Cours à distance : quelles solutions si je ne peux pas me connecter ?

Par Clément Rocher, publié le 08 Avril 2021
5 min

Cette semaine marque le retour de l'enseignement à distance pour les collégiens et lycéens. Mais tous les jeunes n'ont pas le même accès au numérique depuis leur domicile. Un véritable casse-tête pour les professeurs et les élèves qui doivent également composer avec les dysfonctionnements des espaces numériques de travail.

C'est reparti pour une nouvelle session de cours à la maison. Une reprise à distance imposée par le nouveau confinement et marquée par des dysfonctionnements dans plusieurs régions de France : ce mardi 6 avril, élèves et enseignants ont rencontré des difficultés pour accéder aux espaces numériques de travail (ENT) de leur établissement.

Travailler depuis chez soi signifie être davantage connecté. Et pas seulement sur les ENT. Des professeurs utilisent aussi par exemple le logiciel Discord pour échanger des fichiers et discuter, ou encore Zoom pour organiser des séances en visio et maintenir le contact avec leurs élèves.

Mais que faire si vous ne possédez pas d'ordinateur personnel ? Si vous devez le partager avec d'autres membres de votre famille ? Si la qualité de votre réseau Internet ne vous permet pas de suivre les cours correctement ? Des professeurs livrent quelques conseils pratiques pour réduire la "fracture numérique" et vous éviter d'être pénalisés.

Lire aussi

Pas d'accès à un ordinateur : prévenez votre établissement

Quelques professeurs ont pu anticiper et ont donné du travail aux élèves avant la fermeture des établissements. Si vous n'avez pas besoin de vous connecter sur votre espace numérique de travail pour chercher les devoirs, il faudra néanmoins penser à les envoyer sur l'espace dédié.

"Sans connexion, penchez-vous en priorité sur le travail que vos professeurs ont pu vous donner en version papier avant de partir, conseille une enseignante. Téléphonez au service de la vie scolaire pour prévenir que vous avez un problème de connexion et envoyez un message à votre ou vos professeurs dès que vous récupérez votre accès Internet afin de demander ce qu'il faut faire et montrer votre bonne foi."

La professeure met néanmoins en garde les élèves qui auraient en tête de faire l'école buissonnière plus tôt que prévu. "Un élève qui disparaît sans donner de nouvelles pendant 3–4 jours sans en expliquer la raison, c'est un manque de respect. Un coup de fil, un message, ce n'est pas le bout du monde !"

Lire aussi

Lutter contre le décrochage

Un autre enseignant joint par l'Etudiant nous explique que son établissement a fait la liste des élèves qui avaient accès ou non au numérique. Son collège a pu prêter des tablettes, dans la mesure du possible. De son côté, il veille à ne pas surcharger ses élèves avec le distanciel. "Ils sont tous partis avec un relevé d'exercices et de cours pour travailler en autonomie. Ils peuvent avancer à leur rythme."

Mais le professeur a conscience que le risque de décrochage est grand. Même s'il note que les élèves ont une capacité de résilience "impressionnante" et qu'ils "s'adaptent même plus que les adultes", il invite collégiens et lycéens à bien maîtriser la gestion de leur temps de travail.

Lire aussi

"Si je ne fais pas de visio, je les perds"

En période de confinement, le recours aux outils numériques est indispensable, estime cette enseignante qui travaille avec des élèves en situation de handicap. "Mes élèves ne sont pas autonomes, donc si je ne fais pas de visio, je les perds. Dans les familles où les parents ne peuvent pas aider, les élèves décrochent."

"On ne peut pas donner un travail sur une fiche et dire à des élèves en situation de handicap de la rendre trois jours après. Très souvent, ils ont besoin d'aide, de guidage dans leur travail et d'adaptations personnalisées. Le fait de les avoir en visio permet aussi de garder un lien social très important", poursuit la professeure. Elle recommande d'ailleurs de communiquer régulièrement avec vos camarades de classe. "Il y a beaucoup d'entraide : partage de documents, reformulation des cours auxquels ils n'ont pas pu assister…"

Connexion défaillante, ordinateur indisponible, bugs informatiques… dans tous les cas, ne vous laissez pas décourager par les aléas techniques ou les soucis pratiques qui peuvent perturber votre planning de travail à distance. Appuyez-vous sur les supports papiers et les manuels et utilisez les moyens à votre disposition pour alerter vos profs, parler avec vos camarades ou encore solliciter de l'aide. Il est essentiel de maintenir le lien social et le rythme d'apprentissage avant le retour physique dans vos établissements, normalement programmé pour le 3 mai.

Articles les plus lus Collège

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !