1. Quel(s) métier(s) pour Emma, en terminale S spécialité SVT?
Portrait

Quel(s) métier(s) pour Emma, en terminale S spécialité SVT?

Envoyer cet article à un ami
Emma se demande quelle voie suivre pour agir pour la planète. // © Anne Loubet
Emma se demande quelle voie suivre pour agir pour la planète. // © Anne Loubet

Emma, qui vient d’entrer en terminale S spécialité SVT, veut œuvrer pour la protection de l’environnement. Les spécialistes de l’Etudiant Coaching Orientation se sont penchés sur son cas.

Son parcours scolaire

Avec 14 de moyenne générale en seconde et de très bons résultats en maths, Emma n'a pas eu de mal à obtenir son passage dans la filière scientifique générale. "C'était un vrai choix : je suis intéressée par les métiers scientifiques." Elle s'en est bien sortie avec 12 de moyenne au premier trimestre, la moyenne dans toutes les matières, mais juste 10 en maths. Le deuxième trimestre n'a pas été facile et s'est traduit par une baisse générale. Redoublant d'efforts, elle est remontée en fin de trimestre pour finir à 11,7 de moyenne, avec 11 en SVT (sciences de la vie et de la Terre) et 11,5 en maths.Des cours de soutien en maths l'ont aidée, et sa progression est impressionnante : 15 de moyenne au troisième trimestre !

Les épreuves anticipées du bac lui ont offert quelques points d'avance avec 10 aux écrits de français et d'histoire, 15 à l'oral de français et 19 en TPE (travaux personnels encadrés). Une excellente note, qui s'explique entre autres par l'intérêt qu'Emma a porté au sujet sur le nucléaire. "Nous avons choisi une présentation sous la forme d'un journal de vulgarisation scientifique comme Science & Vie ", commente-t-elle. Emma préfère les disciplines scientifiques à toutes les autres, les maths en tête, mais aussi la physique et les SVT. L'art plastique est également une de ses matières de prédilection.

Sa personnalité

Emma a vraiment le goût du contact et besoin de se sentir utile. Elle veut exercer un métier engagé pour la planète, qui ait du sens. Elle a longtemps pensé à la médecine vétérinaire et a d'ailleurs fait un stage dans un cabinet, mais elle a pris conscience que cela ne correspondait pas vraiment à ce qu'elle désirait. "Je veux être sur le terrain et travailler pour une cause !" affirme-t-elle. Très tournée vers la nature et les animaux, elle a besoin de combiner métier et passion. Affective, créative, elle a toujours aimé ce qui est artistique. Elle bouillonne d'idées et a besoin de liberté d'action.

Sa vie, ses hobbies

Si elle a arrêté de nombreuses activités pour une question de temps, Emma continue le piano, qu'elle pratique depuis onze ans pour le plaisir. Elle a fait de l'équitation, surtout par amour des chevaux, de la musculation et même l'école du cirque ! Elle lit beaucoup et de tout, elle adore aussi l'écriture et a même essayé "d'écrire des livres" ! Emma a eu poissons, chat, chien, tortue... et adore les grandes randonnées. Cette passion pour les animaux et la nature a fait d'elle une jeune militante, déjà membre de Greenpeace.

Ses questions, ses idées

La sphère des métiers des animaux et de la nature, de l'environnement et du développement durable est sans aucun doute la piste principale d'Emma, qui veut travailler pour une planète durable...

Emma, coaching bac 2 // © Anne Loubet

Pour les métiers de l'environnement, Emma a le choix : classe prépa, école d'ingénieurs ou université. // © Anne Loubet.

Les métiers de l'agronomie, auprès des animaux et de la nature

Les études et les métiers vétérinaires ne doivent pas être écartés trop vite, car ils offrent bien d'autres perspectives que le cabinet vétérinaire en ville. Mais de nombreux autres métiers du vivant, liés à la gestion et à la protection de la nature, à l'agronomie ou au paysage, permettraient aussi à Emma de combiner ses passions avec son activité professionnelle : par exemple, devenir ingénieure agronome et travailler pour une ONG (organisation non gouvernementale) dans les pays où le développement de l'agriculture est crucial, ou préserver le paysage ou l'aménager en France ou ailleurs, ou encore protéger la biodiversité...

Des filières qui peuvent l'intéresser

fleche-rouge La classe préparatoire BCPST (biologie, chimie, physique, sciences de la Terre)
fleche-rouge Les licences de biologie et sciences du vivant
fleche-rouge Le DUT (diplôme universitaire de technologie) génie biologique, notamment ses options agronomie et génie de l'environnement
fleche-rouge Le BTSA (brevet de technicien agricole) GPN (gestion et protection de la nature)
fleche-rouge Le BTSA aménagement paysager
fleche-rouge Les écoles d'ingénieurs en agronomie et agroécologie, les écoles de la FESIA ou l'institut LaSalle Beauvais et les grandes écoles d'agronomie comme l'ENSAT (École nationale supérieure agronomique de Toulouse) ou AgroParisTech
fleche-rouge Les masters universitaires en agronomie, écologie, biologie animale.

Les métiers des technologies durables et du management environnemental

Les métiers du développement durable concernent tous les domaines d'activité. Ainsi, des études tournées vers les mathématiques, la physique, les technologies ou bien combinant la biologie et les technologies pourraient conduire Emma à travailler sur des problématiques d'énergie verte, de green technologies pour les transports, et sur bien d'autres domaines de notre quotidien. Devenir une spécialiste des énergies renouvelables ou de la maîtrise de l'énergie ? Se former aux NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication) pour se diriger vers les green technologies du numérique ? Devenir une spécialiste du recyclage et de la valorisation, ou de l'écoconception ? Et pourquoi pas créer son propre cabinet de "green conseil" ?

Des filières qui peuvent l'intéresser

fleche-rouge Les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) scientifiques MP (maths-physique) et PSI (physique-sciences de l'ingénieur)
fleche-rouge Les écoles d'ingénieurs, notamment avec la spécialité énergie et celles orientées sur les NTIC
fleche-rouge Les écoles d'ingénieurs en biotechnologies comme l'ENSTBB (École nationale supérieure de technologie des biomolécules de Bordeaux [33])
fleche-rouge Les licences en sciences de l'ingénieur
fleche-rouge Les masters universitaires orientés sur les énergies renouvelables
fleche-rouge L'EME (École des métiers de l'environnement) à Rennes (35) et l'ISE (Institut supérieur de l'environnement) à Trappes (78).

À consulter

Intéressé(e) par l'environnement ?
Le site www.emploi-environnement.com présente 286 spécialités du secteur réparties en 12 domaines dont l'air, l'eau, l'énergie, les déchets, le cadre de vie, l'agriculture, le milieu naturel, entre autres

Rendez-vous sur le site www.ecometiers.com, animé par l'association DIFED (Dynamique d'information et de formation sur l'environnement et le développement durable), pour trouver les fiches métiers et les niveaux de formations demandées pour y accéder.


Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant