1. Un escape game pour se mettre dans la peau d’un ingénieur
Reportage

Un escape game pour se mettre dans la peau d’un ingénieur

Envoyer cet article à un ami
Une expérience en réalité virtuelle : l'activité favorite des lycéens lors de l'escape game. // © EPITA
Une expérience en réalité virtuelle : l'activité favorite des lycéens lors de l'escape game. // © EPITA

VIDÉO. À l’occasion d’une journée d’immersion organisée par l’école d’ingénieurs EPITA, 40 lycéens ont participé à un escape game. Le but : découvrir les différentes compétences que l’établissement leur permettra d’acquérir. Retour en images sur cette expérience ludique d’1 heure 30, intense et inspirante.

"C’était trop bien !" Les réactions des lycéens sont unanimes. Le sourire aux lèvres, tous ont l’air ravi d’avoir participé à cette journée d’immersion à l’EPITA (École pour l'informatique et les techniques avancées).

Pendant 1 heure 30, 40 élèves de terminale S ont joué à un escape game sur le campus parisien du Kremlin-Bicêtre. L’objectif : découvrir l’établissement, la formation et le métier d’ingénieur à travers la résolution d’énigmes.

Les lycéens, qui ne se connaissaient pas en arrivant, ont dû former des équipes de cinq pour mettre fin à la propagation d’un virus informatique au sein d’un hôpital. Nous avons suivi l’équipe Bêta dans cette mission à hauts risques.

Lire aussi : Parcoursup 2019 : comment recrutent les écoles d'ingénieurs

5 énigmes, 5 spécialités

Pour l’école, il s’agit d’une expérience inédite. Huit mois de préparatifs ont été nécessaires pour finaliser le jeu, conçu aussi comme une façon ludique de parcourir et découvrir l'établissement. Car contrairement aux escape games classiques, où l'action se déroule principalement dans une seule pièce, les joueurs vont se déplacer dans cinq salles différentes au sein du campus et tenter de résoudre une énigme différente dans chacun de ces lieux.

Chaque salle correspond à une spécialité étudiée à l’EPITA, appelée majeure : multimédia et technologies de l’information, génie informatique des systèmes temps réels et embarqués, data science et intelligence artificielle, système réseau et sécurité, et enfin, système d’information et génie logiciel.

Faire de l’informatique de manière ludique

Si ces termes ne vous disent rien, l’escape game est justement là pour aider les futurs étudiants à mieux comprendre les différents parcours existants. Et la formule semble fonctionner. "Je trouve que c’est beaucoup plus concret et cela donne envie", assure Cyprien.

Lire aussi : Quatre bonnes raisons de choisir une école d'ingénieurs quand on est une femme

Même si la plupart des lycéens envisageaient déjà d’intégrer l’école d’ingénieurs après le bac, l’expérience leur a permis de se rassurer. "J’hésite encore entre plusieurs écoles, cela m’a donc permis de voir comment je me sens dans les locaux", explique Louis. "Moi, je souhaite travailler dans la robotique, le jeu a simplement confirmé ma volonté d’intégrer l’EPITA", poursuit Alexandre.

Un aperçu de la première année d'études

Travail d’équipe, esprit logique, résistance au stress… L’escape game permet aussi aux lycéens de comprendre les valeurs transmises en école d’ingénieurs. "Cela leur donne un petit aperçu de ce qui les attend l’année prochaine", précise Thomas. Chargé d’encadrer la salle de codage informatique, l’étudiant en première année apprend quelques bases aux lycéens. "Ils doivent se sentir impliqués", estime-t-il.

L’activité la plus appréciée ? L’expérience en réalité virtuelle. Casques sur la tête, les lycéens ont visité l’hôpital pour retrouver le code du serveur informatique infesté par le virus. "C’est très étrange comme sensation", affirme Céline, une lycéenne participante.

Une chose est sûre, l’école d’ingénieurs compte bien renouveler l’expérience l’année prochaine avec, certainement, un nouveau scénario.