1. Supérieur
  2. BTS - DUT
  3. Immersion en DUT : découvrez le quotidien des étudiants
Témoignage

Immersion en DUT : découvrez le quotidien des étudiants

Envoyer cet article à un ami
En DUT, on privilégie les travaux en petits groupes, et les projets d'équipe. // © Monkey Business/Adobe Stock
En DUT, on privilégie les travaux en petits groupes, et les projets d'équipe. // © Monkey Business/Adobe Stock

A cheval entre le BTS et la licence, qu’est-ce que le DUT ? Alors que nous publions notre classement exclusif 2020 des meilleurs IUT, voici deux témoignages d'étudiants qui vous feront découvrir les études en Diplôme universitaire de technologie.

Le DUT, dispensé dans un IUT installé au sein d’une université, est un diplôme post-bac en deux ans. Cette formation est plus généraliste qu’un BTS, dispensé dans un lycée. Elle est également sélective, vous devrez postuler via la plateforme Parcoursup et répondre à un questionnaire de l’IUT visé.

Lire aussi : Parcoursup : les attendus en DUT

"Ça ressemble un peu au lycée"

Les étudiants qui font le choix de l’IUT plutôt que l’université vantent l’encadrement dont ils bénéficient.

 // © Photo fournie par le témoin

"À la base, je voulais faire une licence. Mais je suis allée aux portes ouvertes de l’IUT Paris-Descartes et le cadre m’a davantage plu que celui de la fac. Ça ressemble un peu au lycée : les profs font attention à nous et nous accompagnent jusqu’au bout. En TD (travaux dirigés) comme en amphi, il y a une connexion entre les élèves et les profs. On a aussi des promos plus petites : on était 180 en 1re année et 150 en 2e année", raconte Karine, étudiante en DUT techniques de commercialisation. Des tailles de promo très comparables à celle d'une école d'ingénieurs.

Karine, 19 ans, apprécie tout particulièrement le cours dédié au projet professionnel et personnel. Chaque semaine, un professeur les accompagne ainsi vers leur orientation.

Lire aussi : Le classement 2020 des meilleurs IUT

"Il y a aussi beaucoup d’entraide entre élèves. Nous réalisons de nombreux projets, dont la moitié en groupe", ajoute Jean-Philipp, en première année de DUT Informatique à l’IUT Senart-Fontainebleau. Sa promotion rassemble une centaine d’étudiants, mais ils sont au complet seulement pour les CM (cours magistraux). Lors des TD, qui représentent la majorité de cours, ils sont séparés en groupes de 15.

Une trentaine d’heures de cours par semaine

Selon Karine, la charge de travail est à peu près similaire à celle du lycée. En moyenne, les étudiants en DUT ont une trentaine d’heures de cours par semaine. Le travail à la maison est assez léger, sauf lors des projets à rendre en fin de semestre. "C’est une période de rush car nous avons au minimum un projet à rendre pour chacune des 16 matières", explique l’étudiante.

 // © Photo fournie par le témoin

Les cours sont plus techniques qu’au lycée, puisque le DUT vous dirige déjà vers une spécialisation. En DUT informatique par exemple, Jean-Philipp a des cours de programmation, d’algorithmique et d’algèbre. "Le cursus est ouvert aux débutants, mais c’est plus simple si on arrive avec des connaissances en informatique", souligne le jeune homme de 18 ans.

Lire aussi : Les questions à se poser avant d'entrer en BTS ou en DUT

Place aux projets et aux stages

Le DUT est par ailleurs plus centré sur la pratique que la licence. "Chaque semestre, les matières changent. Cela devient de plus en plus professionnalisant au fil des semestres", explique Karine. Les étudiants produisent de nombreux projets, participent à des études de cas et à des mises en situation professionnelle et réalisent un stage chaque année. Il est également possible de suivre le cursus en alternance entre l’IUT et une entreprise.

Bien que le DUT soit professionnalisant, la majorité des diplômés poursuivent ensuite leurs études à l’université ou dans des écoles de commerce et d’ingénieur.

Lire aussi : Que faire après un DUT ?

Intégrer l’université

"Je pense continuer mes études mais je ne sais pas encore où. A priori, je me dirige vers un master à l’université, dans le domaine de la cybersécurité", illustre Jean-Philipp. À l’IUT Senart-Fontainebleau, 55% des diplômés du DUT informatique intègrent ensuite l’université et 38% une école d’ingénieurs.

Même choix du côté de Karine, qui vise Paris 1-Sorbonne, Paris 2-Assas ou Dauphine-PSL. "J’aimerais poursuivre avec une licence de gestion, puis un master en marketing ou en finance". Avec à la clé, pourquoi pas un poste de directrice marketing.

Le DUT en 12 chiffres clés

113 IUT existent au sein d’universités en France.
Ils proposent 24 spécialités, dont 16 du secteur industriel et 8 du secteur des services.
Le DUT dure deux ans, en formation initiale ou en alternance.
A la rentrée 2019, 120.600 étudiants sont inscrits en IUT. Le nombre de nouveaux entrants en I.U.T. diminue de 1,3 % après la forte hausse de l'an dernier, avec une baisse un peu plus marquée pour les néo-bacheliers technologiques.
Environ 65% proviennent de bacs généraux et 30% de bacs technos.
90% des diplômés en 2016 ont poursuivi leurs études. De fait, le D.U.T. va devenir un diplôme intermédiaire, avec la création du Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) en trois ans mis en place en 2021.
Parmi ceux entrés dans la vie active, 92% ont un emploi 30 mois plus tard.