Étudiants : 3 conseils pour bien placer vos économies

publié le 01 Avril 2020
4 min

Il serait aisé de croire qu’on ne peut pas épargner lorsqu’on est étudiant(e). Et pourtant, les placements adressés aux jeunes de 18 à 30 ans sont nombreux. Accessibles et souples, ils permettent d’épargner en toute sécurité une partie de ses premiers salaires et d’envisager des projets d’avenir. Découvrez quelques-unes de ces solutions qui vous permettront d’optimiser vos économies.

Préparer son premier achat immobilier

À la fin de leurs études, les jeunes actifs envisagent souvent l’achat d’un premier appartement pour éviter de devoir payer un loyer tous les mois.

Il existe justement des placements permettant aux étudiants d’épargner dès le début de leurs études. Parmi eux : le PEL (Plan d’Epargne Logement).

Proposé par la majorité des banques, ce placement permet de financer un projet immobilier à un taux fixé en amont (2,20% pour les PEL ouverts à compter du 1er août 2016).

Seule contraire : des versements réguliers obligatoires de 45€ par mois minimum (soit 540€ par an) et une épargne bloquée pendant 4 ans.

Malgré un rendement brut actuel peu élevé, le PEL reste intéressant sur le long terme, d’autant plus lorsqu’on connaît les taux de prêt immobilier actuels (vous pouvez en consulter l’évolution sur le site du Guide du Crédit).

Se constituer une épargne disponible

Dans une optique orientée « court-terme », les solutions d’épargne dites de précaution sont particulièrement appréciées des étudiants. Elles correspondent, entre autres, aux fameux livrets bancaires (livrets jeunes, livrets A, livret d’épargne populaire…).

Ces derniers vous permettent de mettre régulièrement de l’argent de côté pour pallier à d’éventuels imprévus du quotidien (réparations sur votre voiture, nécessité d’acheter un nouveau téléphone, appareil électroménager qui tombe en panne…) ou tout simplement pour boucler des fins de mois difficiles.

Les livrets bancaires constituent ainsi une solution plus souple si, en tant qu’étudiant, vous souhaitez épargner avec de petits revenus et pouvoir récupérer rapidement votre argent en cas de besoin (par le biais d’un virement sur votre compte courant par exemple).

C’est une solution particulièrement adaptée aux étudiants, prenant en compte leur âge et leurs revenus et ne comportant ni frais d’ouverture ni frais de gestion.

Financer ses objectifs sur le moyen/long terme

S’acheter une voiture, obtenir un apport pour un crédit immobilier, financer un mariage… autant de projets qui peuvent faire partie de la vie d’un jeune actif et qui demandent au préalable, de se constituer un capital.

L’Assurance-vie constitue aujourd’hui une solution privilégiée pour faire fructifier son épargne à court, moyen et long terme. Elle bénéficie d’une fiscalité avantageuse et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, permet aussi de récupérer son argent dès qu’on le souhaite (et non pas au bout de 8 ans).

En choisissant ce placement, vous pouvez choisir d’investir sur différents supports tels que le contrat en fonds euros, le contrat en unités de comptes ou encore les SCPI (Société Civile en Placement Immobilier).

Adapté à toutes les bourses (on peut commencer à épargner avec seulement 10€ par mois), il permet aux jeunes actifs de financer plusieurs de leurs objectifs dès la fin des études.

Des objectifs qui peuvent s’inscrire dans une logique de constitution d’un capital, de diversification et d’optimisation de son épargne ou même de préparation de sa retraite.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas parce que l’on est étudiant que l’on ne peut pas placer son argent intelligemment ! À partir de seulement quelques euros par mois, vous pouvez d’ores et déjà anticiper de futurs projets en choisissant les bons produits de placement, adaptés à vos revenus et à votre âge. Pour trouver la solution la plus adaptée, pensez à vous rapprocher de votre établissement bancaire qui sera le plus à même de vous conseiller.

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !