Classement des meilleures villes étudiantes 2023-2024

Méthodologie et articles
Par : La rédaction de l'Etudiant
Publié le 21.09.2023

Découvrez le classement des meilleures villes étudiantes. Pour l'édition 2023-2024 de ce palmarès, la rédaction de l'Etudiant a comparé les 46 villes françaises qui accueillent plus de 8.000 étudiants. Plusieurs grands changements vous attendent dans cette nouvelle édition.

Notre classement évolue, intégrant de nouveaux critères comme la qualité de l’air et la santé, en supprimant d’autres comme l’emploi total ou la part d’étudiants en troisième cycle. Objectif : proposer une lecture modernisée et toujours plus adaptée aux attentes de nos lecteurs sur des critères qui les concernent.

Lire plus Masquer
46 lauréats classés
Filtres 1
Rang Lauréat Note
Afficher le comparateur des lauréats classés
17 19/121
  • Part d'étudiants : 8,0%
  • Taux de recommandation des étudiants : 94,1%
Voir la fiche complète
17 19/121
  • Part d'étudiants : 9,9%
  • Taux de recommandation des étudiants : 90,9%
Voir la fiche complète
17 19/121
  • Part d'étudiants : 7,3%
  • Taux de recommandation des étudiants : 90,2%
Voir la fiche complète
24 18/121
  • Part d'étudiants : 13,8%
  • Taux de recommandation des étudiants : 90,5%
Voir la fiche complète
24 18/121
  • Part d'étudiants : 7,2%
  • Taux de recommandation des étudiants : 87,6%
Voir la fiche complète
24 18/121
  • Part d'étudiants : 11,3%
  • Taux de recommandation des étudiants : 97,4%
Voir la fiche complète
27 17/121
  • Part d'étudiants : 6,1%
  • Taux de recommandation des étudiants : 75,4%
Voir la fiche complète
27 17/121
  • Part d'étudiants : 12,4%
  • Taux de recommandation des étudiants : 94,2%
Voir la fiche complète
27 17/121
  • Part d'étudiants : 11,1%
  • Taux de recommandation des étudiants : 92,0%
Voir la fiche complète
27 17/121
  • Part d'étudiants : 17,8%
  • Taux de recommandation des étudiants : 94,9%
Voir la fiche complète
27 17/121
  • Part d'étudiants : 7,2%
  • Taux de recommandation des étudiants : 78,6%
Voir la fiche complète
32 16/121
  • Part d'étudiants : 6,1%
  • Taux de recommandation des étudiants : 86,7%
Voir la fiche complète
32 16/121
  • Part d'étudiants : 4,3%
  • Taux de recommandation des étudiants : 71,4%
Voir la fiche complète
32 16/121
  • Part d'étudiants : 9,5%
  • Taux de recommandation des étudiants : 90,2%
Voir la fiche complète
35 15/121
  • Part d'étudiants : 10,4%
  • Taux de recommandation des étudiants : 93,6%
Voir la fiche complète
35 15/121
  • Part d'étudiants : 4,2%
  • Taux de recommandation des étudiants : 63,1%
Voir la fiche complète
35 15/121
  • Part d'étudiants : 4,9%
  • Taux de recommandation des étudiants : 81,8%
Voir la fiche complète
38
Pau
13/121
  • Part d'étudiants : 6,2%
  • Taux de recommandation des étudiants : 92,7%
Voir la fiche complète
39 12/121
  • Part d'étudiants : 2,6%
  • Taux de recommandation des étudiants : 72,9%
Voir la fiche complète
39 12/121
  • Part d'étudiants : 6,8%
  • Taux de recommandation des étudiants : 92,5%
Voir la fiche complète
21 - 40 sur 46

Dans le classement, vous avez la possibilité de comparer les villes en fonction de leur taille.Entre métropoles (plus de 40.000 étudiants), grandes villes (de 20.000 à 40.000 étudiants) et villes moyennes (de 8.000 à 20.000 étudiants), vous avez le choix. Vous pouvez directement sélectionner la catégorie de ville qui vous intéresse dans le tableau ci-dessus en sélectionnant le filtre en haut à droite. 

Le top 4 des meilleures villes étudiantes 

Cette année, Montpellier (34) prend la tête de notre classement avec 93 points sur 121. La capitale de l’Hérault profite du nouveau critère santé sur lequel elle gagne 10 points, le maximum.

Strasbourg (67) prend la deuxième place, avec 92 points. Tout comme Montpellier, Strasbourg performe sur le nouveau critère d’accessibilité à la santé. Autre point fort de la ville alsacienne : la part d’étudiants internationaux (10.037 recensés en 2022-2023, 14% du total).  

Rennes (35) s’installe seule à la troisième marche du podium. Excellente dans la densité de l’offre de formation et la part d’étudiants, la cité bretonne doit son bon classement à sa régularité dans l’ensemble des thématiques. Elle arrive en effet à obtenir la moyenne dans chacun de nos critères classants.   

Toulouse (31) de son côté prend la quatième place du classement avec 90 points au total. Elle performe notamment sur les critères liés à l'emploi et sort du lot pour son cadre de vie et sa vie étudiante

Un nouveau classement

Ce classement 2023-2024 est placé sous le signe de l’évolution. Notre rédaction a listé l’ensemble des changements dans notre note méthodologique. Voici, de manière concise, un résumé de ces derniers et leur impact.  

Un critère "offre de santé" fait son entrée dans notre classement. Il permet de mesurer les disparités d’accès à différents professionnels de santé essentiels pour les étudiants. Parmi les sept villes les mieux classées sur ce critère, cinq se trouvent sur la côte méditerranéenne, notamment Nice (06) et Toulon (83).  

Autre critère important, la qualité de l’air rejoint le classement. La mesure annuelle moyenne de la présence de trois polluants, à savoir les particules fines, l’ozone et le dioxyde d’azote, nous a permis de récompenser des villes, comme Saint-Denis de la Réunion (974), Fort-de-France (972) et Pointe-à-Pitre (971). Elles arrivent en tête sur ce critère, avec la note maximale à chaque fois. 

Les "grandes" villes tirent leur épingle du jeu

De manière générale, les grandes villes - comptant entre 20.000 et 40.000 étudiants – tirent leur épingle du jeu dans le classement des meilleures villes étudiantes.

Caen (14), Amiens (80) ou encore Orléans (45) profitent notamment des nouveaux critères, particulièrement celui de la qualité de l’air. Ces trois villes se distinguent aussi sur l’offre de formation.

Dans cette catégorie des "grandes villes étudiantes", Caen arrive première cette année, et prend la cinquième place au classement général.   

Chambéry, Arras et La Rochelle en tête des villes "moyennes"

Chambéry (73), Arras (62) et La Rochelle (17) se distinguent au classement des villes moyennes (entre 8.000 et 20.000 étudiants).

Chambéry se détache grâce à ses initiatives locales pour les étudiants, l’emploi et le prix des logements, tandis qu’Arras gagne des points sur les transports et la densité de son offre de formation. C’est aussi le cas pour la plupart des villes "moyennes".

L’inflation continue de toucher les loyers

Sans surprise, le prix des loyers continue d’augmenter à un rythme soutenu, et l’ensemble des villes de notre classement des meilleures villes étudiantes sont concernées. À titre d’exemple, là où on pouvait dénicher un logement étudiant à moins de 400 euros en moyenne dans 13 villes en 2022, ce n’est plus possible que dans huit d’entre elles aujourd’hui.  

L’ordre du classement des villes où "les logements sont les moins chers" bouge peu, preuve que l’augmentation est relativement uniforme. Quelques exceptions cependant : Mulhouse (68), où le prix baisse légèrement, passant de 396 à 392 euros, et Paris (75), où l’augmentation est la plus forte. Le prix moyen d’un logement étudiant dans la capitale passe ainsi de 755 à 881 euros entre 2022 et 2023. 

Lauréats à comparer (0/6)
Afficher Masquer Je compare
(vide)
(vide)
(vide)
(vide)
(vide)
(vide)
Je compare
Partagez sur les réseaux sociaux !