Prépa éco : une baisse des effectifs qui laisse des places à prendre en CPGE ECG

Par Agnès Millet, publié le 13 Janvier 2022
4 min

Dans les classes prépas économiques et commerciales voie générale (ECG), la rentrée 2021 a connu une baisse des effectifs. Un problème pour les potentiels étudiants ? À court terme, cela peut représenter, au contraire, une aubaine.

Les bancs sont plus clairsemés, cette année, dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) visant les écoles de commerce. Selon l'Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales (APHEC), ce sont 9% des élèves qui manquent à l'appel. Une baisse inédite, note Alain Joyeux, président de l'APHEC, "alors que les effectifs sont stables, ces dix dernières années."

Pourquoi cette désaffection ? Faut-il y voir le signe d'une perte de qualité de ces formations en deux ans menant aux grandes écoles de management ? Les raisons sont ailleurs.

Lire aussi

Un manque d'information sur la nouvelle prépa économique et commerciale générale

Pour le président de l'APHEC, cette diminution nette est le résultat de deux phénomènes nouveaux, qui ont eu lieu en 2021 et qui se sont conjugués. D'une part, la nouvelle classe prépa économique et commerciale voie générale (ECG) faisait sa première rentrée. Cette prépa fusionne l'ancienne filière économique et commerciale, option scientifique (ECS) et l'ancienne filière économique et commerciale, option économique (ECE).

Mais pour accompagner ce changement, l'information a manqué. En effet, en raison de la crise sanitaire, les journées portes ouvertes et les salons d'orientation 2020–2021 n'ont pas pu se tenir. Les familles et les potentiels candidats n'ont pas eu assez d'occasions de mieux connaitre cette nouvelle prépa économique, adaptée aux nouveaux profils de bacheliers et n'ont pas pu se renseigner sur les lycées de proximité la proposant.

Justement, la réforme du bac est la cause majeure de cette baisse d'effectifs. Avec moins de lycéens de terminale qui choisissent les maths, les prépas éco ont dû faire face à une diminution des candidats potentiels, car cette discipline fait partie de leurs attendus.

Lire aussi

Quatre classes prépa éco fermées en 2022

À la rentrée 2022, ce sont donc quatre classes prépa qui seront fermées, malgré les mobilisations locales : au lycée Rodin (Paris), au lycée privé sous contrat Mongazon (Angers), au lycée LaSalle (Saint-Étienne) et au lycée Camille Vernet (Valence). Et des observateurs craignent d'autres fermetures dans les années à venir.

Du côté de l'APHEC, on espère des mesures gouvernementales pour réinjecter des maths dans le tronc commun du lycée et enrayer le phénomène. Et on se mobilise : le 24 janvier, lors de la première journée des ambassadeurs, des élèves de grandes écoles de commerce, issus de prépa, iront témoigner dans les lycées, pour mieux faire connaitre cette filière.

Lire aussi

Des places à prendre en CPGE économique et commerciale

Alors, si les grandes écoles de commerce vous intéressent, c'est plus que jamais le moment de songer sérieusement à la prépa.

"Si l'on excepte les cas des quatre fermetures, l'accès à la prépa n'est pas plus compliqué pour les candidats. Au contraire ! Il y a encore beaucoup de places vacantes, cela doit vous encourager à postuler. Il ne faut pas s'autocensurer et penser que cette filière est réservée aux excellents dossiers. Un lycéen avec un bon dossier a toutes les chances d’avoir une place", explique Alain Joyeux.

Avis à tous ceux qui ont gardé les maths en terminale…

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !