1. Métiers de l'assurance : combien gagnerez-vous en 2020 ?
Enquête

Métiers de l'assurance : combien gagnerez-vous en 2020 ?

Envoyer cet article à un ami
Si le secteur de l'assurance n'est pas très sexy, il recrute beaucoup de jeunes diplômés. // © Only_kim / Adobe Stock
Si le secteur de l'assurance n'est pas très sexy, il recrute beaucoup de jeunes diplômés. // © Only_kim / Adobe Stock

Actuaire, gestionnaire de sinistre, chargé d'indemnisation... Découvrez les salaires d'embauche dans 42 postes accessibles aux débutants (jeunes diplômés ou de 0 à 2 ans d'expérience) selon l'étude de rémunérations 2020 de PageGroup.

Ne boudez pas ce débouché professionnel qui offre des emplois et de belles perspectives de rémunérations et de carrières. Le secteur des assurances reste en effet un très gros pourvoyeur d'emplois avec 14.000 recrutements par an selon la Fédération française de l'assurance (FFA).

Et derrière leur image peu "sexy", ces métiers recrutent majoritairement -à 55%- des jeunes de moins de 30 ans. L'essentiel des postes sont à pourvoir dans les métiers de la relation client et dans ceux de gestionnaires (actuaire, gestionnaire de patrimoine). Mais la transformation digitale du secteur requiert aussi des spécialistes du web et du marketing.

Pour chaque poste, nous donnons la rémunération annuelle fixe brute en millier d'euros à laquelle peut prétendre un débutant (0 à 2 ans d'expérience) selon l'étude de rémunérations PageGroup 2020.

Source : Etude de rémunérations PageGroup 2020 // © Etienne Gless
Source : Etude de rémunérations PageGroup 2020 // © Etienne Gless

Beaucoup d'offres en alternance

La technicité croissante des métiers exige des niveaux de formation de plus en plus élevés. Vous entrerez dans le secteur des assurances avec au minimum une formation de niveau bac +2. Vous pouvez postuler aux offres d'emploi du secteur après une formation dans le domaine des assurances mais aussi du droit, du commerce, des statistiques, de l'informatique ou d'ingénieur.
Atout du secteur : on s'y forme beaucoup en alternance. Contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation, les recrutements en alternance comptent pour plus de 26% du total des recrutements soit près de 5.000 embauches par an, selon l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance.

Lire aussi : Métiers de l'assurance, des emplois garantis