1. Remplacement de vos professeurs absents : comment ça marche ?
Décryptage

Remplacement de vos professeurs absents : comment ça marche ?

Envoyer cet article à un ami
Dans 62 % des cas, les professeurs absents moins de 15 jours ne sont pas remplacés. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
Dans 62 % des cas, les professeurs absents moins de 15 jours ne sont pas remplacés. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant

Il vous arrive, de temps en temps, de ne pas avoir cours lorsque l'un de vos professeurs est absent. Mardi 18 octobre 2016, le ministère de l'Éducation nationale a annoncé sept mesures pour lutter contre ce problème. Pourquoi n'y a-t-il pas toujours de remplaçant disponible ? Qu'est-ce qui va changer ? Décryptage.

Une semaine de cours : c’est en moyenne ce que vous manquez durant une année scolaire du fait du non-remplacement de vos professeurs absents, selon le ministère de l'Éducation nationale. Les collégiens manquent environ 28 heures de cours par an, les élèves de lycée général et technologique 25 heures et ceux de lycée professionnel 31 heures.

Lire aussi : Comment obtenir le remplacement d'un professeur absent ? 

Contrairement à l’école primaire, les enseignements sont "disciplinaires" dans le secondaire (collège et lycée). Ainsi, quand un professeur des écoles est absent, il "suffit" pour avoir un remplaçant de trouver un professeur disponible dans une zone géographique définie. Mais, en collège ou en lycée, en plus d’être disponible dans la zone, l’enseignant doit également être professeur de la même discipline. Il y a alors deux cas de figure.

Votre prof est absent moins de 15 jours

Dans ce cas, c’est à l’établissement de trouver une solution. Mais seules 38 % de ces absences de courte durée sont remplacées. Lorsqu’un de vos enseignants est absent un ou plusieurs jours, votre établissement doit en théorie se fier à un "protocole" qu'il a lui-même établi.

Par exemple : votre professeur de français est absent. Votre établissement va d’abord demander à d’autres enseignants de français de vous faire cours en son absence. S’il n’y a aucun volontaire, le chef d'établissement peut en désigner un dans une certaine limite (par exemple, ce dernier ne doit pas faire plus de cinq heures supplémentaires par semaine). Or, ces types de protocoles n'existent que rarement dans les établissements. Par conséquent, des solutions sont rarement trouvées.

Du changement pour début 2017

Parmi les sept mesures annoncées le 18 octobre 2016, le ministère de l’Éducation nationale veut faire en sorte que chaque établissement ait mis en place ce type de protocole. Pour cela, il va demander aux établissements d'en préparer et présenter un en conseil d’administration et de l'envoyer notamment aux parents d’élèves.

Autre mesure annoncée : comme ces absences de courte durée s’expliquent parfois parce que l’enseignant est en formation ou fait partie d’un jury d’examen, le ministère souhaite que les formations se déroulent le plus possible lors des vacances scolaires et que les jurys se tiennent le mercredi après-midi.

Le ministère espère mettre en œuvre ces nouveaux dispositifs dès le début de l’année 2017, notamment pour février-mars, période durant laquelle les absences sont généralement les plus nombreuses.

Votre prof est absent plus de 15 jours

Dans ce cas, aux services académiques de pourvoir au remplacement. Dans environ 97 % des cas, un remplaçant est trouvé. Il s’agit généralement d’un enseignant dont la mission principale est de remplacer les enseignants absents, dans une certaine zone géographique et tout au long de l’année. Ils sont appelés TZR (titulaires affectés sur zone de remplacement).

Toutefois, comme ces enseignants ne sont pas assez nombreux pour pallier toutes les absences, les remplaçants sont souvent des enseignants "contractuels" : des personnes qui ne sont pas forcément enseignants de formation mais qui sont engagées en CDD (contrat à durée déterminée) ou CDI (contrat à durée indéterminée) pour faire face aux "pics" des besoins de remplacements.

Vers plus de transparence ?

Le ministère s'est également engagé à mieux informer vos parents sur les absences de vos enseignants. Chaque académie va définir, au cours de l’année 2017, quelles informations transmettre aux parents : la durée prévisionnelle de l’absence du professeur, les possibilités de remplacement, voire les raisons de l’absence de l’enseignant...