1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. Coronavirus : les grandes écoles et universités sont fermées jusqu’en septembre
Décryptage

Coronavirus : les grandes écoles et universités sont fermées jusqu’en septembre

Envoyer cet article à un ami
Le campus de Paris-Saclay comme tous établissements universitaires resteront fermés jusqu'en septembre. // © Laurent Grandguillot/REA
Le campus de Paris-Saclay comme tous établissements universitaires resteront fermés jusqu'en septembre. // © Laurent Grandguillot/REA

Les établissements d’enseignement supérieur seront fermés jusqu’en septembre, a annoncé Emmanuel Macron lundi 13 avril. Les étudiants de CPGE et de BTS retourneront cependant en cours dès l’ouverture des lycées.

"Pour les étudiants de l'enseignement supérieur, les cours ne reprendront pas physiquement jusqu'à l'été", a annoncé Emmanuel Macron, lundi 13 avril. "Le gouvernement précisera pour chacun la bonne organisation qui sera nécessaire, en particulier pour les examens et les concours", a ajouté le président de la République.

Lire aussi : Coronavirus : les écoles rouvriront progressivement à partir du 11 mai

Une fermeture anticipée par les établissements

Une décision qui avait été anticipée par les écoles de commerce et d’ingénieurs. Les cours se poursuivront à distance pour tous les étudiants. Ces formations sont désormais concentrées sur le recrutement de leurs nouveaux étudiants et la préparation de la rentrée.

Les universités avaient elles aussi anticipé une réouverture en septembre. "La majorité d'entre elles avaient fini les enseignements", explique le président de la Conférence des présidents d’université (CPU), Gilles Roussel. Les étudiants qui avaient encore cours peuvent quant à eux étudier en ligne.

Lire aussi : Coronavirus : comment êtes-vous surveillé lors de vos examens à distance ?

La question des examens

"La question qui se pose est désormais celle des examens", ajoute Gilles Roussel. Selon lui, la plupart des universités auront recours au contrôle continu ou à un devoir de remplacement. Les examens en ligne sont quant à eux assez complexes à organiser.

"En dernier recours, les établissements reprogrammeront les examens. Le message général consiste à éviter cette solution. Si tous les examens sont repoussés, il y aura des problèmes logistiques : capacité d’accueil des amphis, impossibilité de regrouper de nombreux étudiants au même endroit… Bien sûr, certaines formations n’ont pas le choix. En STAPS, par exemple, les épreuves sportives doivent se dérouler en présentiel. Il y aura donc des aménagements du calendrier dans certaines universités qui ne peuvent faire autrement, mais nous essayons d’opérer des modifications à la marge", affirme le président de la CPU.

Lire aussi : Coronavirus : les concours et examens nationaux reportés

Les prépas et les BTS reprendront dès l'ouverture des lycées

Les étudiants des classes préparatoires aux grandes écoles et les BTS font figure d’exception, puisqu’ils étudient au sein de lycées. Ils reprendront progressivement les cours à l'ouverture des lycées, dont la date sera fixée fin mai par le gouvernement.

"À partir du moment où les lycées vont rouvrir, on doit ouvrir la possibilité pour eux aussi de rentrer. C’est particulièrement vrai quand ils ont un concours à passer", a expliqué le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur LCI mercredi 15 avril. Cela concerne les deux années de BTS et la première année de prépa, puisque les étudiants en deuxième année de prépa ne retourneront pas en classe.

Lire aussi : Les examens du BTS 2020 sont remplacés par le contrôle continu