1. Jobs, Stages, Emploi
  2. L'actu de l'emploi : l'industrie de l'armement et de la défense, un secteur qui recrute toujours
En bref

L'actu de l'emploi : l'industrie de l'armement et de la défense, un secteur qui recrute toujours

Envoyer cet article à un ami
Découvrez l'actu de l'emploi de la semaine. // © Good Studio / Adobe Stock
Découvrez l'actu de l'emploi de la semaine. // © Good Studio / Adobe Stock

Le secteur de l'armement et de la défense fait fi de la crise actuelle et recrute sur de nombreux postes techniques. Salariés concernés par le télétravail : renseignez-vous sur les règles du jeu. Si vous êtes à la recherche d'un job d'été, des offres de dernière minute risquent de pleuvoir en juin, avec le redémarrage de l'économie touristique.

L’industrie de l’armement et de la défense, un secteur qui recrute

Le complexe militaro-industriel ne souffre pas trop de la crise sanitaire du Covid-19 et de ses effets sur l’économie. Des centaines d’offres d’emploi sont actuellement à pourvoir. Ainsi, Naval group, spécialisé dans l’armement de défense navale, propose en CDI des postes d’ingénieur système, d’architecte logiciel ou de technicien d’études matériaux coques ou technicien électricité. Vous y trouverez aussi des offres de stages et des contrats en alternance pour devenir soudeur ou dans les fonctions support chargé des relations sociales.

Nexter, propriété de l’État français, fabrique du matériel militaire de combat. Le groupe propose des dizaines de postes (ingénieur cybersécurité systèmes embarqués, technicien projeteur…) et de stages (réalisation d‘un outil de cartographie…).

Enfin, Thalès, dont l’État est l’actionnaire majoritaire, propose actuellement des dizaines de postes en France dans les métiers d’ingénieur en développement logiciel ou ingénieur réseaux et sécurité. Le groupe d’électronique spécialisé dans la défense et l’aérospatiale propose aussi des contrats en alternance pour devenir développeur informatique ou, dans les fonctions support, pour se former aux métiers de contrôleur de gestion ou d’assistant en ressources humaines.

Lire aussi : Comment je suis devenu ingénieur en cybersécurité

Télétravail : connaître les règles du jeu

Emmanuel Macron et tous les ministres ne cessent de le rappeler : la réussite du déconfinement, qui a débuté le 11 mai, passe par le maintien au maximum du télétravail pour les activités qui le permettent. Mais beaucoup d’entreprises n’avaient pas signé un accord ou une charte de télétravail avant le confinement et ont découvert sur le tas l'usage de ce mode de travail et d'organisation. Avec des erreurs, voire des excès parfois.

Le 10 mai, le ministère du Travail a rappelé aux entreprises et aux salariés les règles du jeu dans une foire aux questions qui précise les droits et devoirs de chacun. Vous y découvrirez que oui, votre employeur peut vous imposer le télétravail au nom du risque épidémique. Mais qu’il peut aussi vous le refuser s’il apporte les preuves que les conditions de reprise d’activité sont conformes aux consignes sanitaires sur votre lieu de travail.

Si vous êtes tenu de respecter les horaires de travail en télétravail, vous avez droit à vos moments de repos et vous avez un droit à la déconnexion. Et si votre employeur vous demande de travailler alors que vous êtes placé en activité partielle, il s’expose à des sanctions pénales : on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

Lire aussi : L'actu de l'emploi spécial apprentissage : les JO Paris 2024, Free ou Veolia recrutent

Jobs d’été : guettez les offres de dernière minute

Le déconfinement est une course d’obstacles. Si la situation sanitaire le permet, dès le 2 juin prochain, les cafés et restaurants, gros pourvoyeurs de jobs étudiants et de jobs d’été, pourront rouvrir à leur tour leurs portes au public. Quant au tourisme, secteur quasi à l’arrêt depuis le 16 mars, il pourrait embaucher en masse et en dernière minute pour les vacances d’été.

Car une chose est sûre : les Français qui partiront en vacances cette année les passeront principalement en France. Ce qui pourrait doper le tourisme de proximité dans l’hexagone et générer des offres de jobs d'été en dernière minute courant juin. Restez au taquet : affûtez votre candidature, repérez les employeurs (campings, hôtels, parcs de loisirs…) qui vous intéressent et soyez prêts à postuler le jour où le secteur pourra redémarrer.

Lire aussi : Retrouvez nos offres de jobs d'été, de premier emploi ou d'alternance sur l'Etudiant.fr