Comment entrer à l’INSP (ex-ENA) ?

Par Amélie Petitdemange, publié le 30 Août 2022
5 min

L’Institut national du service public, accessible après une formation de niveau bac+3, est très sélectif avec moins de 100 places par an. Pour y accéder, vous devrez passer cinq épreuves d’admissibilité puis cinq épreuves d’admission.

Si l'ENA a disparu au profit de l'INSP (Institut national du service public), la sélectivité reste de mise. Pour y entrer, il existe cinq concours, dont trois accessibles aux étudiants. Les inscriptions ont lieu entre début mars et mi-mai, pour des épreuves d’admissibilité fin août et des oraux d’admission se tenant de mi-octobre à fin novembre.

Le concours externe à l'INSP est le plus répandu, il représente 54% des candidatures. Il est ouvert aux titulaires d’un diplôme de niveau bac+3, ou d’une qualification équivalente. Il comporte cinq épreuves d'admissibilité :

  • Une composition de droit public ;
  • Une composition d’économie ;
  • Une composition sur une question contemporaine ;
  • Une rédaction d’une note d’analyse et de propositions en questions sociales à partir d’un dossier ;
  • Une rédaction, en finances publiques, de réponses synthétiques à des questions courtes.

"Lors des épreuves écrites, nous cherchons à vérifier les connaissances dans les différentes matières. Il s’agit à la fois de connaissances générales et de connaissances spécifiques dans des matières techniques, comme les questions sociales et économiques par exemple", explique Sybille Mert, directrice de la formation initiale et continue de l'INSP.

Lire aussi

Cinq épreuves orales à l'INSP pour tester la motivation et le projet

Si vous êtes admissible à l'INSP (ex-ENA), vous passerez ensuite cinq épreuves d'admission à l'oral :

  • Une épreuve orale portant sur les questions relatives à l’Union européenne ;
  • Une épreuve orale portant sur les questions internationales ;
  • Une épreuve collective d’interaction ;
  • Une épreuve orale en anglais – consistant en la lecture d’un extrait – et le commentaire d’un texte suivis d’une conversation avec le jury ;
  • Une épreuve d’entretien permettant d’apprécier votre personnalité, vos motivations et votre parcours.
    Cette dernière est particulièrement importante, car elle représente le coefficient le plus élevé.

"À l’oral, nous vérifions la motivation, le projet professionnel et la personnalité. Mais aussi des connaissances complémentaires en finances publiques, en questions internationales… À ce stade-là, nous nous assurons que les candidats ont les connaissances nécessaires pour être un futur administrateur de l’État", pointe Sybille Mert.

Comment présenter le concours Talents réservé aux boursiers ?

Le concours externe "Talents" est quant à lui réservé aux étudiants boursiers les plus méritants et aux demandeurs d'emploi, élèves d'une classe préparatoire "Talents du service public". Il s’adresse également à des étudiants d’un niveau bac+3 minimum.

Il existe trois prépa Talents – à Paris (75), à Strasbourg(67) et à Nantes (44) – qui préparent au concours de l'INSP. Pour sélectionner les boursiers les plus "méritants", ces prépas égalité des chances se basent sur un dossier comprenant notamment les conditions de ressources et les résultats scolaires puis sur un entretien de motivation. L’INSP propose 72 places par an réparties dans les trois villes.

Les élèves des prépas Talents peuvent s’inscrire au concours Talents et au concours externe. Les épreuves étant les mêmes, ils doublent ainsi leurs chances d’entrer à l’INSP.

Lire aussi

La prépa, indispensable pour intégrer l'INSP

Si vous ne passez pas par une prépa Talents, vous pouvez intégrer une prépa classique pour les concours de la fonction publique. "Il faut s’appuyer sur une préparation intensive et complète. Il y a un nombre de places limitées, il faut donc viser l’excellence sur chacune des matières", souligne Sybille Mert.

L’année dernière, 89 places étaient offertes à l'INSP pour près de 2.000 candidats.

Un concours Docteurs

Enfin, comme pour l'ENA, il existe un concours dédiés aux titulaires d’un doctorat, le concours externe Docteurs, pour intégrer l'INSP. Les candidats passent une épreuve d'admissibilité, sous la forme d'une note d'analyse et de propositions à partir d'un dossier de 25 pages maximum.

Chaque année, un arrêté précise une spécialité pour les épreuves : sciences humaines, sciences de la vie ou de l'ingénieur… La spécialité du concours 2023 sera sciences humaines et sociales ou sciences de la vie. La session 2023 marquera la dernière année d’expérimentation de cette nouvelle voie d’accès.

Deux épreuves orales pour les doctorants

Ensuite, l’admissibilité se divise en deux épreuves. D’une part, un entretien à partir d’un dossier qui présente l’expérience professionnelle et les travaux de recherche du candidat. L’objectif est d'apprécier ses aptitudes, ses motivations, son parcours et ses réalisations ainsi que son aptitude à mobiliser ses compétences et ses connaissances dans un environnement professionnel.

D’autre part, une épreuve orale en langue anglaise comportant la lecture d'un extrait et le commentaire d'un texte ayant pour sujet l’actualité européenne et internationale suivis d'une conversation avec le jury.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une fonction publique

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !