BTS 2021 : épreuves maintenues en mai, du coaching pour l’oral de rattrapage de juillet

Par Etienne Gless, publié le 23 Avril 2021
3 min

Le contrôle terminal est maintenu en mai pour les élèves de BTS a confirmé le ministre de l'Education nationale le 22 avril. Il promet également un accompagnement personnalisé pour préparer l'oral de rattrapage proposé début juillet en cas d'échec ou de maladie.

Elèves de BTS, oubliez le contrôle continu intégral pour valider votre diplôme ! Vous passerez bien vos épreuves de contrôle terminal en mai, comme prévu. "C’est pour votre bien !", a assuré en substance le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse lors de la conférence de presse du Premier ministre du 23 avril portant sur la crise sanitaire du Covid-19.

Lire aussi

Epreuves en présentiel maintenues malgré le malaise montant

"J’ai bien compris qu’il y avait un malaise pour certains d’entre eux [NDLR : les étudiants de BTS] qui se sentent mal préparés en raison des circonstances", a relevé Jean-Michel Blanquer alors que montait une revendication de certains élèves pour le basculement pour un contrôle continu intégral.

"Dans les lycées publics, les élèves de BTS ont pu assister aux cours en présentiel à temps plein, ou au moins à mi-temps, en mode hybride. Dans d’autres structures, cela n’a pas toujours été possible et les élèves se sentent mal préparés du fait des circonstances, a convenu le ministre. Nous prendrons en compte ces situations particulières."

Lire aussi

Vous serez préparés pour l'oral de rattrapage de juillet

Pour tenir compte de ces problèmes de préparation, le gouvernement avait déjà annoncé la semaine dernière une session de rattrapage pour valider le diplôme de BTS : "Les épreuves de BTS prévues au mois de mai auront lieu, mais pour ceux qui ne pourraient y aller parce qu’ils seraient malades ou qui échoueraient à cette épreuve, il y aura une session de rattrapage au début du mois de juillet qui consistera en des oraux que vous pourrez préparer en mai et en juin".

Le ministre a promis de dégager des moyens supplémentaires pour garantir un accompagnement personnalisé de chaque élève. "Si nous faisons cela, c’est pour assurer la valeur des diplômes (…) et pour bien les entraîner pour les épreuves en question", a-t-il justifié.

Le collectif BTS en détresse, qui regroupe quelque 1.700 élèves, a réagi aux annonces du ministre, les jugeant "insuffisantes" et réclamé à nouveau un contrôle continu intégral.

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !