Les élèves-ingénieurs s’engagent pour le climat

Par Gabriel Joly, publié le 25 Septembre 2020
3 min

INFOGRAPHIE. Soucieux de la thématique environnementale, les jeunes et notamment les élèves en écoles d’ingénieurs s’engagent pour le climat.

Une enquête publiée en septembre 2020 par Ausy, filiale en ingénierie du groupe Randstad, révèle que 70% des élèves-ingénieurs considèrent la lutte contre le réchauffement climatique et l’innovation dans les nouvelles sources d’énergie comme l’enjeu majeur aujourd’hui.

Cette réponse arrive nettement devant les problématiques de santé publique (47%), et ce, alors que l’étude a été réalisée en période de confinement ; soulignant une préoccupation largement partagée.

Des étudiants porteurs d’une dynamique nouvelle en faveur de l’écologie

L’étude précise que 81% des élèves-ingénieurs se disent prêts à contribuer pour améliorer la société en agissant sur des volets sociaux et environnementaux.

On retrouve d’ailleurs cette volonté ferme de changement pour le climat dans le Manifeste étudiant pour un réveil écologique initié par des étudiants de plusieurs écoles d’ingénieurs comme AgroParisTech, CentraleSupélec, Polytechnique mais aussi de l’ENS Ulm et d’HEC Paris.

Lire aussi

"A quoi cela rime-t-il de se déplacer à vélo, quand on travaille par ailleurs pour une entreprise dont l’activité contribue à l’accélération du changement climatique ou de l’épuisement des ressources ?", se demandent ces jeunes dans ce texte signé par plus de 32.000 étudiants. "Au fur et à mesure que nous nous approchons de notre premier emploi, le système dont nous faisons partie nous oriente vers des postes souvent incompatibles avec le fruit de nos réflexions et nous enferme dans des contradictions quotidiennes", ajoutent-ils.

Ce constat rejoint les données de l’étude d’Ausy selon laquelle 55% des élèves-ingénieurs reconnaissent porter une attention toute particulière au projet de leur future entreprise et au contenu du poste qui leur sera proposé.

Lire aussi

S’adapter, ensemble et vite

Cet engagement doit interpeler les entreprises si elles veulent rester attractives aux yeux des étudiants en passe d’entrer sur le marché du travail. "Nous souhaitons profiter de la marge d’action dont nous bénéficions en tant qu’étudiants en nous tournant vers les employeurs que nous estimerons en accord avec nos revendications" expliquent les rédacteurs de ce Manifeste pour l’écologie.

Pour eux, il s’agit de "prendre notre avenir en main en décidant collectivement d’anticiper et d’inclure dans notre quotidien et nos métiers une ambition sociale et environnementale, afin de changer de cap et ne pas finir dans l’impasse".

Face à ce constat et à ces revendications, les écoles d’ingénieurs seront sans aucun doute elles aussi amenées à former de plus en plus de jeunes dans des domaines liés à l’environnement.

Les étudiants en écoles d'ingénieurs s'engagent pour le climat.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !