Les solutions pour se réorienter dès maintenant

Par Thibaut Cojean, publié le 04 Octobre 2021
4 min

Il n’est pas toujours nécessaire d’attendre un an pour se réorienter. De nombreuses formations, notamment en alternance, sont encore accessibles en cours d'année. Et si vous savez que vous vous êtes trompés, vous pouvez déjà préparer votre dossier pour les rentrées de janvier ou celle de l’année prochaine.

L’année universitaire n’est commencée que depuis quelques mois mais vous savez déjà que votre formation ne vous convient pas ? Si des solutions existent déjà pour vous réorienter, notamment dans les formations en alternance, il est également recommandé d’affiner vos projets en attendant les rentrées décalées de janvier ou de mars.

Encore des places en alternance

"Les places vacantes sont essentiellement en alternance", présente Valérie Deflandre, conseillère au centre d’information et documentation jeunesse (CIDJ) de Paris. Et bonne nouvelle : trouver une formation qui propose des places en apprentissage est toujours possible sur le site de Parcoursup. À ce jour, près de 6.000 places sont encore disponibles. Surtout, n’appelez pas des formations au hasard pour savoir s’il reste des places. "Cela risque de décevoir des étudiants qui sont déjà déroutés", prévient la conseillère.

Une fois que vous avez identifié une école ou un centre de formation, la conseillère recommande de le/la contacter directement. Cela ne suffira pas, car intégrer une formation en alternance est soumis à une condition importante : trouver une entreprise. Mais, pas d'inquiétude, les écoles et les centres d’orientation comme le CIDJ ont des carnets d’adresses qu’ils peuvent partager avec les candidats.

Lire aussi

Attendre les rentrées décalées en janvier

Si toutefois vous préférez suivre une formation initiale classique, ne vous précipitez pas. De nombreuses universités mais aussi des écoles proposent des rentrées décalées en janvier ou février. La conseillère incite plutôt les jeunes à utiliser cette période efficacement en allant "se renseigner auprès du conseiller d’orientation de l’université ou du CIO de secteur". Vous pouvez par ailleurs prendre directement contact avec les écoles qui vous intéressent pour en savoir plus sur leurs formations et conditions d'intégration en rentrée décalée.

L’idée sera dans un premier temps de comprendre ce qui ne vous plaît pas dans votre formation actuelle : le format, le rythme, les cours… Cela pourrait vous permettre de prendre du recul et de persévérer dans cette voie, comme vous aider à identifier une formation qui vous correspond mieux. "Le premier semestre est aussi une période de découverte, de construction de projet", précise Valérie Deflandre. Au mois de janvier, vous pourrez intégrer directement une première année de licence, de BUT de BTS ou encore une école de commerce ou d'ingénieurs en cours d'année.

Lire aussi

Utiliser l’année pour muscler son dossier de candidature

Les espoirs d’intégrer une formation plus sélective comme une classe préparatoire sont en revanche bien plus minces. Pour ce genre de cas, mieux vaut attendre la rentrée prochaine et mettre à profit votre année pour suivre des cours à distance dans les disciplines qui vous intéressent. Ainsi vous approfondirez vos connaissances et musclerez votre CV. Au mois de janvier, vous pourrez vous réinscrire sur Parcoursup avec un plus gros bagage.

Ce genre de formation peut aussi s’opérer dans une agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa). Elle sera alors plus proche du terrain et vous permettra de valoriser votre candidature à un BTS ou un BUT. Dans tous les cas, "montrer sur Parcoursup qu’on s’est formé" permet de "mettre en avant son dossier", pointe Valérie Deflandre.

La conseillère s’attarde en outre sur le cas des étudiants qui ne trouvent pas de sens dans leur formation. À ce public, elle conseille de se renseigner sur le service civique, qui permet de redonner de l’intérêt à leur année universitaire.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !