Collège : Pap Ndiaye annonce une heure de renforcement en français et en maths en 6e

Par Clément Rocher, publié le 04 Janvier 2023
3 min

Le ministre de l’Éducation nationale souhaite relever le niveau scolaire des élèves de 6e et soutenir l’apprentissage des savoirs fondamentaux.

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Pap Ndiaye, a annoncé de nouvelles mesures en faveur de l’apprentissage des savoirs fondamentaux à l’entrée au collège, en classe de 6e.

Ainsi, le ministre prévoit la mise en place d’une heure par semaine consacrée au soutien ou à l'approfondissement en français ou en mathématiques.

Un module assuré par des professeurs des écoles

Ce soutien scolaire sera assuré par des professeurs des écoles afin de permettre aux élèves de sixième de mieux appréhender leur entrée au collège et soutenir l’apprentissage des savoirs fondamentaux.

"La marche d’entrée en 6e est très difficile, a précisé Pap Ndiaye sur BFM TV, mercredi 4 janvier 2023. C’est nouveau dans l’Éducation nationale de faire intervenir des professeurs des écoles qui ont le savoir et la pratique pour cela dans le collège."

Cette annonce fait écho au dispositif de remise à niveau "6e tremplin" expérimenté dans six collèges de l’académie d’Amiens depuis la rentrée de septembre 2022. L'objectif est de renforcer les savoir fondamentaux pour des élèves qui présentent des difficultés scolaires.

Lire aussi

"Devoirs faits" généralisé à tous les élèves de 6e

Le ministre Pap Ndiaye a également annoncé que le dispositif Devoirs Faits sera généralisé à tous les élèves de 6e. Cette mesure vise à lutter contre le décrochage scolaire en offrant aux élèves un temps d'études dédié à la réalisation des devoirs au sein du collège.

"Le collège, c’est la priorité. Nous avons des évaluations à l’entrée en 6e qui sont problématiques." Selon le ministère, 27% des élèves entrants en 6e n’ont pas le niveau attendu en français et près d’un tiers en mathématiques. Les résultats des évaluations nationales menées auprès des élèves de 6e montrent également des difficultés en lecture.

Le ministère de l'Éducation nationale précise qu'une concertation sera engagée avec l’ensemble des acteurs de la communauté éducative sur les mesures à mettre en place pour les classes de 5e, de 4e et de 3e. Une réforme du brevet n’est pas à exclure.

Lire aussi

Articles les plus lus Collège

Contenus supplémentaires

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !