientation (passage ou redoublement),
- vos bulletins trimestriels,
- vos certificats de vaccinations obligatoires,
- des photos d'identité,
- une fiche de renseignements concernant les parents,
- un justificatif de domicile.

Les plus lus Collège

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !