BTS MGTMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique)

Par Séverine Maestri, publié le 01 Decembre 2022
8 min

Le titulaire du BTS MGTMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique) est spécialisé dans les relevés d’environnements existants, urbains, péri-urbains ou ruraux (extérieurs comme intérieurs). L’Etudiant détaille pour vous les attendus à l’entrée en formation de ce BTS MGTMN, son programme et ses débouchés.

Présentation du BTS MGTMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique)

Le BTS est un diplôme national qui se prépare en deux ans après le bac. Dispensé dans une école ou un lycée, qui peuvent être publics ou privés, il peut être suivi en formation initiale ou via l’alternance. Le BTS est très professionnalisant et permet, une fois diplômé, de participer à la préparation et au suivi d’un projet ou de poursuivre ses études pour ceux qui le souhaitent.

Après l’obtention d’un BTS métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique, le technicien titulaire, après avoir capturé la réalité d’un terrain en 3D, élabore des modèles numériques tridimensionnels renseignés à partir des relevés effectués ou par conception assistée par ordinateur à partir de documents projets (bâtiments, ouvrages d’art, etc.). Il est capable d’établir les documents techniques 2D et 3D rendant compte d’un état des lieux avant ou après un projet et de participer aux activités de bureau d’études relatives aux projets d’aménagement de l’espace (urbain ou non) et de la propriété foncière. Il privilégie également les solutions d’aménagement durable.

Les sites sur lesquels il intervient sont très variés : intérieur ou extérieur, espace urbain ou rural, souterrain, aérien ou aquatique. Ses conditions d’exercice peuvent être très variées également : conditions météorologiques, hauteur, chantier en construction, milieux confinés ou spacieux, lieux peu ou très fréquentés, dangerosité du site, locaux habités ou vides.

Débouchés : quels métiers exercer avec un BTS MGTMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique) ?

Le titulaire du BTS métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique exerce dans des entreprises privées ou publiques.

Dans des entreprises privées, il peut travailler pour des cabinets de géomètres experts, des sociétés de topographie ou des bureaux d’études. Les bureaux d’études en aménagement de l’espace urbain, péri-urbain et rural, voirie et réseaux divers, les cabinets d’urbanisme et d’architecture recherchent également les compétences de ces diplômés. Enfin, les fabricants de matériels topographiques et éditeurs de logiciels embauchent ces techniciens supérieurs dans leurs services de support technique ou pour des missions de formation.

Dans des entreprises publiques, il peut trouver du travail dans des grandes entreprises publiques ou parapubliques : SNCF, EDF, ERDF, GRDF, RATP, mais aussi dans les services techniques d’urbanisme ou de gestion patrimoniale : Institut géographique national (IGN), Direction générale des finances publiques incluant le service de la publicité foncière – ex-cadastre (DGFIP), Direction départementale des territoires (DDT), collectivités territoriales, etc.

Il pourra ainsi exercer les métiers suivants : géomètre et/ou topographe, dessinateur-projeteur en bâtiment, technicien territorial, géomaticien, géotechnicien, cartographe, technicien en détection de réseaux, technicien support technique (maintenance et assistance des matériels et logiciels professionnels), technicien technico-commercial, etc.

Quel est le programme du BTS MG TMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique) ?

Première année Seconde année
Horaire hebdomadaire Horaire hebdomadaire
Culture générale et expression 3 h 3 h
Anglais 3 h 3 h
Mathématiques 4 h 4 h
Physique-chimie 3 h 3 h
Enseignements professionnels : préparer la mission (organiser et planifier le travail en établissant un cahier des charges, des devis, des contrats, etc.) ; traiter les données (assurer la sécurité du chantier, géo-référencer, effectuer des calculs après acquisition des données, etc.) ; exploiter les données et la production (établir des modèles numériques paramétrables, établir des documents graphiques, établir et suivre un document modificatif du parcellaire cadastral, etc.) ; communication (assurer la relation avec sa hiérarchie, dialoguer avec les intervenants d’une affaire et les tiers, etc.). 18,5 h 18,5 h
Accompagnement personnalisé 1 h 1 h
Total 32,5 h 32,5 h

En plus de ces enseignements, il est possible d’ajouter deux heures par semaine d’une autre langue que l’anglais en première et en seconde années. Pour tous, il faut compter huit semaines de stage au minimum en entreprise, qui pourra débuter à partir de la mi-mai de la première année. Rappelons que ce BTS peut, bien sûr, être suivi en alternance.

Quels sont les bacs ou spécialités à privilégier pour intégrer un BTS MGTMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique) ?

Tous les types de bacheliers sont admis en BTS métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique : les titulaires d’un bac technologique STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) ou d’un bac professionnel bac pro technicien géomètre-topographe. Un bac général sera adapté avec les spécialités sciences de l’ingénieur, mathématiques, physique-chimie, SES, etc. Les inscriptions se font via la plateforme Parcoursup et la sélection se fait sur dossier (lettre de motivation et CV). Un entretien de motivation et parfois des tests complètent en général le processus.

Quels sont les attendus Parcoursup pour entrer en BTS MGTMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique) ?

Les attendus nationaux de la plateforme à l’entrée en BTS MGTMN sont :

  • un intérêt pour les relevés topographiques des terrains, l’implantation de projets sur chantier et la modélisation numérique en bureau d’études de ces terrains en 2D et 3D ;
  • des compétences pour travailler en équipe dans le cadre d’une démarche de projet ;
  • des capacités d'organisation et d’autonomie ;
  • des compétences scientifiques et technologiques pour interpréter et exploiter les informations obtenues à partir d’essais, de test, de simulations, de réalisations.

On n’oubliera pas les compétences en matière de communication technique pour décrire une idée, un principe, une solution (produit, processus, système) ainsi qu’une bonne expression écrite et orale, y compris en anglais, pour communiquer et argumenter.

Études : que faire après un BTS MGTMN (métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique) ?

Après le BTS MG-TMN, vous pouvez envisager de poursuivre vos études, notamment en licence professionnelle avec les mentions suivantes : cartographie ou topographie et systèmes d’information géographique (SIG), par exemple, ou encore métiers de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme. Une classe préparatoire ATS (adaptation technicien supérieur), par exemple, constitue une passerelle pour rejoindre ensuite, sur concours, une école d’ingénieurs du domaine.

Quelles différences entre les BTS du secteur du bâtiment ?

D’autres BTS existent dans le secteur du bâtiment. Si le BTS MGTMN, que nous venons de décrire ici, se focalise sur la maîtrise de plans numériques et de maquettes 3D grâce au traitement informatique des données et la connaissance la modélisation numérique du bâtiment (BIM), le BTS FED (fluides, énergies, domotique) permet de participer à l’étude technique, au chiffrage, à la réalisation et à l’exploitation d’un système à l’intérieur d’un bâtiment. Le BTS MEC (management économique de la construction), lui, est davantage axé sur l’amont de la construction, sur la faisabilité et le coût d’un chantier. Les BTS AMCR (architectures en métal : conception et réalisation) ou encore TP (travaux publics) abordent un seul aspect du bâtiment ou de la construction de routes, de ponts, etc., comme le BTS FABCR (finitions, aménagement des bâtiments : conception et réalisation). Le BTS EBCR (enveloppe des bâtiments : conception et réalisation) s’attache, de son côté, essentiellement à l’extérieur des bâtis.

Contenus supplémentaires

A la Une BTS

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !