1. À 18 ans, Emma fait partie des "meilleurs apprentis" de France
Portrait

À 18 ans, Emma fait partie des "meilleurs apprentis" de France

Envoyer cet article à un ami
Emma a préparé son CAP et son brevet professionnel en maison familiale rurale, au CFA La Lousière, en Vendée. // © Etienne Gless
Emma a préparé son CAP et son brevet professionnel en maison familiale rurale, au CFA La Lousière, en Vendée. // © Etienne Gless

Emma, fleuriste près d'Angers, s'est hissée parmi les "meilleurs apprentis" de France. Ce titre lui a été décerné dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, à Paris, lundi 9 avril 2018.

"Je suis venue en bus, avec ma maman, recevoir mon titre. Nous étions un peu stressées mais très fières d'être là. Le lieu est impressionnant !" Emma, 18 ans, apprentie fleuriste à Beaulieu-sur-Layon, près d'Angers (49), est montée en famille à Paris recevoir la médaille récompensant les meilleurs apprentis de France.

Retrouvez tous les portraits de la rubrique "Ils vont faire la Une"

Comme Emma, 6.000 candidats de moins de 21 ans postulent chaque année à ce concours organisé par la Société nationale des meilleurs ouvriers de France. Cette compétition existe depuis 32 ans et met 90 métiers à l'honneur, parmi lesquels boulanger, installateurs de sanitaire et de cuisine froide, barman, coiffeur, ébéniste ou fleuriste. Plusieurs centaines d'apprentis venus des 13 régions ont été honorés en montant sur la scène du grand amphithéâtre de la Sorbonne.

Une formation en maison familiale rurale

Emma revient sur son parcours : "J'ai d'abord passé deux ans en maison familiale rurale (MFR), au CFA (Centre de formation d'apprentis) La Louisière, en Vendée, où j'ai préparé mon CAP. Actuellement, je prépare un brevet professionnel (BP), toujours en fleuristerie, toujours à La Louisière. J'effectue mon apprentissage chez un artisan fleuriste traditionnel, L'Olivier." Son employeur et maître d'apprentissage la prépare et l'encourage dans les concours. Il a déjà mené deux autres apprentis au titre suprême.

Lire aussi : Artisanat, tous les diplômes par niveau de qualification

Lors du concours national du meilleur apprenti fleuriste de France, à Nevers, le 30 juin 2017, Emma a réalisé une composition florale sur le thème "mariage chic et d'avant-garde dans un domaine viticole". Elle devait confectionner un centre de table, un bouquet lié pour la maîtresse de maison, un bouquet de mariée avec un support et un collier, porté par le témoin de la mariée, le tout en un temps limité.

La compétition, source de progression

Médaille d'or au niveau départemental en avril 2017, puis médaille d'or au niveau régional en juin 2017, et enfin médaille d'or au niveau national en juillet 2017… Depuis un an, Emma ne cesse de récolter des lauriers. Pourquoi ne pas participer demain aux EuroSkills, ces olympiades européennes des métiers, voire aux WorldSkills, la compétition mondiale des métiers organisée tous les deux ans ? Car la jeune femme ne cache pas son goût de la compétition : "J'aime affronter d'autres candidats de la même profession et découvrir d'autres personnes", confie-t-elle.

Lire aussi : Muriel Pénicaud : "Apprendre un métier c'est la grande richesse de l'apprentissage"

La jeune lauréate compte à présent effectuer un brevet technique des métiers (BTM) en deux ans, toujours en apprentissage : "Mon objectif est de découvrir plusieurs boutiques, différentes façons de travailler et d'autres organisations du travail", sourit Emma, qui n'a pas encore fini d'apprendre ni de grandir professionnellement chaque jour un peu plus.