1. REP, ZEP : c'est quoi l'éducation prioritaire ?
Décryptage

REP, ZEP : c'est quoi l'éducation prioritaire ?

Envoyer cet article à un ami
Le lycée Guy-de-Maupassant, à Colombes (92), est menacé de perdre son classement en éducation prioritaire. // © erwin canard
Le lycée Guy-de-Maupassant, à Colombes (92), est menacé de perdre son classement en éducation prioritaire. // © erwin canard

Depuis plusieurs mois, des lycées sont en grève pour contester leur sortie de l'éducation prioritaire. Mais que signifie "être en éducation prioritaire" ? Sur quels critères une école, un collège ou un lycée devient-il un établissement d'éducation prioritaire et qu'est-ce que ça signifie pour vous ? Explications.

Un sur cinq. C'est la proportion d'élèves de collège qui est actuellement dans un établissement REP (Réseau d'éducation prioritaire). Ces réseaux ont remplacé les anciennes ZEP (Zones d'éducation prioritaire), lors de la refonte de la carte d'éducation prioritaire, à la rentrée 2015. Un REP comprend ainsi un collège et les écoles primaires du secteur. Il y avait, à la rentrée 2016, 1095 REP.

Comment un établissement devient REP ?

Les critères pour qu'un établissement scolaire devienne REP ont changé depuis la rentrée 2015. Désormais, le ministère de l'Éducation nationale classe les établissements en fonction d'un "indice social". Celui-ci comprend quatre paramètres qui "impactent la réussite scolaire" :

- Le taux de catégories socio-professionnelles défavorisées
- Le taux d'élèves boursiers
- Le taux d'élèves résidant dans une zone urbaine sensible (ZUS)
- Le taux d'élèves ayant redoublé avant la sixième

Cela concerne exclusivement les écoles primaires et collèges. En effet, la refonte de la carte des établissements d'éducation prioritaire n'inclut pas les lycées, raison de la grève de plusieurs lycées ZEP.

Lire aussi : Grève des lycées de l’éducation prioritaire : "Si on n'est plus en ZEP, on aura moins d'aide des profs"

Les trois premiers critères sont plus ou moins liés avec les revenus de la famille. Par conséquent, dans un établissement REP, il y a plus d'élèves dont les parents ont des faibles revenus que dans d'autres établissements. Or, ces élèves sont davantage touchés par l'échec scolaire que les autres.

C'est pour réduire ces inégalités qu'a été créée, en 1981, l'éducation prioritaire avec, pour mot d'ordre, "donner plus à ceux qui ont moins". Être en REP signifie que les élèves et les équipes éducatives bénéficient de dispositifs qui doivent permettre de réduire ces inégalités et d'améliorer les résultats scolaires.

Être dans un établissement REP : ça veut dire quoi ?

Si vous êtes dans un collège REP, vous bénéficiez notamment :

- D'une classe avec moins d'élèves qu'ailleurs
- D'un soutien spécifique, si vous êtes en sixième et que vous connaissez des difficultés
- De financements pour effectuer des projets, des sorties, du travail en interdisciplinarité
- D'internats de proximité, dans certains cas

En outre, vos professeurs ont davantage de formations et bénéficient d'une prime supplémentaire. Cela a pour but de "stabiliser les équipes", autrement dit de motiver les enseignants à rester dans les établissements REP. En effet, cela permet le travail en équipe, une meilleure relation avec les parents d'élèves et facilite la création de projets. Par ailleurs, les REP accueillent généralement un assistant de prévention et de sécurité supplémentaire afin d'améliorer le climat scolaire, ainsi que, parfois, un infirmier scolaire et un assistant social. Au total, ce sont 14 mesures prises pour les collèges REP.

Parmi les REP, 364 sont classés REP +. Ce sont en quelque sorte des réseaux "super-prioritaires". Cela signifie que les élèves, du point de vue de l'indice social expliqué plus haut, sont encore plus défavorisés que les autres et qu'ils bénéficient de moyens supplémentaires. En effet, en plus des dispositifs valables pour tous les établissements REP, un enseignant d'une école ou d'un collège classé REP + a moins d'heure de cours par semaine, afin de lui permettre de travailler en petit groupe avec ses élèves, de faire de l'aide personnalisée ou de rencontrer les parents. Également, l'accueil des élèves de sixième de REP + au sein de leur établissement est garanti jusqu'à 16 h 30.

La carte de l'éducation prioritaire doit être revue tous les quatre ans afin de mieux correspondre aux besoins des établissements.