Actu

Un concours exceptionnel de titularisation est ouvert aux enseignants contractuels

1.611 postes d'enseignants restent non pourvus à l’échelle nationale.
1.611 postes d'enseignants restent non pourvus à l’échelle nationale. © Adobe Stock/BalanceFormCreative
Par Thomas Leduc, publié le 03 mars 2023
3 min

Le nouveau concours interne dédié aux enseignants vacataires est officiellement lancé. La période d’inscription a démarré ce mercredi 1er mars sur Cyclades, et prendra fin le 31 mars prochain à 12 heures.

Les enseignants contractuels du premier degré justifiant de 18 mois d’expérience pourront se présenter au concours interne qui leur est ouvert pour être titularisé dans les académies de Versailles, Créteil et de la Guyane, et ce, afin de pallier le manque d'enseignants. Les enseignants vacataires candidats peuvent s'inscrire depuis le mercredi 1er mars et auront jusqu’au vendredi 31 mars à 12h sur le site du ministère de l'Éducation nationale, Cyclades. L’épreuve écrite d’admissibilité aura, elle, lieu le 3 mai prochain.

370 postes de titulaires ouverts dans les académies de Créteil, Versailles et la Guyane

C’était l’une des grandes annonces du ministre de l'Éducation nationale, Pap Ndiaye, lors de la rentrée 2022 : un concours exceptionnel ouvert aux enseignants contractuels avec, au moins, 18 mois d’expérience, avec à la clé, une place de titulaire. En tout, 370 places de titulaires sont offertes par la voie de ce concours exceptionnel. Deux cents places sont prévues pour l’académie de Créteil, 120 pour l’académie de Versailles, et 50 pour la Guyane, selon les informations du ministère.
Ces enseignants exerceront dans "des établissements publics et privés sous contrats", d’après le ministère, qui précise également que ce concours se reproduira sur quatre sessions, s'étalant de 2023 à 2026, afin d'accélérer le recrutement de professeurs.

Des professeurs en sous-effectif

Ce concours a été mis en place afin de faire face à la crise d’attractivité du métier de professeur. Selon le rapport du 1er février dernier de la Cour des comptes, "il aurait manqué un peu plus d’un millier de postes" entre 2017 et 2021.
Le choix des académies ciblées par le concours interne exceptionnel est lié à la pénurie d'enseignants beaucoup plus forte sur ces territoires. Selon les chiffres du ministère, les académies de Versailles et Créteil comptaient respectivement 806 et 648 de postes non pourvus sur la session 2022 de droit commun du CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles) externe public. Soit 90% des 1.611 postes non pourvus à l’échelle nationale.

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !