1. Supérieur
  2. L’actu du sup : les étudiants innovent, volent, dansent, soignent et s'entraînent avec les établissements du supérieur
En bref

L’actu du sup : les étudiants innovent, volent, dansent, soignent et s'entraînent avec les établissements du supérieur

Envoyer cet article à un ami
L'actu du sup : ça bouge dans l'enseignement supérieur. // © absurd.design
L'actu du sup : ça bouge dans l'enseignement supérieur. // © absurd.design

Chaque semaine, l'Etudiant fait le tour d'horizon des nouveautés dans l'enseignement supérieur. Quoi de neuf ce vendredi ? Un challenge pour innover dans le droit, un double cursus franco-russe à l'EPF, un concours de chorégraphes de ballet, un partenariat entre l'école nationale vétérinaire d'Alfort et les lycées agricoles, une préparation au concours Puissance Alpha...

Un challenge étudiant dédié au droit et à l’innovation

Le cabinet d’avocats Gide lance cette année "Shake the Law", un challenge pour les étudiants en deuxième année de master en cursus business, économique, ingénieurs, sciences humaines ou sciences politiques. Les étudiants s'inscrivent en binôme entre jusqu’au 8 février 2020 avec leur CV et une vidéo de deux minutes maximum défendant leur candidature, sur le thème "Votre binôme, pour le droit et l'innovation : pourquoi votre équipe fait la différence ?" Après une phase de sélection, quatre binômes retenus présenteront leur projet le 17 mars 2020. Le premier prix remportera 6.000 euros et un stage étudiant.

Première promotion d’un double-cursus franco-russe à l’EPF

L’école d’ingénieurs EPF et l’Université russe de l’amitié des peuples (RUDN – Moscou) ont récemment signé un accord de partenariat afin de permettre à des élèves-ingénieurs français et russes de participer à une formation binationale spécialisée en espace et aéronautique. "À Moscou, nos élèves-ingénieurs auront par exemple accès à une salle de contrôle unique dans le domaine académique spatial", explique Jean-Michel Nicolle, directeur général de l’EPF. Les étudiants de la majeure pourront étudier désormais alternativement en France et en Russie pendant les deux années du cycle master. "Une fois diplômés, ils présenteront un profil atypique et des compétences rares", poursuit le directeur. Le partenariat comprend également l’échange de professeurs.

Lire aussi : L’actu du sup : changement d'identité et élargissement de périmètre dans les établissements du supérieur

Une Française finaliste du concours de jeunes chorégraphes de ballet de Biarritz

Les six finalistes de la 3e édition du concours de jeunes chorégraphes de ballet organisé par l’Opéra National de Bordeaux, le Malandain Ballet Biarritz et le CCN/Ballet de l’Opéra National du Rhin sont connus depuis la mi-janvier. Parmi eux, une Française de 35 ans, Sophie Laplane, artiste en résidence au Scottish Ballet, mais aussi un Bulgare, un Brésilien ou encore un Espagnol. Des candidats de 27 nationalités différentes s'étaient présentés au concours. Les finalistes ont été retenus après avoir envoyé une ou plusieurs chorégraphies en vidéo, mettant en scène au minimum deux ou trois danseurs, une note d'intention et leur CV artistique. Ils participeront à la finale publique le 31 mai 2020 à la gare du Midi de Biarritz, siège du CCN Malandain Ballet Biarritz.

Un rapprochement entre l’ENV Alfort et les lycées agricoles

L’École nationale vétérinaire d’Alfort poursuit son engagement en matière d’enseignement des soins aux animaux de ferme, notamment avec la mise en place de partenariats avec des lycées agricoles. Christophe Degueurce, directeur de l’EnvA, cherche par exemple à développer les visites d’élevage d’étudiants dans les régions Centre et Bourgogne à partir de septembre 2020. L’objectif demeure le même : renforcer le réseau d’élevages à visiter par les étudiants tout en diversifiant les espèces animales. L’établissement peut également compter sur la construction d’un nouvel hôpital vétérinaire universitaire dédié aux animaux. L’ENV Alfort, ainsi que les autres écoles nationales vétérinaires, vont proposer dans les prochaines semaines un programme de visite d’élevage en réalité virtuelle.

Lire aussi : L’actu du sup : Un début 2020 culturel et créatif dans l'enseignement supérieur

Journées de préparation gratuites au concours Puissance Alpha

Du 7 mars au 22 avril prochains, les 16 écoles recrutant des bacheliers via le concours Puissance Alpha organisent des sessions de préparation gratuites aux épreuves écrites. Chacune dans leurs locaux, le temps d’une demi-journée ou d’une journée complète, elles feront travailler les candidats qui le souhaitent soit sur une matière en particulier, soit en proposant un format concours blanc. Ils peuvent aussi choisir de bénéficier d’une présentation plus méthodologique des quatre épreuves qu’ils auront à passer : mathématiques, physique, chimie-biologie et oral.

Chaque école du concours organise au minimum une session de préparation à destination des candidats en terminale S. Les candidats issus d’autres filières ou déjà titulaires du bac sont évalués sur dossier. La participation à ces journées de préparation qui vous permettront aussi d’échanger avec les intervenants et étudiants présents se fait sur inscription. Vous pouvez aussi vous entraîner aux épreuves du concours Puissance Alpha sur l’application dédiée.