1. #EducationDay : alors, avez-vous gazouillé ?
Décryptage

#EducationDay : alors, avez-vous gazouillé ?

Envoyer cet article à un ami
Twitter organise le 15 octobre 2015 une journée #Educationday // © Twitter
Twitter organise le 15 octobre 2015 une journée #Educationday // © Twitter

Clap de fin pour #EducationDay ! À l'heure du bilan, si la Toile a largement gazouillé le 15 octobre 2015 au rythme des écoles et universités, les étudiants ont été assez peu présents dans les échanges.

Vous mettre en lien avec votre futur établissement, c'était l'un des objectifs affiché par le célèbre site de micro-blogging, Twitter, lors de sa première journée #EducationDay, le 15 octobre 2015.

Plus de 50.000 : c'est le nombre de tweets échangés avec le hashtag #EducationDay ou sa version allemande #Bildungstag pour la journée du 15 octobre. Un chiffre légèrement inférieur à celui de la journée #VotreJob, qui s'est déroulée en février 2015 sur le réseau social, mais la communication autour de l'événément n'a eu lieu que très récemment. Côté établissements, #EducationDay s'est classé 1er en France et 2e dans le monde parmi les "trending topics". 300 acteurs du monde de l'éducation se sont emparés de ce hashtag.

La matinée était consacrée à la découverte des établissements, suivie de sessions de questions-réponses avec les étudiants, pour s'achever par un après-midi dédié aux alumni, aux études à l'étranger et à la vulgarisation scientifique. L'occasion de découvrir des photos des campus, des portraits d'étudiants, ou encore des connaître les astuces pour mieux vivre sa vie étudiante.

#EducationDay2

#educationday

Des étudiants absents des échanges

Si les établissements ont profité de l'opération de communication pour faire la promotion de leurs formations et distiller quelques conseils de doctorants, les étudiants ont été peu présents sur le réseau. "C'est une opération très positive qui a mobilisé l'ensemble de la communauté de Paris 1, se réjouit Julien Pompey, responsable au sein du service communication de l'université Panthéon-Sorbonne. Mais nous avons eu très peu de questions d'étudiants. L'opération a manqué un peu d'interactions en dehors de l'université."

Des étudiants absents de la twittosphère ? On peut noter tout de même des échanges entre les étudiants étrangers et @francediplo, le compte du Quai d'Orsay. Leurs questions ont essentiellement porté sur des aspects pratiques, comme les bourses ou encore le niveau de français requis pour effectuer des études en France. Les réponses qu'ils ont obtenues leur permettront peut-être de rejoindre les rangs des 300.000 étudiants étrangers accueillis chaque année en France.

#educationday5

#educationday3