1. Construire son projet professionnel, mode d'emploi
Coaching

Construire son projet professionnel, mode d'emploi

Envoyer cet article à un ami
Construire son projet professionnel prend du temps. // © plainpicture/Westend61/Andrés Benitez
Construire son projet professionnel prend du temps. // © plainpicture/Westend61/Andrés Benitez

Pour choisir sa formation ou pour décrocher l’emploi fait pour soi, un seul impératif : définir son objectif professionnel. Mode d’emploi pour identifier ses envies et repérer les bonnes pistes.

Avant de s'engager dans un cursus d'études ou dans une recherche d'emploi, mieux vaut définir ses objectifs. Ce choix est crucial pour votre avenir. Sans eux, pas de plan d'attaque et donc, pas d'insertion. Pour y parvenir, vous devez entreprendre une démarche d'orientation approfondie. Première étape indispensable, mieux se connaître : quelles sont vos aspirations, vos atouts, etc. ? Suit une étape de découverte qui va vous aider à élargir vos choix.

1. Découvrir ce qui vous plaît

On obtient de meilleurs résultats dans ses études et dans sa prospection d'un job quand on opte pour une filière qui répond vraiment à ses centres d'intérêt et à ses motivations. C'est pourquoi cette phase est clé. Vous êtes plus technique que réfléchi ? Vous aimez diriger plutôt que conseiller ? Vous préférez travailler dehors ou à l'intérieur, seul ou en équipe ? Commencez par identifier tout ce qui vous plaît mais aussi ce qui vous déplaît. Intégrez à votre réflexion vos loisirs préférés, les sujets qui vous passionnent, etc. Soyez exhaustif. Pour cela, notez très précisément le résultat de votre cogitation.

2. Repérer vos atouts

Si votre projet repose sur vos goûts, votre personnalité compte particulièrement. C'est pourquoi, construire un projet professionnel exige de bien se connaître. Si vous êtes introverti, vous avez peu de chances de vous épanouir dans le métier d'attaché de presse. En revanche, si vous êtes méthodique et que vous aimez l'action, vous pouvez vous orienter vers les métiers de la justice. Vous avez besoin de concret ? Tournez-vous plutôt vers les technologies industrielles ou la physique. 

Repérez vos points forts, vos ressources ou vos valeurs. Pour aller plus loin, analysez vos résultats scolaires. Interrogez vos proches, amis, parents ou professeurs les plus bienveillants afin qu'ils vous aident à y voir clair. Pour définir les pistes à terme, notez noir sur blanc qualités, ressources et activités réussies. Internet regorge de tests permettant de faire le point.

3. Ouvrir votre horizon

À partir des éléments recensés, faites émerger les domaines professionnels en lien. Exemple : une profession libérale peut convenir si vous avez un besoin viscéral d'indépendance et d'autonomie. Si en plus de ces caractéristiques, vous cultivez une passion pour le végétal, le paysagisme est une autre piste. Pour choisir en toute connaissance de cause, il faut questionner, observer, lire..., bref, partez à la chasse aux infos afin de découvrir les activités possibles en lien avec vos envies. Qu'exigent-elles ? Quels sont les débouchés ?

Il existe des bases de données sur les métiers ou des structures qui informent sur les formations (lire l'encadré ci-dessous). Autre aspect : le monde de l'enseignement offre une multitude de choix. À vous de savoir si vous préférez un diplôme de haut niveau à un cursus court ou une formation plus théorique que pratique ?

4. Tester les choix possibles

Une fois que vous avez identifié deux ou trois pistes de métiers, vérifiez que l'idée que vous vous en faites correspond bien à la réalité. D'une part, documentez-vous. Rien de plus facile. Pôle Emploi propose par exemple le Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (ROME) qui recense des centaines de fiches métiers. D'autre part, interrogez des professionnels qui exercent les métiers qui vous intéressent : quelles sont les missions concrètes ? Comment s'organise le quotidien au travail ? Quels sont les critères clés pour faire son trou ? Mieux encore, pour éprouver concrètement la réalité d'un métier, rien de tel qu'un stage d'observation. Si vous en avez l'occasion, foncez !

5. Déterminer votre projet

La démarche d'orientation impose de creuser toujours plus en profondeur pour prendre les bonnes décisions. Avant tout, assurez-vous d'avoir bien clarifié vos objectifs : quel est le métier ciblé, quel cursus d'études y conduit, etc. ? Puis, élaborez votre stratégie en repérant toutes les actions à mener pour y parvenir : recherche de formation, préparation à un concours, prospection pour un stage ou un poste, etc. Votre projet se construit pas à pas.

Où trouver de l'aide ?

Pour mener l'enquête, vous avez l'embarras du choix afin d'obtenir informations et conseils. S'il existe une Cité des métiers ou un CIJ (centre information jeunesse) près de chez vous, c'est l'endroit idéal pour vos recherches. Si vous êtes encore scolarisé, 600 CIO (centre d'information et d'orientation) sont implantés dans toute la France. Quant aux étudiants, ils peuvent se rapprocher du SCUIO (services universitaires d'information et d'orientation) de leur université. Enfin, PAIO (permanence d'accueil d'information et d'orientation) et missions locales accueillent tous les jeunes de 16 à 25 ans afin de les accompagner dans leur choix.