Cinq questions à se poser pour choisir entre un BTS et un BUT

Par Séverine Maestri, publié le 04 Novembre 2021
5 min

Vous souhaitez vous orienter vers une formation courte, professionnalisante et qui vous permet soit de poursuivre des études soit d’entrer dans la vie active ? Vous hésitez entre le BTS et le BUT ? L’Étudiant vous aide à vous poser les bonnes questions pour trouver la formation faite pour vous.

Le BTS en deux ans et le BUT en trois ans après le bac ont beaucoup de similitudes : stages, mises en situations professionnelles, possibilité d’alternance, interventions de professionnels de l’entreprise, cours pratiques… Pour faire votre choix entre un BTS et un BUT voici les questions clés à vous poser.

Lire aussi

Je souhaite une employabilité rapide, dois-je privilégier le BTS ou le BUT ?

"Le BTS prépare à un métier là où le BUT destine davantage à un secteur d’activités et une poursuite d’études", explique Fethi Chebli, directeur adjoint de l'IUT de Reims-Châlons-Charleville. L’objectif du BTS, souligne Hélène Mirbeau-Rigolet, qui enseigne les matières professionnelles de la communication en BTS au lycée parisien Sophie Germain est "en un temps court, de rendre les étudiants professionnels et opérationnels".

L’étudiant est évalué grâce à un passeport professionnel, qui recense les compétences professionnelles acquises lors des périodes de stage et en cours de formation. Certaines matières générales sont, selon les BTS, rattachées à la spécialité. Par exemple, le BTS BCC (banque-conseiller de clientèle) dispense un socle de matières organisées autour de l’économie du monde bancaire, de l’anglais du secteur, du droit bancaire.

En BUT, rappelle Andrea Gourmelen, maître de conférences à l’IUT de Montpellier, en BUT TC (techniques de commercialisation) "on favorise la réflexion, la rédaction plus que l’application".

Lire aussi

Poursuivre mes études après un BTS, est-ce quand même possible ?

C’est le choix fait par plus de la moitié des diplômés de BTS. Selon Hélène Mirbeau-Rigolet, les nombreux stages, ateliers professionnels, mises en situations leur permettent un large éventail de poursuites d’études et notamment en alternance (licence professionnelle, bachelor…). Ils arrivent avec une force : la connaissance du terrain.

Mais, souligne également Andrea Gourmelen, "l’étudiant doit être prêt à se remobiliser, à candidater à nouveau dans une formation, alors qu’en BUT, la troisième année est la poursuite naturelle du cursus."

Rentrer sur le marché du travail après mon BUT, est-ce envisageable ?

Renforcé par de nombreux enseignements concrets (600 heures de projets tutorés, entre 22 et 26 semaines de stages selon les mentions, etc.), le BUT est assorti de quelque 90 parcours au niveau national permettant de viser un champ de compétences particulier au sein d’une mention avec, en plus, la possibilité d’adapter 30% du programme à un environnement professionnel local.

"Un BUT dispensé à La Rochelle pourra offrir, par exemple, des orientations sur les produits de la mer", précise Pierre Sokol, enseignant en négociation commerciale dans le BUT TC à l'IUT de Paris (ex Paris-Descartes). De quoi individualiser son cursus et offrir une sortie professionnalisante à bac+3.

Lire aussi

J’ai besoin d’être encadré : BTS ou BUT ?

"Le lycée offre aux étudiants de BTS le même encadrement qu’en terminale. Certains ont encore besoin de continuité avec le lycée et les promotions réduites (entre 24 et 30) ne les changent guère de ce qu’ils ont connu. Les TD permettent également de dédoubler les classes et de faire, en plus petits effectifs, de la remédiation lorsque nécessaire", note Hélène Mirbeau-Rigolet. Le BUT s’adresse plus volontiers à des profils autonomes avec de bonnes capacités d’abstraction et un goût pour la théorie.

À quoi ressemblent les examens en BTS et en BUT ?

En BUT, la validation des connaissances s’effectue par blocs de compétences à chaque fin de semestre. En BTS, le rythme parfois hebdomadaire des évaluations ressemble à ce qui était pratiqué en terminale. La note de participation, par exemple, est prise en compte : "les élèves sont en situation d’examen dès le premier jour du BTS", affirme Hélène Mirbeau-Rigolet.

Le choix du BTS ou du BUT doit s’entendre dans un parcours global. Avez-vous envie d’une opérationnalité rapide en BTS qui laisse une possibilité de poursuivre ses études ? Préférez-vous un BUT, avec une spécialisation progressive qui permet plus de transversalité et de réflexion autour de son orientation future ? Bonne réflexion à vous…

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !