Accueil Annuaire des métiers
Ingénieur(e) en cobotique
L'ingénieur IoT (l'internet des objets) manie l’électronique, l’informatique, et la robotique. // © Poobest/Adobe Stock

Ingénieur(e) en cobotique


Concevoir des robots qui assistent les humains dans leurs tâches, tel est le pari de cet ingénieur. Des connaissances transversales en mécanique, robotique, mais aussi en programmation, algorithmie, ergonomie sont ici essentielles… Ses objets fétiches ? Les ordinateurs et les logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur).


On l'appelle aussi

Ingénieur(e) en robotique ● Roboticien(ne)


Chiffre clé

Niveau d'Etudes
Bac+4/5
Niveau de Salaires
de 2900€ à 8300€
Recrutement / Embauche
Elevé
Volume d’emplois
Moyen

Les questions fréquentes

Que fait l’ingénieur en cobotique ?

L’ingénieur en cobotique (association des mots "robot" et "collaboratif") imagine des robots qui collaborent avec l’homme. Un industriel cherche à soulager ses salariés qui portent des charges lourdes ? Un exosquelette atténuera le geste pénible pour le dos. Un chirurgien doit effectuer une manipulation au millimètre près ? Un cobot fera le geste à sa place. L’ingénieur cherche des solutions mécaniques à une problématique, puis les développe et supervise leur fabrication. 

Comment l’ingénieur en cobotique fabrique-t-il ses cobots ?

Une première étape d’observation sur site lui permet de comprendre la problématique du client, et d’établir ensuite avec lui un "cahier des charges" qui reprend les aspects généraux et techniques et sert de base de travail. La troisième étape est la modélisation en 3D du cobot, avant de passer au prototype et aux tests du produit pour continuer de l’améliorer.

Qui emploie l’ingénieur en cobotique ?

Surtout les services de recherche des grands groupes industriels (transport aéronautique, naval, etc.), mais de plus en plus de petites entreprises ou de start-up investissent dans la cobotique. Elles travaillent pour des secteurs divers : les services à la personne, l’agroalimentaire, le secteur médical, voire… la pâtisserie !

Et le salaire de l’ingénieur en cobotique ?

Toutes spécialités confondues et selon la dernière enquête 2019 de l’IESF, un ingénieur fraîchement diplômé gagne environ 2.900 € bruts par mois. En toute fin de carrière son salaire peut atteindre plus de 8.300 €.

Etudes conseillées

Bac+5
Pour exercer ce métier il faut une formation acquise en cycle d’écoles d’ingénieurs, en 3 ans après un bac+2/3 ou en 5 ans après le bac. Après un bac technologique ou un bac général assorti de spécialités scientifiques, les bacheliers peuvent intégrer pour deux ans une classe prépa intégrée (CPI), une classe prépa scientifique ou un bac+2/3 – notamment un BTS/BUT* –, avant de rejoindre pour trois ans une école d’ingénieurs. Ces écoles délivrent des formations scientifiques et technologiques généralistes et de nombreuses proposent en fin de cursus des spécialisations en robotique, cobotique, électronique, sciences numériques, mécanique… *Bachelor universitaire de technologie (en 3 ans). À la rentrée 2021, il remplace le DUT (en 2 ans).

C'est fait pour moi si

Les métiers du même secteur