1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Ecoles de commerce : les tests de logique eGscore finalement annulés
Décryptage

Ecoles de commerce : les tests de logique eGscore finalement annulés

Envoyer cet article à un ami
La plateforme censée remplacer l'épreuve du TAGE MAGE a connu de nombreux dysfonctionnements. // © smolaw11/Adobe Stock
La plateforme censée remplacer l'épreuve du TAGE MAGE a connu de nombreux dysfonctionnements. // © smolaw11/Adobe Stock

Lancés il y a quelques semaines, les tests de logique en ligne eGscore ne survivront pas. Après plusieurs bugs techniques et de connexion, les trois sessions organisées ou prévues pour remplacer le TAGE MAGE pendant cette période de confinement ont été annulées. Il n'y aura pas de correction et les notes ne seront pas remises aux candidats. Un coup dur pour les écoles qui avaient misé sur ce test.

Les candidats en admissions parallèles aux écoles de commerce peuvent souffler. Après de multiples couacs techniques, les trois sessions du eGscore (deux ont été organisées les 21, 24 avril et une était prévue le 4 mai) sont finalement annulées.

Le eGscore est un nouveau test en ligne conçu par la Fnege (fondation nationale pour l'enseignement de la gestion des entreprises) pour remplacer les épreuves du TAGE MAGE pendant la période de confinement. Chargé d'évaluer les compétences en management des candidats, ce test fait traditionnellement partie des concours en admissions parallèles.

Lire aussi : Coronavirus : les écoles de commerce réorganisent leurs admissions parallèles

Bugs en série sur les sessions du eGscore

Plusieurs écoles, comme SKEMA, emlyon ou l’EDHEC, avaient décidé de prendre en compte le score de ce nouveau test pour leurs admissions sur titre. Cependant, dès la première session du 21 avril, la plateforme a connu des défaillances. "J’étais inscrit pour la première session mais la page n’était pas accessible. Cela a duré une heure avant qu’on nous annonce que la session était annulée", raconte Paul, étudiant en 3e année de licence de droit.

Cette session a effectivement été reportée au 24 avril en raison "de problèmes liés à une surcharge de tentatives de connexion lors de l’ouverture du test", précise la Fnege dans un premier communiqué diffusé le 27 avril.

Cependant, la session du 24 avril a aussi connu de nombreuses difficultés. "D’autres soucis techniques ont malheureusement eu lieu", indique ainsi la Fnege. Sur Twitter, de nombreux candidats ont raconté les différents problèmes auxquels ils ont pu faire face : sauts de questions, tests interrompus en cours de route, etc.

Lire aussi : Coronavirus : l'Etudiant a testé pour vous des cours à distance en école de commerce

L'annulation finalement décidée

Dans un premier temps, la Fnege a estimé que les tests passés le 24 avril étaient suffisamment fiables pour que les résultats soient maintenus. Seules devaient être supprimées 2 questions (sur les 72 au total) dont les énoncés étaient erronés. Cependant, pour les candidats, cette solution était inenvisageable. Pour Paul, "maintenir les scores alors qu’il y a eu des bugs est inégalitaire puisque nous ne sommes pas jugés sur les mêmes bases".

Finalement, la Fnege a annoncé le 29 avril l’annulation de l’ensemble des sessions eGscore 1 et 2 des 21 avril, 24 avril et 4 mai. "Malgré un taux significatif de tests finalisés, nous constatons aujourd’hui trop d’anomalies dans le mode de passation du test pour garantir la qualité technique des scores eGscore1 et eGscore2 que nous nous imposons ainsi que l’égalité entre les candidats", indique l’organisme.

Lire aussi : Confinement : sans oraux, les écoles de commerce s'ouvrent à distance

Les scores eGscore ne seront pas corrigés et ne seront pas remis aux candidats. Les établissements ne prendront donc pas en compte ces informations dans leur sélection.

Les candidats pourront être remboursés des 65 euros déboursés pour passer le test. Ou bien choisir de reporter les frais engagés sur une prochaine session présentielle. La Fnege précise que "les conditions de déconfinement précisées hier [mardi 29 avril, NDLR] ne nous permettent pas d’organiser des sessions TAGE MAGE en présentiel dans les délais impartis pour les écoles."

Lire aussi : Les écoles de commerce de la CGE réduisent de 50% les frais d'inscription aux concours

Les écoles revoient la prise en compte des tests de logique pour leur recrutement 2020

Les trois écoles qui avaient choisi de s’appuyer sur ces nouveaux tests font donc évoluer leurs modalités de sélection. Selon nos informations, l'EDHEC et emlyon ne prendront en compte aucun test de logique dans les candidatures, ni TAGE MAGE, ni eGscore.

Pour les candidats qui ont pu passer le TAGE MAGE avant le confinement, et donc indiquer un résultat dans leur dossier de candidature, SKEMA le prendra en compte et appliquera un bonus si ce score est bon.