Chargé(e) d’affaires

Commerce, distribution
Niveau d'études nécessaire
de bac+2 à bac+5
Salaire moyen
de 2.000 à 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Commerce, distribution
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé ES, S, STMG, STI2D
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Spécialisé dans le BTP, les télécoms, l’informatique ou les prestations bancaires, le chargé d’affaires est l’interlocuteur privilégié des clients de son entreprise. Il ne leur vend rien, mais leur fournit un appui technique lors de la négociation, puis de l’exécution des contrats.

Avant la vente, il analyse les besoins du client pour pouvoir lui proposer des solutions techniques adaptées à ses demandes. Coûts, délais, il participe activement aux négociations commerciales.

Lorsque le contrat est signé, il suit le dossier et vérifie que toutes les conditions du contrat sont respectées. Car au moindre dysfonctionnement (un retard, par exemple), c’est à lui que le client s’adresse pour demander des “comptes”.

Le chargé d’affaires, appelé aussi ingénieur chargé d’affaires, doit gérer aussi bien les relations clients que les parties techniques ou financières des contrats. La plupart de temps, il fait du développement, soit en anticipant les besoins de sa clientèle, soit en démarchant de nouveaux clients.

Ses compétences

Démarcher, conseiller, négocier.

Sa formation

L’accès direct au métier se fait après une école d’ingénieurs spécialisée dispensant aussi des cours de commerce et de marketing.

Certaines écoles supérieures de commerce assurent aussi des formations à vocation technico-commerciale.

Enfin, il existe des masters pro spécialisés dans le domaine, notamment à Lille, Caen et Montpellier.

Avec un BTS management des unités commerciales ou technico-commercial ou encore une licence pro du secteur, quelques années d’expérience sont nécessaires avant d’occuper ce poste.

 

Autres témoignages