Devenir ingénieur grâce au Programme Grande École Ingénieurs de l’ECE

Par L'Etudiant Fab, publié le 11 Juillet 2022
7 min

Le métier d’ingénieur attise ta curiosité ? Découvre sans plus attendre le Programme Grande École Ingénieurs de l’ECE, une école destinée aux étudiants désireux d’atteindre l’excellence.

Une grande autonomie laissée aux étudiants

Le Programme Grande École Ingénieurs de l’ECE est un parcours qui se déroule en cinq ans à Paris, Lyon ou Bordeaux. Deux années sont consacrées au cycle préparatoire, tandis que les trois suivantes concernent le cycle Ingénieur à proprement parler.

Pour s’adapter parfaitement aux objectifs de chaque étudiant, le cursus mise sur la personnalisation. En effet, lors de la deuxième année, les étudiants sont invités à choisir des briques d’enseignement, qui se déclinent de la manière suivante :

– Une majeure au choix parmi les matières suivantes : santé et technologie, système d’information et cybersécurité, finance et ingénierie quantitative…

– Une mineure au choix parmi les disciplines suivantes : négociation commerciale, métiers de la création numérique, recherche et développement, entrepreneuriat…

Aussi, lors de la dernière année d’études, les futurs ingénieurs auront l’occasion de choisir une option d’approfondissement, c’est-à-dire un sujet sur lequel ils souhaitent se perfectionner.

À ce propos, le choix risque d’être cornélien, dans la mesure où les options consacrées sont variées. Du calcul scientifique à l’aéronautique en passant par le machine learning ou les véhicules hybrides, 11 disciplines sont proposées.

Avec l’ECE, la polyvalence du diplôme d’ingénieur n’est pas une expression à prendre à la légère : compte tenu de la variété des options consacrées, 1 001 parcours différents sont possibles !

Un diplôme à forte dimension internationale

Tu souhaites mettre toutes les chances de ton côté pour t’ouvrir à une carrière internationale ? Bonne nouvelle ! Le Programme Grande École Ingénieurs de l’ECE dispose d’une forte attractivité internationale.

Pour preuve, lors de la deuxième année du cycle préparatoire, un séjour académique à San Francisco d’une durée de trois mois est organisé. Une occasion unique de découvrir une autre culture tout en perfectionnant ton anglais !

Aussi, lors des trois années du cycle Ingénieur, chaque étudiant doit justifier d’une à trois expériences professionnelles à l’étranger. Pour simplifier ta recherche de stages et t’offrir une diversité professionnelle inégalable, l’ECE a signé 150 partenariats avec des universités étrangères.

Ces partenariats permettent également aux étudiants d’obtenir des doubles diplômes prestigieux à travers le monde, de l’Écosse au Canada en passant par l’Irlande et les États-Unis.

En plus de ces expériences enrichissantes en dehors de l’Hexagone, les étudiants consacrent une part non négligeable de leur temps à l’apprentissage de deux langues étrangères : l’anglais et une autre langue au choix parmi l’espagnol, l’allemand, le chinois, le japonais et le coréen. Certains cours d’ingénierie sont d’ailleurs intégralement dispensés en anglais.

Une professionnalisation croissante au fil du parcours

Tu veux en savoir plus sur l’organisation des études ? Pour multiplier tes chances d’insertion sur le marché du travail dans un domaine d’études qui t’inspire, le diplôme fait la part belle à la professionnalisation.

Pour te faire une idée précise de cette professionnalisation, voici le rythme d’études des trois années du cycle Ingénieur :

Nombre de semaines en entreprise Nombre de semaines de cours
1re année 24 25 (dont 12 à l’étranger)
2e année 38 14
3e année 39 13

Tu l’auras remarqué : chaque nouvelle année est une occasion de se professionnaliser davantage. Au total, lors des trois années qui composent le cycle Ingénieur, les étudiants sont immergés dans les réalités du monde professionnel pendant deux ans !

De plus, l’apprentissage étant une voie d’accès privilégiée à l’emploi, le diplôme d’ingénieur est parfaitement compatible avec la signature d’un contrat en alternance, via le dispositif ECE Apprentissage. Le nombre de places étant limité (75 en première année du cycle Ingénieur), certaines conditions sont exigées, comme :

– Justifier de l’obtention d’un diplôme de niveau bac +2 ou bac +3 ;

– avoir signé un contrat d’apprentissage avec une entreprise.

La dernière année étant une étape charnière dans la réussite professionnelle de chaque étudiant, les futurs ingénieurs devront mener un Projet de Fin d’Études (PFE) pendant cinq mois. L’objectif ? Utiliser les connaissances et compétences acquises au fil du parcours pour affirmer son statut d’ingénieur, tout en développant le travail en équipe.

Un taux d’insertion particulièrement élevé une fois diplômé

Le taux d’insertion sur le marché du travail est un indicateur majeur de la qualité des enseignements. Sans surprise, la professionnalisation intensive mise en place par le diplôme d’ingénieur de l’ECE porte ses fruits. En témoignent quelques chiffres clés qui concernent l’insertion des anciens élèves de l’ECE :

– 98 % des étudiants signent un CDI avant même l’obtention du diplôme ;

– 38 % des diplômés en poste embrassent une carrière tournée vers l’international ;

– 97 % des étudiants en poste disposent d’un statut de cadre.

Il est à noter que l’excellent niveau d’insertion n’est pas synonyme de rémunération au rabais, puisque le salaire annuel brut moyen s’élève à 42 130 euros hors primes. De quoi mettre une bonne cuillerée de beurre dans les épinards !

Côté secteurs d’activité, l’analyse de la situation des anciens étudiants rend compte de la répartition suivante :

– 45 % des anciens étudiants exercent dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ;

– 19,8 % des anciens étudiants évoluent dans celui du conseil et de l’audit.

Outre ces deux secteurs qui sortent du lot, les nouveaux diplômés travaillent à proportion quasiment égale dans des domaines d’activité variés : industrie automobile, aéronautique, transports, énergie et environnement, santé, finance…

Parmi la kyrielle de métiers occupés, les fonctions d’ingénieur d’études , ingénieur logiciel , ingénieur système, chef de projet ou analyste financier ressortent en priorité.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !