1. Santé étudiante : où prendre soin de soi dans son établissement ?
Boîte à outils

Santé étudiante : où prendre soin de soi dans son établissement ?

Envoyer cet article à un ami
Dans chaque établissement, il existe un service de santé dédié aux étudiants. // © Adobe Stock/ joyfotoliakid
Dans chaque établissement, il existe un service de santé dédié aux étudiants. // © Adobe Stock/ joyfotoliakid

Que ce soit pour des raisons financières ou par laisser aller, la santé des étudiants est loin d’être une priorité. Pourtant, de nombreux dispositifs existent au sein même des universités pour se soigner. Récap.

D’après l’enquête de la mutuelle étudiante Heyme réalisée en juillet dernier, huit étudiants sur dix se considèrent en bonne santé. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils se rendent systématiquement chez le médecin. Trois étudiants sur cinq préfèrent "attendre que ça passe" plutôt que de consulter. Or, dans chaque établissement, il existe un service de santé dédié aux étudiants.

Lire aussi : Santé : au revoir la SMEREP, bonjour HEYME, la nouvelle mutuelle pour les étudiants

Le SUMPPS, qu’est-ce que c’est ?

Bien que le nom paraisse imprononçable, le SUMPPS signifie tout simplement "service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé". En résumé, ce centre vous permet de consulter à la fois un médecin généraliste, un dentiste, un gynécologue ou encore un psychologue. Et ce, gratuitement. L’occasion de faire un check-up complet et pourquoi pas de mettre à jour vos vaccinations.

Le service réalise également de la prévention en matière d’addiction au tabac, à l’alcool ou aux drogues. Concernant les maladies sexuellement transmissibles, vous pouvez demander un dépistage gratuitement.

Certaines universités disposent aussi d'un bureau d’aide psychologique universitaire. Les professionnels de santé peuvent ainsi vous aider à gérer votre stress en période d’examens et vous alerter sur les signes de dépression.

Si vous souhaitez plus d’infos, renseignez-vous directement auprès de votre établissement pour connaître les heures d’ouverture et les modalités d’accès au service.

Les centres de santé universitaires : ouverts à tous

En dehors des SUMPPS, il existe également des centres de santé universitaires. Ceux-là sont accessibles à tous les étudiants. Là encore, vous pouvez réaliser des soins médicaux ou dentaires. Bon à savoir : il est possible d’y désigner votre médecin traitant. Une information que vous devrez transmettre obligatoirement à la sécurité sociale et à votre mutuelle à la rentrée. Dans certains centres, il est possible de prendre rendez-vous via des plates-formes en ligne telles que Doctolib.

Lire aussi : Santé étudiante : ce qui vous est remboursé (ou non) par la Sécurité sociale

S’adresser aux étudiants relais-santé

Enfin, pensez aussi aux étudiants relais-santé (ERS). Présents au sein des SUMPPS, ils pourront être votre premier point de repère si vous avez besoin d’informations. Ces étudiants ont suivi des formations spécifiques en matière de santé étudiante et sont rémunérés pour faire de la prévention dans le campus. Ils sont aussi présents lors des soirées étudiantes pour éviter tout débordement.

Et au lycée, comment ça marche ?

Les lycées n’ont pas de service de santé aussi développé qu’au sein des campus universitaires. Néanmoins, vous pouvez toujours vous adresser aux infirmiers scolaires. Ils ont à la fois un rôle de prévention en matière de santé mais peuvent aussi faire les premiers soins en cas d’urgence.

Certains lycées recrutent aussi des psychologues de l’Éducation nationale. En plus de leur mission d’écoute et d’accompagnement des lycéens, ils peuvent donner des conseils en matière d’orientation et prévenir le décrochage scolaire.

En dehors de votre établissement, vous pouvez vous tourner directement vers un centre de planning familial. Des médecins sont disponibles pour vous accueillir si vous avez des questions en matière de santé sexuelle notamment (examen gynécologique, contraception, IVG…).