Grand ménage dans les écoles d’ostéopathie

publié le 10 Mars 2008
3 min

La Commission nationale d’agrément des établissements dispensant une formation en ostéopathie a tranché : sur soixante-seize dossiers déposés, c’est pour le moment dix-hui écoles qui ont été agréées* pour une durée de quatre ans. Toutes assurent un cursus en cinq ans et leurs diplômés sont désormais les seuls à pouvoir revendiquer le titre d’ostéopathe.

Voici la liste :

- Centre européen d'enseignement supérieur de l'ostéopathie, Lyon ;
- Centre européen d'enseignement supérieur de l'ostéopathie, Paris ;
- Centre international d'ostéopathie, Saint-Etienne ;
- Centre d'ostéopathie Atman, Sophia-Antipolis ;
- Collège ostéopathique européen, formation initiale, Cergy-Pontoise ;
- Collège ostéopathique de Provence, Marseille ;
- Ecole supérieure d'ostéopathie et de biomécanique appliquée (OSTEObio), Cachan ;
- Ecole supérieure d'ostéopathie, Emerainville ;
- Institut des hautes études ostéopathiques de Nantes, Orvault ;
- Institut privé d'enseignement ostéopathique, Pantin ;
- Institut supérieur d'ostéopathie de Lyon, Limonest ;
- Institut toulousain d'ostéopathie, Labège ;
- Institut supérieur d'ostéopathie, Lille ;
- Institut supérieur d'ostéopathie, Paris-Est (CETOHM-FI), Lognes ;
- Collège ostéopathique Sutherland Aquitaine, formation initiale, Bordeaux ;
- Collège ostéopathique Sutherland Atlantique, formation initiale, Saint-Herblain ;
- Collège ostéopathique Sutherland Ile-de-France, formation initiale, Saint-Ouen ;
- Institut Dauphine d'ostéopathie, Paris.


Reste à régler le sort des quelque 1700 élèves, selon l’Union nationale des étudiants en ostéopathie, aujourd’hui engagés dans une formation à l’issue de laquelle ils ne pourront exercer. Pour ces derniers, le ministère de la Santé laisse une porte ouverte, expliquant qu’il suffit que l’établissement soit agréé à la date de délivrance du diplôme. Il a, par ailleurs, demandé aux directeurs des établissements fraîchement labellisés d’accueillir, sous réserve d’évaluation de leur niveau, les étudiants en cours de formation chez leurs confrères. Une aubaine en l’absence de quotas… qui remet finalement sérieusement en cause le travail de la commission censée limiter les flux. "Nous pourrions recevoir entre 300 et 350 étudiants supplémentaires", estime ainsi Roger Caporossi, directeur de l’Ecole supérieure d’ostéopathie. Quant aux diplômés des promotions 2007 et 2008 issus d’une école non agréée, ils pourront déposer auprès de la DRASS (direction régionale des affaires sanitaires et sociales) une autorisation d’utiliser le titre d’ostéopathe.



*Arrêté du 9 août 2007, publié au Journal officiel le 17 août ; arrêté du 20 septembre 2007, publié au Journal officiel le 4 octobre ; arrêté du 11 octobre 2007, publié au Journal officiel le 14 octobre ; arrêté du 5 décembre 2007 publié au Joiurnal officiel le 15 décembre ; arrêté du 26 février 2008 publié au Journal officiel le 1er mars 2008.


Donnez votre avis sur la question sur notre forum "Ecoles spécialisées".

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !