Coronavirus : les écoles de commerce réorganisent leurs admissions parallèles

Par Dahvia Ouadia Stéphanie Ouezman, publié le 02 Avril 2020 - Mis à jour le 07 Avril 2020
8 min

Les candidats à l’intégration du cycle master des grandes écoles de management par la voie des admissions parallèles ne passeront pas de concours cette année. Les calendriers et les modalités d’intégration sont bouleversés pour s'adapter au contexte actuel de crise sanitaire.

Comme leurs équivalents post-bac et post-prépa, les concours dit AST (admissions sur titre) ont été entièrement transformés par l’ensemble des écoles de commerce concernées, qu’elles recrutent de manière indépendante ou via des banques d’épreuves. Le point sur la situation pour les candidats titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur qui souhaitent rejoindre en 2020 le cycle master (en M1 ou M2) d'un programme Grande école.

Lire aussi

Une procédure d’admission désormais fondée sur l'étude de votre dossier

Le 31 mars, un communiqué du chapitre des Grandes écoles de management de la CGE confirmait le passage à une sélection des candidats en admissions parallèles sur dossier, et donc l’abandon des épreuves écrites et des oraux, quand bien même des modalités en ligne auraient pu être envisagées, certains concours proposant déjà des épreuves digitalisées.

Les candidats à Passerelle Grande Ecole (10 business schools membres) ont entre le 14 et le 20 avril pour le déposer le dossier sur lequel ils seront évalués. La banque attend votre CV et vos réponses à un ensemble de questions " visant à permettre aux écoles de mieux vous connaître", est-il indiqué sur son site Internet. D'autres pièces peuvent être ajoutées si vous estimez qu'elles servent votre dossier. Il peut s'agir de "vos bulletins de notes, d'un test d'anglais reconnu, d'une lettre de recommandation, d'un certificat, d'un brevet…", précise la banque. Si l'épreuve de synthèse est supprimée, il sera possible en revanche, du 20 au 23 avril, de passer des tests en ligne optionnels en anglais et dans une matière au choix. Sont concernés les candidats ne pouvant pas justifier d’un score ou d’une note dans ces disciplines.

On sait que les dossiers seront soumis à une double évaluation. "Deux avis seront émis pour réduire la subjectivité, confirme Jean-François Fiorina, président de la banque d'épreuves. Le principe sera de partir des éléments du dossier pour aboutir à une note."

Lire aussi

Côté Tremplin 1 et Tremplin 2 (les concours "admissions parallèles" de la banque Ecricome), quelques précisions sont fournies concernant les éléments attendus : "À partir du mercredi 8 avril, les candidats vont devoir remplir un dossier académique avec leurs résultats dans le supérieur, mais également présenter leurs motivations à rejoindre nos écoles et leurs expériences professionnelles, internationales, associatives…", explique Delphine Manceau, présidente de la banque.

Après avoir étudié diverses options concernant le test TAGE, obligatoire pour se porter candidat aux concours Tremplin 1 ou 2, Ecricome indique "ne pas maintenir l'obligation de passer le test TAGE ou le nouveau test EGScore en tant qu'élément académique dans l'évaluation du dossier". Ils deviennent des "éléments facultatifs" du dossier "permettant de valoriser la motivation du candidat", précise la banque dans une information publiée le 7 avril sur son site. Elle ajoute qu'il est possible de faire figurer dans votre dossier d'autres tests que vous auriez passés (GMAT, certification professionnelle, CFA…).

En réponse à l’une des questions de sa FAQ, la banque Ecricome indique par ailleurs que "les différentes filières seront pondérées pour qu’une note soit aussi calculée en fonction du type de formation suivie par l’étudiant." et qu’il sera fait "une large place à l’expression personnelle dans le dossier pour que [le candidat puisse] défendre [son] projet". Comme Passerelle, Ecricome a fait le choix de prolonger l'ouverture des inscriptions pour les concours Tremplin jusqu'au mardi 7 avril, 23h59.

Même souci d'équité dans le traitement des dossiers du côté d'Audencia Business School. Nicolas Arnaud, directeur des programmes, certifie que la méthodologie mise en place par son école permettra de "comparer ce qui est comparable. Les expériences internationales imposées dans le cadre d'un cursus bachelor d'une grande école et celles que peut avoir réalisées un étudiant en licence de philosophie à l'université n'ont pas forcément la même portée." Sans avoir mis en place de quota, il assure que chaque dossier sera traité équitablement en tenant compte de la filière d'origine du candidat.

Lire aussi

Outre les résultats académiques, Audencia annonce une évaluation du dossier des candidats en AST sur trois autres volets : les expériences internationales et les expériences professionnelles d'une part. Et un dernier critère portant sur des éléments non obligatoires et qui, par conséquent, précise Nicolas Arnaud, "pèsera moins, mais pourra apporter quelques points supplémentaires" : des lettres de recommandation ou le passage de tests de type TOEFL, TOEIC, TAGE

Les oraux abandonnés : une décision exceptionnelle

Toutes les écoles du chapitre se sont également accordées sur un abandon des épreuves orales, considérées comme "une source de stress supplémentaire dans ce contexte difficile, indique Jean-François Fiorina. Cette décision exceptionnelle (qui concerne aussi les concours post-bac et post-prépa) n’a pas été entérinée de gaieté de cœur, mais il fallait aller à l’essentiel. Pour les candidats AST, cela signifiait pouvoir leur assurer de terminer leur cursus actuel aussi sereinement que possible, et donc faire le sacrifice des épreuves orales et pouvoir leur fixer des points de repère avec des dates de publication des résultats : les lundi 18 mai et 15 juin."

Lire aussi

Et faire passer les oraux à distance ? Le dispositif a été envisagé, mais finalement écarté après les remarques du ministère s’inquiétant pour l’équité entre candidats, tous ne disposant pas des mêmes outils et de moyens d’accès à des connexions correctes, notamment dans les "zones blanches".

Deux dates pour la publication des résultats

Si vous êtes candidats à l'intégration d'une grande école de commerce en admission sur titre, vous disposerez de vos résultats le lundi 18 mai et/ou le lundi 15 juin 2020, chaque école étant libre de se positionner sur une journée ou l'autre. Dates qui interviennent suffisamment tôt dans le calendrier pour permettre aux étudiants de se concentrer ensuite pleinement sur la fin de leur cursus en cours, estime Jean-François Fiorina.

Moins évident, selon Nicolas Arnaud, qui rappelle que les écoles avaient pour habitude de communiquer leurs résultats des concours AST fin mai/début juin. "La période de recrutement risque de s'étaler un peu plus dans le temps", souligne-t-il. Et surtout, chaque école étant libre de définir ses conditions d'admission, on pourrait assister à un phénomène de surbooking. Le SIGEM des admissions parallèles n'existant pas pour réguler les vœux et l'annonce de l'admission finale, les admis pourraient continuer d'être sollicités après les résultats par des établissements voulant s'assurer de leur intégration à la rentrée prochaine.

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !