Ingénieur(e) en fabrication additive
L’imprimante 3D est l’objet indispensable pour cet ingénieur spécialisé dans l’industrie du futur. // © Adobe Stock / Seventyfour

Fiche métier : Ingénieur(e) en fabrication additive


Véritable métier de l’industrie du futur, l’ingénieur en fabrication additive assure la réalisation, la production et la diffusion de pièces et de machines utilisant l’impression 3D. Son principal atout ? Son expertise technique qui lui permet d’agir sur les matériaux, les procédés ou les logiciels portant sur cette méthode de fabrication.


On l'appelle aussi

Ingénieur(e) impression 3D


Chiffres clés

Niveau d'études
Bac+4/5
Niveau de salaires
de 2900€ à 8300€
Recrutement / Embauche
Elevé
Volume d'emplois
Faible

Explorer les parcours possibles

Les questions fréquentes

Pourquoi l’appeler ingénieur en production additive ?

Pourquoi l’appeler ingénieur en production additive ?

L’impression 3D industrielle est son quotidien. Son travail consiste à imaginer une manière de fabriquer une pièce par ajout de matière, couche après couche, là où conventionnellement l’industrie fonctionne par fabrication soustractive (usinage, perçage). Travailler divers matériaux (métal, plastique, silicone, céramique…) et en créer de nouveaux (plus résistants, plus légers, plus écologiques, moins coûteux…) fait aussi partie de ses tâches.

Comment s’y prend ce spécialiste de l’impression 3D ?

Comment s’y prend ce spécialiste de l’impression 3D ?

Dans quels secteurs travaille l’ingénieur de fabrication additive ?

Dans quels secteurs travaille l’ingénieur de fabrication additive ?

Et le salaire de l’ingénieur en fabrication additive ?

Et le salaire de l’ingénieur en fabrication additive ?

Études conseillées

Un bac+5 sinon rien ?

Pour exercer ce métier il faut une formation acquise école d’ingénieurs, en 3 ans après un bac+2/3 ou en 5 ans après le bac.

Bac+5

Après un bac technologique ou un bac général assorti de spécialités scientifiques, les bacheliers intègrent, au choix, 2 ans de classe prépa intégrée (CPI), 2 ans de classe prépa scientifique ou un bac+2/3 – notamment un BTS/BUT* –, avant de rejoindre pour 3 ans une école d’ingénieurs. Ces écoles délivrent des formations scientifiques et technologiques généralistes et de nombreuses proposent en fin de cursus des spécialisations en « fabrication additive » (ESILV, Arts et Métiers, Toulouse INP-ENSIACET, ENSTA Paris, ENISE, INSIC…). *Bachelor universitaire de technologie (en 3 ans). À la rentrée 2021, il remplace le DUT (en 2 ans).
  • Privé

Ingénieur diplômé de l'école supérieure d'ingénieurs Léonard-de-Vinci (ESILV)

Ecole supérieure d'ingénieurs Léonard-de-Vinci - Paris La Défense (92)

Annuaire des formations

Découvrir les formations disponibles

C'est fait pour moi si...

  • J'ai le sens du travail en équipe
  • J'aime la technologie
  • Je sais être créatif
  • Je suis rigoureux
  • Je veux utiliser ma créativité

Ingénieur(e) en fabrication additive

Les articles en lien avec "ingénieur(e) en fabrication additive"

Les métiers du même secteur

Partagez sur les réseaux sociaux !